Raoul au Festival de Cannes 2008 – Jour 7

Raoul a cannes

Jeudi 22 Mai 2008 – Septième jour pour Raoul qui rampe sur les marches du 2008 :

  • 13h15 – Che : The Argentine et Che : Guerrilla de Steven Soderbergh – Compétition officielle

Composé de deux parties, le film présenté à Cannes a une durée totale de 4h28. Par contre, lors de sa sortie en salles, les deux parties devraient sortir à quelques semaines d’intervalle. The Argentine s’attache à la révolution cubaine quand le Che rejoint Castro pour renverser Batista. Quelques scènes entrecoupent ce récit, on voit notamment son séjour aux Etats-Unis et sa présence à l’ONU. Et Guerrilla suit uniquement sa campagne bolivienne.
Un diptyque irréprochable techniquement (photo, cadre, montage, son…) et un Che interprêté justement par Benicio Del Toro. Une oeuvre forte et sans concessions commerciales.

  • 19h15 – Monsieur Morimoto de Nicola Sornaga – Quinzaine des réalisateurs

Les tribulations d’un peintre Japonais qui vit à Paris, notamment des rencontres avec des personnages assez originaux. J’ai trouvé la démarche un peu trop arty-intello et loupée. A éviter, même si pour l’instant il n’ y a pas de sortie prévue étant donné qu’il est sans distributeur.

  • 22h – Surveillance de Jennifer Lynch – Hors compétition

Deux agents du FBI arrivent dans un bled pour enquêter sur des meurtres en séries. Un thriller qui ne tient pas trop la route. La fille n’a définitivement pas le génie de son père.

Pour ma dernière soirée à Cannes, je rejoins la fête des exploitants puis je termine sur le bateau de Carlotta. Demain je vais voir trois films avant de prendre le train pour rentrer chez moi.

Raoul en fin de course

Partenaires : Pixiel, Giiks et Bouygues Telecom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *