[Analyse] Licences Américaines Billionnaires.

January 12, 2012 · Filed Under Business · 7 Comments 

Salut,

Ca faisait un bail.


Le cinéma, c’est de l’art et du business. Enfin dans l’autre sens. Ou pas.

Pour comprendre le succès d’un film, notamment aux USA, on pense à comparer son budget et ses recettes. Quand on n’est pas dans le biz, c’est difficile d’apprécier ce succès quand on ne connaît pas la somme mise en jeu dans le marketing.
C’est encore plus difficile quand certains comparent un film sortant en 2012 et un film sorti 15 ans avant. Pour vraiment comprendre une carrière de film sur le territoire US, il faut prendre en compte l’inflation. In fine, on se retrouve donc à comparer les choses vraiment comparable, à l’instar des sommes du nombre d’entrées sur le territoire français.

Dans cette “analyse”, j’aimerais remettre en perspective les séries ou licences qui ont dépassé le billion (ou milliard) de dollars en recettes cumulées sur le territoire américain. Cela permet de comprendre parfois pourquoi les producteurs s’attachent ou s’acharnent à faire (re-)vivre certaines licences malgré des chiffres à priori décevants pour les derniers opus.

Les chiffres qui suivent sont issus de boxofficemojo (dont la mise à jour est un bonheur pour tout fan de dollars), en regardant les recettes cumulées, le nombre de films de la franchise (sans y ajouter les ressorties).
Ces chiffres sont virtuels, ils reflètent le nombre de places vendues pour chaque film, multiplié par le prix d’une place en 2011. Les sommes engrangées ne sont donc pas réelles mais le ratio budget/recettes est sans doute pertinent. Les plus curieux iront voir sur le site pré-cité; il comporte moultes comparaisons et autres informations budgétaires.
Si l’ensemble paraît évident, il y a tout de même quelques surprises, en tout cas je l’espère.

Read more

A Lire également sur Filmgeek :

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E23

February 27, 2011 · Filed Under Best-of · Comment 

best of blog cinema

Ce WE post- et pré- est donc riche en cinéma, du côté de nos cinéblogueurs la part belle est aussi faite à , The Fighter et , avec qui est partout en ce moment et certainement Oscarisée pour sauf mauvaise surprise.

A Lire également sur Filmgeek :

[Soundtrack] Ain’t it Cool rencontre Michael Giacchino

October 19, 2010 · Filed Under Gros Dossiers, Musique · 1 Comment 

C’est sorti chez les mecs d’Ain’t it Cool il y a un poil plus de 15 jours et je n’avais pas eu le temps de vous le faire tourner.

A l’occasion de la sortie du remake de Morse par Matt Reeves (), Quint a tapé la discut avec son compositeur. J’en profite pour souligner que Let Me In (en référence au titre original Lä den Rette Kömma In / Let The Right One In) s’est crouté au box office américain (20 millions de budget et même pas 15 de recettes en 3 semaines) et que j’en suis fort aise: certains films sont parfaits et un remake est forcément indécent.

c’est le compositeur des films de (, , : Impossible 4) ou encore -entre autres- des produtions JJ Abrams (Alias, Lost, Fringe, Cloverfield, Mission: Impossible 3, ). Il a commencé à se faire connaître pour son boulot sur la série vidéoludique Medal Of Honor et en particulier pour son score sur Medal of Honor: Allied Assault, où il se place en digne héritier de John Williams. Je vous recommande particulièrement ce dernier ainsi que les excellents scores des Indestructibles et Ratatouille. Je suis plus mitigé sur MI3 et Speed Racer (Michael Giacchino – Speed Racer). Star Trek, malgré de bonnes idées, tourne toujours en rond (Michael Giacchino – Nice To Meld You).

C’est en anglais, mais ça se comprend bien:

http://www.aintitcool.com/node/46847

On y apprend que Giacchino bosse au plaisir, avec des gens qu’il apprécie et qui ont une personnalité artistique forte, que JJ Abrams et Matt Reeves sont ses potes, que le score qu’il a écrit pour Speed Racer et le plus gros qu’il ait jamais écrit. On y apprend aussi qu’il n’aime pas bosser comme un malade pour ses scores et qu’il essaie d’avoir une vie la plus normale possible pour s’occuper de sa famille, que composer pour l’ est plus simple car une fois que l’histoire est écrite et les scènes construites, le film ne change pas (en raison du temps nécessaire pour générere les images de synthèse) alors qu’un réalisateur de film live peut donner une orientation différente lors de scènes et que le score peut changer.

Pour Cloverfield, Giacchino était excité par l’idée de faire un film de monstres, mais fut très déçu quand Abrams lui annonça qu’il n’y aurait pas de musique durant le film. Il lui proposa donc un morceau pour les crédits de fin ce qui donna l’excellent thème final Roar! (Yvetta Tannenbergerova – Cloverfield – Roar!) L’absence de score est une des forces de Cloverfield et le thème de Giacchino est magnifié pour rentrer dans mon top 3 de thème de monstres avec le Predator d’Alan Silvestri (Nic Raine – Predator) et le thème des Dents de la Mer, bien sûr (John Williams).

Je vous enjoints donc à lire cette discussion entre Quint et Michael Giacchino, qui parle de bande originale, d’approche et qui donne une image bien sympathique d’un des meilleurs compositeurs de musique de film en activité.

Armand

A Lire également sur Filmgeek :

Toy Story 3 : les différentes étapes de l’animation

May 19, 2010 · Filed Under Autour du cinéma, Cool Stuff · Comment 

Excellente initiative de la part de / qui dévoile sur la page officielle facebook de 3 les différentes étapes de l’ d’une des scènes du film avec * du au rendu final en 5 phases :

Lotso Animation Progression 1 Read more

A Lire également sur Filmgeek :

Premier bilan des blockbusters 2009

October 2, 2009 · Filed Under Gros Dossiers · 3 Comments 

blockbuster

Alors voilà, on est déjà au mois d’octobre et la saison des blockbusters est finie. A venir, quelques gros film tels que 2012, , , le nouveau (mwahahaha) ou enfin ce qu’on espère être LE blockbuster ultime et profession de foi de la , .

Soit un peu plus d’un gros budget par mois.

Comment s’est déroulée l’année 2009 des blockbusters et que nous réserve donc 2010 ? Chiffres et dates proviendront de . On compte sur vous pour réagir et donner votre appréciation des films !

Read more

A Lire également sur Filmgeek :

Teaser Toy Story 3

May 31, 2009 · Filed Under Vidéo · 2 Comments 

Je sais, en ce moment, on n’est un peu en dessous de tout et on prend pas mal de retard question news. Mais voilà c’est le retour de Cannes, le Festival, toute cette pression, le retour à la dure réalité et au travail est très difficile.

Malgré cela, je ne peux m’empecher de poster ce petit teaser de 3 qui je l’espère sera la digne suite du 2 qui reste dans le top 3 de mes favoris et dans le shortlist de mes films cultes.


Bande Annonce Toy Story 3 teaser HD 1080p

Franchement, ça fait pas super plaisir de retrouver Buzz, Woody, Monsieur Patate et tous les autres non ? :)

On pourra retrouver les deux premiers films en salle et en pour patienter jusqu’à la veille de mes 29 ans.

A Lire également sur Filmgeek :

Burn-E, court-métrage Pixar dans les bonus DVD de Wall-E

November 8, 2008 · Filed Under Nouvelles News · 1 Comment 

, le meilleur film de l’année et certainement le meilleur , sort bientôt en et et il sera accompagné d’un nouveau compère dans les bonus : .

Burn-E est lui aussi un petit robot sur l’Axiom et vous pourrez découvrir ses aventures dans le court-métrage inédit présenté sur la galette et dans la suite de cet article.

Read more

A Lire également sur Filmgeek :

[Exclusif] Critique de Wall-E le nouveau film de Disney-Pixar

June 19, 2008 · Filed Under Critiques · 3 Comments 

Avertissement : Cette est garantie 0% spoiler, la classique (, , et les autres que je salue au passage) étant sous embargo, elle n’a pas encore diffusé de critiques et la promo du film étant bien menée, peu d’éléments de l’histoire ont réellement été révélés et c’est tant mieux.

Enfin mes propos pourront vous paraître exagérés mais il n’en est rien, je n’ai rien pris, je suis clean, je sors juste d’un des meilleurs films de l’année et des plus enthousiasmants.

wall_e

Le synopsis :

est le dernier être sur Terre et depuis 700 ans il fait ce pourquoi il a été conçu : il nettoie. Mais au fil des objets amassés, sa personnalité se développe, son caractère se forme et ses émotions naissent dont la solitude. Jusqu’à l’arrivée d’Eve qui elle aussi a une directive à exécuter.

Date de sortie : 30 Juillet 2008
Réalisé par Andrew Stanton et avec Ben Burtt, Fred Willard, Jeff Garlin.

Le bon :

Wall-E est le passage à l’âge adulte, après , la frontière entre film d’ et film classique n’a définitivement plus lieu d’exister. Ou comment la complexité est au service de l’apparente simplicité.

Wall-E est un film somme, l’aboutissement de tous les précedents films de et Lasseter mais pas seulement comme on peut le voir dans le générique où l’on évoque modestement l’Histoire de l’Art.

On y retrouve des émotions héritées des films muets, des sentiments provenant des meilleures comédies musicales, de la réfléxions comme les meilleurs films de SF savent nous en donner.

Ajoutez à cela des personnages charismatiques et des références bien senties aussi bien cinématographiques que geeks et vous obtenez un film génial.

Lasseter peut partir tranquilou à la retraite, la boucle est bouclée.

Le moins bon :

Le film risque donc d’être un peu difficile d’accès pour les enfants. Même si je pense que la qualité de l’animation et son efficacité peut les toucher. Il faudra donc attendre de voir les réactions directement dans les salles en souhaitant que le film ait le succès qu’il mérite.

Le Bilan :

Vous vous en doutez, le film m’a beaucoup plu. C’est, je le pense sincèrement, une œuvre majeure de Pixar mais aussi du cinéma en image de synthèse, marquant une nouvelle étape pour le Cinéma tout court tel un aboutissement sous la forme d’une ouverture vers le futur.

Ce film est donc l’occasion idéale de sortir le label FG ! :)

A voir et à revoir, avec des enfants ou entre amis, au ciné puis en .

Remerciements : Allociné pour l’excellente soirée et la surprise de taille, Heaven et Alain pour l’invitation et Buy n Large pour tout le reste.

A Lire également sur Filmgeek :