Critique de Gran Torino

gran torino

 

L’idée générale :

Walt Kowalski est un ancien de la guerre de Corée, un homme inflexible, amer et pétri de préjugés surannés. Après des années de travail à la chaîne, il vit replié sur lui-même, occupant ses journées à bricoler, traînasser et siroter des bières. Avant de mourir, sa femme exprima le voeu qu’il aille à confesse, mais Walt n’a rien à avouer, ni personne à qui parler. Hormis sa chienne Daisy, il ne fait confiance qu’à son M-1, toujours propre, toujours prêt à l’usage…
Ses anciens voisins ont déménagé ou sont morts depuis longtemps. Son quartier est aujourd’hui peuplé d’immigrants asiatiques qu’il méprise, et Walt ressasse ses haines, innombrables – à l’encontre de ses voisins, des ados Hmong, latinos et afro-américains « qui croient faire la loi », de ses propres enfants, devenus pour lui des étrangers. Walt tue le temps comme il peut, en attendant le grand départ, jusqu’au jour où un ado Hmong du quartier tente de lui voler sa précieuse Ford Gran Torino… Walt tient comme à la prunelle de ses yeux à cette voiture fétiche, aussi belle que le jour où il la vit sortir de la chaîne.
Lorsque le jeune et timide Thao tente de la lui voler sous la pression d’un gang, Walt fait face à la bande, et devient malgré lui le héros du quartier. Sue, la soeur aînée de Thao, insiste pour que ce dernier se rachète en travaillant pour Walt. Surmontant ses réticences, ce dernier confie au garçon des « travaux d’intérêt général » au profit du voisinage. C’est le début d’une amitié inattendue, qui changera le cours de leur vie.
Grâce à Thao et sa gentille famille, Walt va découvrir le vrai visage de ses voisins et comprendre ce qui le lie à ces exilés, contraints de fuir la violence… comme lui, qui croyait fermer la porte sur ses souvenirs aussi aisément qu’il enfermait au garage sa précieuse Gran Torino…

Double critique par Caroline et Thomas, fidèle lecteur de FG qui vient d’ouvrir son blog ciné et nous offre ici ça première critique de film !

Le Bon :

Caro : Gran Torino est un joli film, non pas d’adieu (ça serait dommage) mais plein d’humour sur la vieillesse et le racisme quotidien. Clint s’amuse mais sait rester sérieux dans son propos. Un film léger en apparence mais qui travaille longtemps après la projection. A moins que ce soit un film grave qui fait sourire par la suite ? Bref, un film « juste », avec des comédiens exceptionnels (mention à la jeune coréenne).

Thomas : Quatre ans aprés Million dollar baby et juste quelques mois après L’Echange, notre réalisateur américain fétiche revient derrière la caméra sans avoir pris une ride, si je puis dire, avec de plus un rôle à sa mesure et une réalisation quasi parfaite d’un scénario (presque) sans défaut.
Pour l’anecdote je suis sûr que son « grognement » et la scéne du cracha « interculturelle » deviendront cultes. 

 

Le Moins Bon :

Caro : On tombe parfois dans la caricature (les petits-enfants, les gangs,…) et les grognements de Clint interloquent vraiment au début (du lard ou du cochon ?). Comme Thomas, je trouve que le film manque de surprises scénaristiques. Très (trop?) classique, mais bon, c’est du Clint aussi…

Thomas : Si je dois faire un blame ce serait sur le peu de rebondissement, le film est un peu trop prévisible et c’est bien dommage. 

 

Le Bilan :

Caro : N’ayant pas vu Lettres d’Iwo Jima et La Mémoire de nos pères, et ayant moyennement apprécié Million Dollar Baby ou L’Echange, je n’allais pas voir Gran Torino avec une impatience absolue. Je m’attendais même à m’ennuyer ferme. Et j’ai finalement bien été prise au jeu de cette histoire d’amitié improbable. Clint m’a fait sourire et même rire (la scène du coiffeur, excellente!), sans uniquement donner envie de se tirer une balle (hum…). 
J’attendais peut-être enfin tout simplement ça de sa part.

Thomas : Il s’agit du premier scénario de Nick Schenk, banal mais efficace je suis de tout coeur avec lui pour la suite. Clint Eastwood nous revient ici en pleine forme et pour notre plus grand bonheur.
Je ne conseillerais que trop ce film. Si vous hésitiez à ouvrir votre porte monnaie….. c’est maintenant terminé, car c’est assurement un grand moment de cinema !

0 réflexion sur « Critique de Gran Torino »

  1. Bonjour, le succès de ce film est amplement justifé. J’avais la larme à l’oeil à la fin. Il y a des grosses ficelles, il y a des choses attendues mais ça marche. C’est du bon cinéma. Eastwood et tous les comédiens non professionnels sont excellents. Bonne fin d’après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *