Festival Jules Aventures 2008 – Première Journée

festival jules verne Notre première journée au 16ième Festival Jules Verne Aventures fut pas mal chargée et vient à peine de se terminer.

Ce matin, deux documentaires en compétitions ont été diffusés en présence d’un public d’enfants (notre futur, tout ça…) : Sur les traces du Renard et L’Antarctique en héritage.

Notre équipe s’est retrouvée pour les films suivants et dont je vais vous parler plus en détails.

Le premier de l’après-midi, Vivre avec les félins, était un mix entre un making-of et un documentaire animalier sur les trois premières années d’une jeune femelle léopard Legadema. Les parties animalières étant nettement plus réussie que les faux contre-champs sur le couple de documentaristes Derek et Beverly Joubert. Malgré cela, ce film est favori pour les awards alors que le meilleur est sans doute à venir.

Le second documentaire retraçait La Route du thé, film franco-chinois dépaysant très très joli en ces temps d’actualités troublées, même si quelques longueurs on fait que je me suis un peu endormi en chemin.

The Planet, dernier film avant la soirée d’ouverture m’a par contre bien réveillé et je crois que je ne suis pas le seul : prenez le powerpoint filmé d’Al Gore, Une vérité qui dérange, et montez le de manière très rythmé avec des images chocs sur de la musique électro ponctuée de statistiques affolantes et vous aurez un aperçu du film qui nous annonce de but en blanc que l’on va droit dans le mur et que redresser la barre sera très très difficile. Le coup de coeur de la journée.

A suivre : La soirée d’ouverture
Ensuite nous avons fait une petit pause nécessaire pour encaisser tout ça et nous avons assister au tapis rouge accueillant les membres du jury Maïtena Biraben, Lola Dewaere, Jimmy Jean-Louis, Michel Denis-Huot et Robert Hossein, ainsi que l’équipe du Tara dont le film sera diffusé en ouverture.

Il y eu un hommage à Charlton Heston et une retro Robert Hossein qui remplace le pied-levé à la présidence du jury Malcolm McDowell retenu sur un tournage aux US, avant le test des lunettes 3D actives qui seront utilisées pour demain et dimanche. On vous en reparlera car c’est bluffant !

Ensuite le témoignage de l’équipe du Tara et leur film Tara, voyage au coeur de la machine climatique fut passionnant, émouvant et parfois même impressionnant (attaque d’ours, rupture de banquise, tempête de neige…) même si le plus touchant reste, comme pour The Planet, le bouleversement climatique engendré par les hommes et qui risque de faire très mal dans quelques années. La fonte progressive de l’Ocean Glacial Arctique en étant une des preuves les plus flagrantes.

Bref, une première journée chargée et flippante ! A demain pour la suite, ou tout de suite pour une surprise ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *