Critique du film X-Men Origins : Wolverine

x-men-origins-wolverine

L’Idée Générale :

Après avoir intégré le programme militaire « Weapon X  » qui transforme les mutants en armes vivantes, Wolverine n’a de cesse de retrouver ceux qui ont tué la femme qu’il a aimée. (Bah oui , c’est court, mais on va pas vous raconter tout le film ^^)

weapon-x

Le Bon :

Après un générique excellent qui nous fait entrer très vite dans le vif du sujet en survolant la jeunesse de Wolvie et Creed, nous arrivons en Afrique, ce qui a du faire plaisir à Gavin Hood, pour découvrir le reste de l’équipe de l’Arme X dans une séquence d’action plutôt sympa. Le film va vite, fort (on a droit à notre lot de scènes d’action spéctaculaires et assez originales)  et on craint de ne pas tenir le rythme, heureusement, le réalisateur offre à son héros quelques pauses lui permettant de se faire des amis et une copine.

Car même si c’est un film sur Wolvie, son passé, ses jeunes années fougueuses, ses coups de gueules et de griffes, c’est aussi un film sur les mutants comme les précedents X-Men. Les fans seront donc aux anges de découvrir enfin sur grand écran Gambit ou Deadpool, surtout que le casting complet, là où on pouvait craindre un peu, s’en sort plutôt bien malgré le nombre réduit de leurs scènes respectives.

Forcément, on retiendra surtout la relation fraternelle de Logan et Creed, qui fonctionne pas mal du tout, ainsi que Stryker le grand méchant que l’on retrouvera dans X-Men 2.

sabretooth

Le Moins Bon :

La profusion de personnages en limite le développement, on sent donc une frustration de ne pas en savoir plus sur le bestiaire mutant entourant Wolvie, sans compter que certains ont tout simplement été zappés comme Storm/Ororo que l’on aperçoit dans le trailer mais qui n’est pas du tout dans le film. De plus, les effets-spéciaux sont omni-présents et leur qualité étant très variable, le résultat à l’écran dérange de temps en temps.

renaissance

Le Bilan :

X-Men Origins : Wolverine remplit donc bien son contrat en tenant ses promesses : on a droit a une orgie de Hugh Jackman qui retrouve son rôle fétiche tout en griffes et même si son personnage y perd un peu de son aura mystérieuse, il y gagne en humanité. De plus, le film s’intègre parfaitement à la trilogie X-Men en étant fidèle à l’univers des films précédents tout en relançant la franchise, ouvrant la porte à d’autres X-Men Origins.

liberation

0 réflexion sur « Critique du film X-Men Origins : Wolverine  »

  1. Je te trouve très charitable avec ce Wolverine… je m’y suis ennuyé fermement perso. J’ai hate de Terminator Renaissance, que je pressens 10 fois mieux !

  2. Faudrait peut-être pas oublier de dire que Hugh Jackmann court tout nu pendant un ptit moment et que c’est quand même le meilleur moment du film.
    Merci.

  3. Oui, bien gentil avec un film qui ne s’intègre pas du tout dans la trilogie initée par Brian Singer. Gavin Hood livre un blockbuster ultra-formaté, avec un peu d’humour et un Wolvie finalement bien gentil, même quand il est sensé être plus animal. La mise en scène n’a rien de remarquable si ce n’est une compromission des plus hollywoodiennesn ultra-calibré. Les effets numériques sont pour la plupart très moyens à franchement râtés et seule la scène de la centrale est à peu près bien foutue. Tout comme Gael, je me suis plutôt fait chier devant ce Wolverine, que je ne recommande absolument pas. Ni au fan du comics, ni même aux amateurs de films d’actions bien fait. Star Trek sort vendredi et ça, ça va être autrement plus couillu.

  4. Ce film est un peu un plaisir coupable, j’ai vraiment apprécié retrouvé sur grand écran certain perso comme Deadpool ou Gambit, de plus comme Pascale, je ne suis pas insensible au charme de Sir Jackman. Après, en effet, les SFX sont baclés et le scénario boiteux, mais même si ce n’est pas un chef-d’oeuvre, je ne me suis pas ennuyé.

    Pour Star Trek et Terminator, en effet, ça à l’air d’être d’un autre niveau ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *