2012 nouveau trailer

Quand je serai grand je veux être Michael Bay. Ou Roland Emmerich. Juste pour tout faire sauter, bruler, noyer, broyer, ventiler, disperser…

Au début des années 90, Emmerich se contentait de faire exploser des petites choses dans Universal Soldiers ou Stargate.
Mais c’était pas vraiment marrant. La Fox lui donne ensuite un budget un peu plus gros (mais pas énorme) pour faire sauter New York sans grosse star mais avec plein de trucages et c’est le carton d’Independance Day. Du coup, il refait péter du building dans Godzilla. Mais bon, il veut être reconnu comme réalisateur alors il fait The Patriot. Mais le film ne marche pas trop en salles. Qu’à cela ne tienne, il retourne à la destruction massive en images de synthèse dans Le Jour d’Après. Re-carton. Puis il s’est dit que les CGI de destruction c’était cool, mais que l’animal c’est sympa aussi. Sans aller dans le film de boules, il reste dans les histoires de poils avec 10,000 BC l’année dernière. Rien à foutre du scénar, son but est d’aller aux Oscars du trucage. Bon, pendant que certaines boîtes font de la fourrure y en a bien d’autres qui peuvent faire du feu, de l’eau, de la fumée, non ? Hop, ça s’appelle 2012 ! Et ça sort cette année.

Nouvelle vidéo issue de chez Yahoo:

Remercions Roland Emmerich de nous proposer la destruction du monde par des phénomènes naturels ! C’est vrai que les robots, ça commençait à bien faire.

Ca sort en fin d’année, ça a probablement coûté plus de 125 millions de dollars, c’est probablement très con (Hoho le pitch et la recherche sur le web de 2012), mais on en prendra plein les yeux au ciné. Finalement c’est ptet la nouvelle stratégie anti-piratage des studios ! Voir ce genre de film en Div-X sur un 24 pouces, ça craint !

0 réflexion sur « 2012 nouveau trailer »

  1. On ne vantera jamais assez le mérite du gilet jaune fluo ! En cas de fin du monde, c’est vital.
    Je crois que je vais encore bien me marrer.

    Heureusement, j’ai l’impression que John Cusak passe entre les bombes et les tsunamis… j’ai eu chaud. J’espère que comme dans la chanson, à la fin il se retrouve « à poil sans ses bottes » au moins.

    Mais quelle ambition, rêver d’être Roland Emmerich ou Michaël Bay !!! Que fais-tu de Zac Snyder ???
    et pourquoi tu ne rêverais pas d’être dialoguiste et d’écrire de belles répliques :
    « En pleine paix, il chante et puis PAF, un bourre pif ! Il est complètement fou ce mec. Mais moi, les dingues, je les soigne. J’vais lui faire une ordonnance et une sévère … J’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quat’ coins d’Paris qu’on va l’retrouver éparpillé par petits bouts, façon Puzzle. Moi, quand on m’en fait trop j’correctionne plus : j’dynamite, j’disperse, j’ventile. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *