Palmarès des Golden Globes 2008 et des Lumières du Cinéma

Golden Globes

J’avoue que j’avais un peu la flemme de poster le palmarès des Golden Globes 2008, surtout qu’avec les victoires françaises, tout le monde s’y intéresse soudain et parle déjà d’Oscars à la pelle.

Tout d’abord, faut arrêter de déconner et relativiser : l’académie des Oscars n’a pas la même que le jury des Golden Globes qui lui est composé uniquement de journalistes étrangers basés aux USA donc un peu plus open que la fameuse Academy.

De plus, cette année c’était quand-même la méga-lose : une cérémonie annulée pour cause de grève des scénaristes et remplacée par une vulgaire conférence de presse expédiée en 30 minutes, sans star ni paillettes.

Voici tout de même les résultats :

  • Meilleur film dramatique : Reviens-moi
  • Meilleure actrice dans un drame : Julie Christie pour Loin d’elle
  • Meilleur acteur dans un drame : Daniel Day-Lewis pour There Will Be Blood
  • Meilleure comédie ou comédie musicale : Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street
  • Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Johnny Depp pour Sweeney Todd
  • Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Marion Cotillard pour La Môme
  • Meilleure actrice dans un second rôle : Cate Blanchett pour I’m Not There
  • Meilleur acteur dans un second rôle : Javier Bardem pour No Country for Old Men (dont je me refuse de donner le titre français tout simplement débile)
  • Meilleur réalisateur : Julian Schnabel pour Le Scaphandre et le Papillon
  • Meilleur scénario : No Country for Old Men (non, je ne donnerai pas le titre en VF)
  • Meilleur film en langue étrangère : Le scaphandre et le papillon
  • Meilleure musique originale : Reviens-moi
  • Meilleure chanson originale : Into the Wild
  • Meilleur film d’animation : Ratatouille
  • Prix Cecil B. DeMille pour contribution exceptionnelle : Steven Spielberg

Sans minimiser la victoire de notre Marion Cotillard nationale, il faut arrêter l’excès de chauvinisme, car faut voir que dans sa catégorie ce n’était pas la même concurrence que pour les actrices de drama : Marion Cotillard donc, Amy Adams, Nikki Blonsky, Helena Bonham Carter et Ellen Page pour les comédies ou film musicaux contre Julie Christie, Cate Blanchett, Jodie Foster, Angelina Jolie ou Keira Knightley pour les drames.

Idem pour Le Scaphandre et le Papillon (que j’ai beaucoup aimé) dans sa catégorie du meilleur film étranger, par contre pour le meilleur réalisateur, c’est une vraie bonne surprise même si Julian Schnabel n’est pas très français et qu’à ce compte là on peut aussi se réjouir de la victoire de Ratatouille qui se déroule à Paris.

Bref, réjouissons-nous, mais pas trop, car pour les Oscars ça sera une autre paire de manche, d’ailleurs, maintenant la grande question est : Comment vont se dérouler les Oscars dans six semaines si la grève continue ?

Sinon, pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, chez nous donc, se déroulait en parallèle la remise des Lumières du cinéma, prix décernés par la presse étrangère en France dont tout le monde se fout mais dont voici le palmarès :

  • Meilleur film : Le Scaphandre et le Papillon de Julian Schnabel
  • Meilleur réalisateur : Abdellatif Kechiche pour La Graine et le mulet
  • Meilleure actrice : Marion Cotillard pour La Môme
  • Meilleur acteur : Mathieu Amalric pour Le Scaphandre et le Papillon
  • Meilleur scénario : La Chambre des morts d’Alfred Lot (oui, oui, vous avez bien lu…)
  • Meilleur espoir féminin : Hafsia Herzi pour La Graine et le mulet
  • Meilleur espoir masculin : Jocelyn Quivrin pour 99 F
  • Meilleur film francophone : Délice Paloma de Nadir Moknèche
  • Prix du Public TV5 Monde : Olivier Dahan pour La Môme
  • Prix de la Commission Technique de l’Image et du Son : Eric Gautier pour Into the Wild
  • Lumière d’honneur : Jean-Pierre Marielle

0 réflexion sur « Palmarès des Golden Globes 2008 et des Lumières du Cinéma  »

  1. Bon, mis à part pour le prix du scénario de La Chambre des morts (qui casse pas trois pattes à un canard non plus), je suis plutôt d’accord avec le palmarès des Lumières. Espérons que ça influence bien les Césars 🙂
    (Puis je suis trop contente que Délice Paloma ait eu un prix !)

    Quant aux Oscars… En fait je dois être bête car je vois pas le rapport avec les scénaristes pour le moment ? C’est pour des films déjà sortis qu’il y a des récompenses non? Ah moins que les grévistes fassent le pied de grue devant le « Théâtre Chinois -huhu-« , mais de toute façon, si c’est le cas, ils auront bien raison.

  2. En fait, j’ai l’air de m’énerver, mais c’est juste qu’un Globe ça vaut pas un Oscar et que même si c’est le premier pour une française dans cette catégorie, faut remettre ça dans le contexte : une pré-soirée des Oscars.

    Et pour le rapport grève/cérémonie, c’est juste qu’aux USA comme en France, les discours sont écrit par des auteurs professionnels. Et sans discours, pas d’animateur et d’animation et sans animation, ça passe beaucoup moins bien.

    Sinon pour les Lumières c’est pas trop mal et je suis aussi ravi pour Délice Paloma qui était très bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *