Le Congrès des Exploitants, une semaine après, que reste-t-il ?

September 29, 2011 · Filed Under Autour du cinéma, Business, Festivals/Conventions, Posters et Images 

Il y a une semaine s’est déroulé à Lyon le 66ième et en particulier la journée de distributeurs, pendant laquelle, 2200 professionnels de la profession devant lesquels la majorité des distributeurs français sont invités à présenter leur line-up de novembre à 2012.

Soit environ 8h de bandes-annonces, d’extraits exclusifs, promoreel et autres teasers dont certains sont dévoilés pour la première fois et présentés par les équipes. C’est ainsi une sorte de défilé de paons, à celui qui aura la plus belle, la plus grande queue.

A ce petit jeu, certains sont sortis du lot, d’autres ont franchement déçu et nous y revenons, une semaine après, une fois le tout bien décanté, avec quelques images exclusives à partager, pour vous présenter l’ESSENTIEL.

La journée a commencé très fort avec le line-up de StudioCanal : le premières images d’ (dont on vous a déjà parlé ici) ont été très efficaces et le speech de Florence Foresti et Jamel Debbouze a achevé de convaincre l’audience. Le FA de La Taupe (8 février 2012) m’a aussi beaucoup plu entre son casting exceptionnel et son ambiance bien pesante, c’est un des films que j’attends le plus pour le premier semestre 2012. Enfin, le teaser de Cloclo (14 mars 2012) dans lequel Jérémie Renier m’a collé des frissons, tout simplement.

Pour le reste on va faire dans l’ordre alphabétique et on continue donc avec la 20th Century Fox dont le line-up est un des plus complets et hétéroclites, on retiendra Time Out, les premières images plutôt convaincantes de Star Wars 3D et l’absence d’image de Prometheus. Sinon le court-métrage annonçant L’Age de Glace 4 marche toujours aussi bien.

Passons à Ad Vitam qui m’a surtout marqué avec les images Take Shelter et Confession d’un enfant du siècle, et son casting original, réalisé par Sylvie Verheyde dont j’avais beaucoup aimé Stella, son précédent film.

Autre “petit” : Epicentre dont je retiendrai le documentaire Les nouveaux chiens de gardes dont on entendra j’espère un peu parler dans les médias puisque c’est le sujet du film.

On arrive maintenant à EuropaCorp qui a sorti la machine de guerre, avec un léger manque de modestie (ce n’étaient pas les seuls) et qui a surtout titillé ma curiosité avec l’adaptation de L’Amour dure 3 ans, par Frédéric Beigbeder himself… après le reste… bref, ça frime beaucoup.

Par contre Eurozoom, qui entre El Chino avec l’excellent Ricardo Darin, le film d’animation Colorful et le docu Freakonomics adapté d’un de mes livre de chevet, a de quoi être fier lui !

De Gaumont on retiendra deux choses : le trailer explosif des Lyonnais (qui jouaient à domicile) et le promoreel de 8 minutes d’ qui a véritablement conquis l’audience.

Gebeka et Kanibal m’ont alléché respectivement avec Le Tableau et The Black Power Mixtape 1967-1975 qui gagne aussi le prix du titre de film le plus chiant à retenir.

Mars Distribution a scotché tout le monde avec les extraits des Infidèles (dont on vous a déjà parlé là) et rassuré aussi avec du solide : Lioret, Cronenberg, Kahn, Gondry, Allen, Ozon… du très LOURD !

La Metropolitan ne nous a rien montré de nouveau sur mais je reste charmé et confiant, mais le reste du catalogue ne m’a guerre emballé à l’exception de Rhum Express dans lequel Depp renoue avec les démons d’Hunter S. Thomson.

MK2 est ma seconde grosse déception : c’est bien simple, à part leurs restaurations (Metropolis, Méliès, Chaplin, Jules et Jim…) rien de nouveau ne m’a vraiment plu.

Copyright / Crédit Photo : © Chez Wam – Nicolas Guiraud

On en vient à Pathé dont le trailer de ne m’a pas du tout emballé (c’est le moins que l’on puisse) et fut à peine rattrapé par la présentation d’Alain Chabat et Jamel Debbouze.

La surprise est plutôt venue de La Dame de Fer et l’espoir de qui verra revenir l’équipe de Tout ce qui brille pour transformer l’essai.

Un de mes préférés de la journée a sans doute été Pretty Pictures qui a fait un carton plein pour moi en éveillant ma curiosité et mon envie sur leurs quatre films présentés : A la une du New York Times, Terri, Perfect Sense et surtout avec Adrian Brody et réalisé par Tony Kaye qui aborde cette fois le thème du système éducatif américain après son brûlant American History X.

Rezo Films a dévoilés un programme varié entre Takashi Miike, Artus de Penguern et le prochain Julie Delpy pour 2 days in New York dont le premier extrait a très bien fonctionné.

SND a du gros encore et bizarrement c’est un petit film qui a cartonné avec L’Irlandais qui a ravi le public avec un Brendan Gleeson en grande forme.

Sony cette année c’était surtout Tintin, Le Stratège et Millenium.

Sophie Dulac a été fidèle a sa réputation et sa ligne de conduite : c’est pas trop ma came mais je conçois parfaitement que cela puisse plaire.

UGC a fait venir Kassovitz pour L’Ordre et la Morale, ça ne compte pas quand-même car on l’a déjà vu cet été et à part un ENORME problème général d’interprétation, le film est très bien réalisé et signe le retour de Kasso aux affaires sérieuses.
Et le reste ? Quel reste ?

Le line-up d’Universal m’a laissé de glace et ne me déçoit pas vraiment puisque je n’en attendais rien, surtout pas Battleship qui a l’air totalement à côté de la plaque.

Walt Disney m’a cueilli avec le trailer de Félins, les fourbes ! Ajoutez à ça : Cheval de Guerre de Spielberg, John Carter et The Avengers. STFU and take my money !

Warner Bros avait peut-être le plus gros catalogue de la journée et ne l’a pas caché. Même a convaincu avec son casting en forme de best-of comédie populaire. Mais entre J. Edgar, The Dark Knight Rises, ils n’ont pas trop de soucis à se faire pour les prochains mois.

Wild Bunch était attendu au tournant pour une seule raison : . Et ils ont réussi à planter leur trailer. Espérons que ça n’augure pas du pire pour le film dont le scénario était assez bon car là tout le monde faisait cette tête :

Au rayon déception on retiendra donc le teaser pas drôle d’Astérix et Obélix au service de sa majesté et la bande-annonce de Sur la piste du Marsupilami ainsi que les line-up d’EuropaCorp et d’MK2 comparés aux autres.

Ce qu’il reste une semaine après : le solide line-up de Pretty Pictures, le promoreel d’Intouchables et l’accueil très chaleureux de toute la salle, les extraits des Infidèles et ses éclats de rire spontanés ainsi que ceux des extraits de L’Irlandais.

Bonus : Le sac cadeau remis cette année aux participants était un énorme barda militaire remplis de DVD et de bouquins donnant aux quais de la gare de Lyon des airs de départ sur le front.

A Lire également sur Filmgeek :

Comments

9 Responses to “Le Congrès des Exploitants, une semaine après, que reste-t-il ?”

  1. Raoul Duke on October 1st, 2011 12:43:32

    “The black power mixtape” (mais non c’est facile à retenir, surtout quand on aime) est vraiment excellent.
    Par contre “à la une du New York Times” est décevant, il traite pas mal le sujet de l’info mais s’enlise et finalement le film perd beaucoup d’intérêt.
    Je ne reviens pas sur “Take Shelter”, vu à Cannes, que j’ai beaucoup aimé… sinon effectivement pas mal de films bien alléchants à venir !

  2. Flo on October 1st, 2011 15:19:39

    Du bon et à ce jeu Pretty Pictures fait un carton plein je trouve :)

  3. bob on October 1st, 2011 15:53:00

    comment ça il est naze le marsupulami??
    Je demande à voir le trailer!

  4. Flo on October 1st, 2011 17:12:09

    Le trailer montré lors de la conv était naze : pas drôle, pas rythmé, monté sur Party Rock avec deux gags pourris dont un où un chien copule sur la tête d’un Jamel enseveli. Pathétique.
    Et le pire étant que l’on n’a pas vu du tout d’image de la bête, à part sa queue et que les VFX étaient quand-même franchement ratés, en esperant que cela n’étaient pas def :-/
    Ils ont encore BEAUCOUP de boulot.

  5. bob on October 2nd, 2011 15:07:34

    Ben je trouve ça plutôt une bonne idée de ne pas dévoiler le marsupilami…Ca mystifie la bestiole..

    Je préfère croire qu’on a des goûts différents (le coup du chien qui copule, à la limite ça peut me faire marrer (oui bon)) et donc j’ai toujours envie d’y croire à ce Marsupilami made in Chabat, trop d’estime pour le bonhomme et un des rares à bien retranscrire les personnages/univers de BD.

  6. Best Of des blogs cinéma de la semaine n°4 | Filmosphere on October 2nd, 2011 20:52:44

    [...] Filmgeek : Nouvelles images d’Asterix 4, Sur la piste du Marsupilami, Hugo Cabret, Hollywoo, Nous York&#8… [...]

  7. david on October 3rd, 2011 14:13:50

    Bonjour,

    j’aimerais revenir sur l’affiche The Expendables 2 :

    Normalement sur l’affiche Jean Claude Van Damme est sur la première ligne aux côtés de Stallone et Arnold.
    Pourquoi l’avez vous mis sur la 2 eme ligne ?
    Beaucoup de fan ne sont pas contents de cela ?

    Merci

  8. Flo on October 3rd, 2011 14:54:50

    Bonjour David,

    Je n’y suis pour rien, je n’ai fait que reprendre le visuel du line-up du distributeur, je ne l’ai même pas mis dans l’article car rien n’a été montré sur le film à part ce visuel. Je me demande même comment vous l’avez trouvé ! ^^

    Sinon pour l’ordre des crédits, je pense que c’est contractuel et que tout est soumis plusieurs à validation et qu’il doit donc être conforme aux contrats, même si ça déplait aux fans de ne le voir qu’en seconde ligne, il reste quand même devant Dolph ! ;)

  9. Raoul Duke on October 5th, 2011 02:33:02

    ça doit être classé par salaire…

Leave a Reply