La Sélec du mercredi – Semaine 46

la selec du mercredi

En ce mercredi 12 novembre 2008, sortent 12 films dont un quart d’Abbas Kiarostami et voici donc La de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix.

Le film à ne pas rater cette semaine :

  • L’Echange
    De Clint Eastwood et avec Angelina Jolie, John Malkovich
Mais aussi :
  • Max Payne (cas sur lequel on reviendra plus tard)
    De John Moore et avec Mark Wahlberg, Mila Kunis
  • La Bande à Baader (le « Mesrine » version allemande)
    De Uli Edel et avec Martina Gedeck, Alexandra Maria Lara
  • The Duchess (sur l’ancètre de Lady d’Alma)
    De Saul Dibb et avec Keira Knightley, Ralph Fiennes
  • Les Grandes personnes (pourquoi pas ?)
    De Anna Novion et avec Jean-Pierre Darroussin, Anaïs Demoustier
  • Stella (une des dernières occasion de voir Guillaume Depardieu)
    De Sylvie Verheyde et avec Léora Barbara, Karole Rocher
  • Serbis (Service) (hop la bonne critique de Raoul)
    De Brillante Mendoza et avec Gina Pareño, Jaclyn Jose
  • Avoue que tu mens (mouais…)
    De Serge Roullet et avec Julie Sozza-Barbier, Christophe Beau
Et donc la spéciale Abbas Kiarostami
  • Expérience
    De Abbas Kiarostami et avec Hossein Yarmohammadi, André Govalovich
  • Le Pain et la rue
    De Abbas Kiarostami et avec Babak Ahmadpoor, Ahmad Ahmadpoor
  • La Récréation
    De Abbas Kiarostami

0 réflexion sur « La Sélec du mercredi – Semaine 46 »

  1. Cette semaine, il y a évidemment le Clint à ne pas louper, mais aussi la très bonne comédie avec Darroussin, « Les grandes personnes ».
    Par contre, les films de Kiarostami sont compris dans un seul et même programme car deux d’entre eux sont très courts, et le programme dans son intégralité dure environs 1h20. Des films de jeunesse à découvrir.

  2. Je l’ai vu y a 2 semaines et mon avis est partagé : l’esprit du jeu est carrément respecté avec la neige, le contraste rouge/noir, presque tous les personnages. Ca manque clairement d’action, mais les scènes présentes sont bien fichues. Notamment une scène de shotgun qui imprime durablement la rétine.
    Je suis fan des jeux et le film ne les insulte pas (contrairement à Doom par exemple).

  3. Mouais, ça reste bien mou quand-même, ils ont voulu se la jouer polar et film noir mais ça fait très artificiel, tant au niveau des images que du scénar sans compter les scènes d’action qui n’arrivent qu’au bout d’une heure là où ça dézingue non stop dans le jeu :-/

    Et le coup de la caméra à 1000i/s est carrément sous exploité… bref… un coup pour rien je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *