La Physique Hollywoodienne : Le Son dans l’Espace

Le Son dans l'Espace


Le péché le plus fréquent de la physique science-fictionnesque est sans aucun doute les incroyables sons émis par tous ces vaisseaux spatiaux, toutes ces planètes explosant, tous ces rayons lasers foudroyants.

Tout étudiant l’apprend vite, les ondes sonores ont besoin d’un support sur lequel passer sous forme de vibrations pour être entendues. L’air, l’eau, votre tympan : tous sont des médiums suffisants pour transmettre ces vibrations. Et comme nous le savons tous, le vide intersidéral de l’espace est malheureusement dénué de quoique ce soit de suffisamment substantiel pour servir de milieu transmissif. Il est cependant vrai que le malheureux équipage se trouvant à l’intérieur d’un vaisseau spatial explosant entendra pendant quelques instants un certain bazar, car les vibrations sonores se répandront grâce au fuselage du vaisseau même et dans ce qui fut l’atmosphère pressurisée. Mais une fois les dommages faits, le silence grave de l’espace reprendra. Mais, il faut bien que tous ces ingénieurs du son et tous ces cinémas THX servent à quelque chose, non ?

Star Wars explosion

Episode 1/10
Source

0 réflexion sur « La Physique Hollywoodienne : Le Son dans l’Espace »

  1. Y’a pô que le son qui est incohérent, le visuel des explosions eux aussi ! (Cf mon commentaire sur ton Flickr)

    En fait, la boule de feu serait trés petite et trés brève… Par contre, le cinéma néglige l’impact de trés petits débris ; en effet, un simple éclat de peinture peut transpercer un panneau solaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *