UGC / MK2 contre l’extension du Meliès : la suite

Once Upon a Time in the West

Dans le numéro de novembre de son mensuel TROISCOULEURS, MK2 s’explique sur les raisons de son recours et publie un communiqué du réseau de salles ISF : Indépendants Solidaires et Fédérés.

Depuis le 13 juillet et le recours d’MK2 contre le projet d’extension du Méliès, cinéma municipal de Montreuil, la tension monte entre les différents acteurs du marché et nous, spectateurs, nous interrogeons sur les intérêts de chacun dans cette affaire : Qui sont les vraies victimes ? Les grands méchants ? Qui en profitera et surtout qui paiera la facture à la fin ?

Afin de répondre aux différentes attaques et erreurs publiées à leur encontre, MK2 détaille son action en choisissant donc de s’adresser directement à ses spectateurs.

Mais la demie-surprise vient bien de la lettre qui accompagne cet article : ce n’est pas une missive du nouvel allié UGC, mais bien de l’ISF qui donne son point du vue sur cette situation délicate.

Voilà, en attendant les décisions officielles, je vais vous donner les liens vers ces deux textes ainsi que vers les autres protagonistes afin que vous vous fassiez votre propre opinion car pour ma part j’avoue être un peu perdu dans ce qui ressemble de plus en plus à un mauvais western (contrairement à l’affiche illustrant ce billet ^^).

Voulez-vous en savoir plus ?
L’article d’MK2
Le communiqué de l’ISF
Le amis du Méliès
Je n’ai pas trouvé de communiqué d’UGC, qui devrait aussi jouer la transparence d’ailleurs.
Précédent article : Après UGC MK2 attaque le projet d’extension du cinéma Le Méliès de Montreuil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *