La suite du débat sur les cartes UGC illimité et Le Pass.

Après l’article du Figaro , Alain de Cinétribulations nous révèlent les vrais chiffres liés à la carte UGC illimité ainsi que les enjeux de ses statistiques pour les petites salles parisiennes, Ecrans se penche lui sur la controverse en insistant sur les conséquences au niveau de la production des petits films.

Entre le discours rassurant tant du côté d’UGC, d’MK2 que d’Europalaces et la réalité chiffrée, il y a une marge ainsi que beaucoup de points obscurs : rétribution forfaitaire des cinémas affiliés (114 salles en 2007), augmentation du prix des cartes mais stagnation de la rémunération des ayants droit, influence réelle sur la fermeture de certains cinémas Art et Essai, statistiques de fréquentation par porteur, etc.

Malgré l’optimisme de Marin Karmitz et l’accord du CNC, ce dernier ne s’est engagé que sur 20 mois et procédera à une étude globale du marché car avec 200.000 cartes UGC illimité en circulation et 25% des entrées (pour les deux réseaux), les porteurs de cartes représentent maintenant un poids énorme sur l’économie cinématographique française.

Et vous, les cartes ont-elles modifiées votre comportement de cinéphile depuis leur lancement en 2000 ? Pensez-vous que la production des petits soient en danger ainsi que les petits cinémas ? Sont-ils condamnés à adhérer ? Bref, que de questions auxquelles vous pouvez répondre dans les commentaires ! 🙂

0 réflexion sur « La suite du débat sur les cartes UGC illimité et Le Pass. »

  1. J’ai toujours aimé le cinéma , mais de là a passer à la carte illimité je ne m’y suis jamais résolu , j’ai pourtant essayé beaucoup de cartes ( chez gaumont ,ugc , art et essais ) et aujourd’hui il m’en reste 2 en permanence , La carte 5/7 de chez UGC et la Carte 10 du cinéma art et essais de ma ville .
    Le « problème » de la carte illimité et ce qu’il longtemps poussé à la refuser c’est son engagement minimal de 12 mois qui pour moi est une forme de « mariage » à un groupe de diffusion qui me semble légèrement contre nature .
    Même si le prix de la place sous forme illimité est plus faible , j’ai longtemps préféré payer une place a un tarif plus élevé pour garder la possibilité de changer de cinéma. Aujourd’hui je me pose la question du fait de ce mariage MK2/Ugc mais je n’ai pas encore pris de décision

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *