Sicko de Michael Moore

Sicko

Après la déception Palmée Fahrenheit 9/11, Michael Moore, l’empêcheur de tourner en rond américain est de retour. Cette fois, il s’attaque au système de santé américain contrôlé par le lobby des mutuelles privées.

Le trublion ne s’intéresse pas tant aux 47 millions d’américains qui n’ont aucune couverture médicale, mais aux millions d’autres qui se croient couverts et qui sont victimes de la politique de profit des compagnies.

Moore alterne donc témoignages de victimes du système aberrant avec les chiffres chocs comme il sait si bien le faire afin de transmettre son message d’alerte.

Malgré son intention certainement honnête et juste, le réalisateur perd en efficacité en tombant dans ses travers larmoyant et en montant des faits et des affirmations approximatifs, décrédibilisant de ce fait son propos. Ajoutez à cela quelques longueurs au milieu du documentaire et les trop rares bonnes idées (le trip à Cuba par exemple) et on obtient un documentaire nécessaire, parfois hallucinant, mais globalement moyen, la faut à son réal qui ne se renouvelle pas assez.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Verdict : 3/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *