La grève des scénaristes d’Hollywood

Grève des scénaristes à Hollywood

A moins d’un accord de dernière minute avec les studios, la grève des scénaristes américains paraît inévitable et commencera lundi matin à 00h01.
Une des principales revendications de la Writers Guild of America envers l’Alliance of Motion Picture and Television Producers, est la renégociation des droits d’auteur, les fameuses royalties versées aux scénaristes, pour les programmes diffusés sur les différents supports vidéo, mobile et internet, qui pour le moment se montent à 3 cents pour un prix final de 20 dollars par DVD par exemple.

Si les négociations ne reprennent pas, la grève des 12?500 scénaristes de la WGA paralysera Hollywood et toute la production audiovisuelle nord-américaine à courts et moyens termes selon la nature des programmes. La télévision et les programmes écrits au jour le jour, liés à l’actualité seront bien-sûr touchés les premiers, ensuite viendront les séries qui ont quelques scénarios d’avance au moins jusqu’à 2008, puis les films en pré-production dont les projets se sont bouclés en masse cette semaine en prévision.

On aurait, par exemple, pu éviter ou décaler la suite du Da Vinvi Code, Anges et Démons, malheureusement Ron Howard et la production ont réussi a passé un accord avec le scénariste Akiva Goldsman avant le début de la grève. Par contre la production du spin-off d’Heroes, Origins, a été suspendue alors que Kevin Smith et Eli Roth étaient déjà attachés au projet (c’est peut-être pas un mal à la vue de la médiocre seconde saison).

C’est la première grève depuis 20 ans, puisque la dernière remonte à 1988 et avait duré 22 semaines, elle touchera donc à la fois le cinéma et la télévison (malgré le statut différent des scénaristes TV) aux USA comme au Canada et aura des répercussions sur toute l’industrie : ainsi la WGA a déjà reçu le soutien de la Screen Actors Guild (on parle là de 150 000 acteurs) et, plus modestement, des Teamsters (syndicat des chauffeurs).

Quand on sait que la dernière grève avait coutée 500 millions de dollars, que l’industrie hollywoodienne en brasse maintenant 30 milliards par an et que le maire de Los Angeles table sur des pertes deux fois plus importantes qu’en 1988, on peut se demander combien ces quelques cents de la discorde couteront vraiment à Hollywood ?

Mais aussi quand prendra-t-elle fin ? Est-ce qu’un divorce présidentiel viendra faire de l’ombre aux revendications des scénaristes et aux conséquences de leur action ? Mais surtout, est-ce que cet horrible scénario décalera la septième très longue journée de Jack Bauer ?

0 réflexion sur « La grève des scénaristes d’Hollywood »

  1. Excellent Flo! Je suis en peine pour préparer un doss. sur la nouvelle réforme du projet audiovisuel (vive l’exception culturelle française!) mais, honnêtement, je préfère attendre le mois de décembre car la situation est encore assez floue!Et je ne maîtrise pas trop le sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *