Le Nouveau Michael Mann : Public Enemies

Lors de la saison des blockbusters, le buzz peut faire basculer un studio dans l’horreur. Lorsqu’un film à 100 millions de dollars doit en ramener 200 pour être considéré comme rentable, le flop est vite arrivé. Universal en paie actuellement les frais avec Land of the Lost, qui se plante complètement aux USA. Bien que le devant de la scène soit occupé par Transformers 2 (seul potentiel réel succès de l’été avec Anges et démons, Up-Là Haut et, dans une moindre mesure Star Trek), Universal craint à juste titre le flop du prochain film de Michael Mann (Public Enemies), surtout aux vues des scores américains de The Taking of Pelham 123 de Tony Scott. Si le succès de Collatéral en 2004 avait rempli les caisses de DreamWorks et Paramount, Miami Vice avait été une déception. Les avis diffèrent, mais perso, le film m’avait complètement emballé au point d’investir dans le HD-DVD.
Cette année, Mann revient avec Public Enemies, film criminel. Porté par un duel opposant Johnny Depp et Christian Bale, le film compte aussi sur une Marion Cotillard auréolée de son oscar et sur des seconds rôles solides portés par Giovanni Risibi, Emilie de Ravin (Lost, La Colline a des Yeux 2006) ou encore Stephen Dorff (Blade).
Le film se déroule dans les années 30 et devrait mélanger à la fois scènes d’action et moments plus intimistes. Lors de l’annonce du film et la vision des images, la buzz-machine en avait parlé comme du Heat version début 1930. Pour ma part, je m’attends plus à un mélange Collatéral-Miami Vice pour le traitement visuel et la part du scénario.

Une petite bande annonce

Fidèle à son esthétique numérique apparue avec Collatéral, le film de Mann devra convraincre dès ses débuts pour espérer un succès en salles. Je sais pas vous, mais moi j’ai vraiment hâte d’en savoir plus.
Le film sort le 3 juillet aux States, le 8 juillet en France. Buzz it !

Armand

Critique de Tranformers 2 La Revanche

Imprimer

Cette critique est Spoiler Free.

L’Idée Générale :

Deux ans après les événements qui ont vu la défaite de Megatron, un grand nombre d’Autobots ont répondus à l’appel d’Optimus Prime et se sont réfugiés sur Terre. Ils participent à une force de frappe internationale qui se déplace dans le monde entier pour faire face à d’autres Decepticons, qui ont eux aussi rejoint la Terre.

Le Bon :

Ce qui m’avait plu dans le premier Transformers c’était le coté gros blockbuster decomplexé assumé à fond : un scénario minimaliste, de l’action à gogo et des effets spéciaux hallucinants de réalisme. C’était, depuis 2007, la référence en terme d’action brute.

Transformers 2 La Revanche c’est la même chose, résumé en trois points : Action, Montage et Robots.

  • Action : il serait intéressant d’avoir la proportion des scènes d’actions : 50-70% du film ? Je m’emporte peut-être mais c’est l’ordre de grandeur. Le film d’ailleurs se termine par environ 50 minutes (sur 2h31!) d’actions quasi no- stop. On dépasse clairement le final dantesque qu’on peut attendre de ce genre de film.
  • Montage : Là, Michael Bay a du écouter les critiques qui lui étaient faites depuis bien longtemps. Avec un montage moins chaotique, l’action semble plus fluide et plus simple à suivre : on peut distinguer plus clairement les robots en train de se battre par exemple.
  • Robots : De 14 robots dans le premier film, on passe à 46. Ce “bestiaire” très étoffé ne pourra que ravir les fans originels. Un détail qui a son importance, pour ceux qui auront l’occasion de le voir en IMAX : il y a une scène de combat dans une forêt et vous y verrez alors un Optimus Prime en grandeur nature ;).

Le Moins Bon :

Ce genre de film n’est clairement jamais parfait et chacun y trouvera des points qui les auront dérangés. J’en retiendrais deux.

Premièrement je trouve que la surabondance de robots entraine logiquement qu’un très grand nombre sont très peu exploités. Au final, combien de robots resteront dans les mémoires à la sortie du film ? (Je ne suis pas certains de pouvoir citer plus de 25 robots, alors que ça ne fait que 5 jours que j’ai vu le film). Certes en le revoyant au ciné/DVD/Blu-Ray, cela va changer.

Deuxièmement, il y a un coté humour que je trouve plus présent que dans le premier volet. En soit, ce n’est pas forcément un mal, mais ce qui me dérange est que cet humour est transcrit principalement par deux robots appelé “Les Jumeaux”, qui ont un rôle dans le film on ne peut plus inutile. On dirait que Michael Bay à voulu se la jouer George Lucas dans Le Retour du Jedi avec les Ewoks, ou dans la deuxième trilogie avec Jar Jar Binks.

Le Bilan : Filmgeek Approved !

Personnellement, un chose est simple (et sûre ?) pour moi : si on a aimé le premier opus, on aimera ce nouveau Transformers.

Michael Bay semble avoir fait un film plus abouti, plus mature (cette fois-ci les morts ne sont plus oubliés) qui met encore plus avant l’action pour le plaisir des yeux et des oreilles.

C’est clair, j’y retourne et ça sera en IMAX cette fois-ci!

Mission accomplie.

PS : Retrouvez notre compte-rendu et les photos de la conférence de presse française du film ici-même.

Max

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S02E41

banniere best of filmgeek

Aujourd’hui dimanche, Filmgeek, dans le cadre d’une alliance avec deux autres de renom (CinéFeed et Cinéblogywood), vous propose la seconde saison de la sélection de leurs meilleurs articles de la semaine afin de vous faire découvrir la crème des blogs ciné.

Au menu de cette semaine : un Toy Boy, un box-office cannois et un photocall sexy.

Conférence de presse et photocall de Transformers 2 La Revanche

Conf. Presse Transformers 6

Hier, le 12 juin n’était pas seulement le jour où AC/DC a enflammé le Stade de France. C’était aussi le jour de la conférence de presse de Transformers 2 : La Revanche en présence de Megan Fox et Shia LaBoeuf, précédée du traditionnel photocall de quelques minutes.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, Megan Fox est aussi belle en chair et os que dans le film, alors que certains sont sûr qu’elle n’est faite que d’images de synthèses et d’animatronix :).

Conf. Presse Transformers 7

Plus sérieusement, il y a eu des questions intéressantes, d’autre beaucoup moins (comme celle sur l’origine de son nom, qui doit lui être posée trois fois par jour…). Voici donc pour moi les points à retenir :

  • Le fait de tourner le film alors qu’il était blessé à la main était très difficile, mais surtout il est passé à deux doigts d’être aveugle lorsqu’il a reçu un morceau de métal dans l’œil, durant une scène d’action.
  • La scène la plus difficile pour Shia fût la scène où il perd les pédales (dans la classe d’astronomie). Pour Megan, ce fût de tourner une scène (en talons !) avec Ramon Rodriguez où ils devaient courir à un rythme donné entre les bombonnes de gaz qui explosaient.
  • Shia indique que pour certaines scènes, comme celle de l’oscultation avec le docteur Decepticon, il devait apprendre par cœur la chorégraphie mise en place par les gens des effets spéciaux, pour pouvoir faire les mouvements au bon moment.
  • Concernant Y The Last Man, Shia confirme bien qu’il ne compte pas jouer le personnage pour le moment, mais pourquoi pas dans le futur.
  • Et pour finir, la question qui tue…”Y a t–il un rapport politique avec le fait que l’action du film se passe une partie en Egypte, et la visite d’Obama  en Egypte dernièrement”. Et Shia qui répond parfaitement : « Ce n’est pas un film sur la politique, c’est Tranformers, un film sur des jouets ! » Nuff said…

Voilà donc un conférence assez classique je pense, mais en tant que fan de Transformers, je suis ressorti de l’hôtel George V après avoir passé un très bon moment :).

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview en vidéo ou en audio chez nos potes de CloneWeb.

Dans la suite, d’autres photos du photocall :

Continuer la lecture de « Conférence de presse et photocall de Transformers 2 La Revanche »

Les dialogues cultes du ciné version Ichat

star-wars-ichat

Laser Bread a remixé quelques dialogues cultes issus de Star Wars, Les Affranchis, Taxi Driver ou Pulp Fiction à la sauce Ichat. Ponctués de ROFLMAO ou gtfo, ces derniers prennent une autre dimension et beaucoup auraient maintenant leur place dans DTC 😉

Je vous mets aussi mon préféré du petit Travis Bickle :

taxi-driver-ichat

Via BienBienBien

Marvel News

rourkex-large
Voici donc la première image de Mickey Rourke en tant que Blacklash aka Whiplash. Pour rappel, ce personnage est de nationalité russe, et comme on peut l’observer sur l’image il possède un exosquelette de même technologie que celle de Tony Stark.

Concernant les autres films en production chez Marvel, quelques nouvelles infos :

  • Bien que The Incredible Hulk n’ait pas eu les résultats escomptés l’année dernière, le personnage sera bien présent dans The Avengers,
  • Un projet sur Ant-Man est à l’étude. Il se pourrait donc grandement qu’il s’agisse du film que Marvel a annoncé, mais sans révéler de quel personnage il s’agit,
  • The Black Widow (Scarlett Johansson) dans Iron Man 2 sera introduite dans le film en tant qu’assistante de Tony Stark, avant de révéler par la suite sa vraie identité,
  • Concernant encore The First Avenger: Captain America, le meilleur pote de Steve Rogers, Bucky, sera bien présent dans le film qui se déroulera en grande partie pendant la Secone Guerre mondiale, de plus Cap sera integré de le début d’Avengers.

(Via & Via)

Dossier Bioshock

bioshock

Aujourd’hui on va parler un peu d’un des futurs projets de Gore Verbinski. Monsieur « Pirate des Caraïbes » bosse sur deux projets en ce moment. Le premier est un long métrage d’animation intitulé Rango, avec la voix de Johnny Depp, le deuxième est l’adaptation du jeu vidéo Bioshock. Nous aurons l’occasion de revenir sur Rango plus tard car le film est en post-production et sa sortie annoncée pour 2011. Bioshock a récemment fait parler de lui car Universal, possesseur des droits, n’a pas encore l’argent pour produire le film. Estimé à 160 millions de dollars, celui-ci devrait être porté par Wentworth Miller, l’un des héros de Prison Break.
Comme chez FilmGeek, on joue aussi aux jeux vidéos, on connaît bien Bioshock ! Le jeu est sorti tout d’abord en 2007 sur PC et Xbox 360 avant de débarquer sur PS3 en 2008. Il s’agit d’un FPS (First Person Shooter) horrifique se déroulant dans la cité de Rapture. A l’origine, Rapture se voulait le pinacle de la science et de la culture. Bien sûr, les choses dégénèrent et les habitants de la cité, génétiquement modifiés, se sont pour partie transformés en monstres à la recherche de l’Adam. L’Adam, c’est cette substance qui permet d’améliorer les capacités de celui qui le prend. Dans le premier épisode de Bioshock (Bioshock 2 sort en fin d’année sur PC et consoles HD), on interprête Jack, seul survivant d’un crash aérien, qui se retrouve dans Rapture. Bien sûr, il devient la cible des Chrosomes, des ex-humains génétiquement modifiés. Des injections qui permettent d’utiliser des « sorts » de feu, glace etc…, les plasmids, apportent leur lot d’effets visuels et agrémentent un gameplay assez plaisant. Le joueur rencontrera différents types de personnages que l’on vous laissera découvrir tant le jeu de 2K (ex-Irrational Game) est une réussite. Plus qu’un jeu, Bioshock propose une aventure avec une histoire qui sort un peu des sentiers battus et qui se tient bien.

Une petite vidéo pour (re-)découvrir le jeu :


Source de la vidéo : Clubic

Le jeu est visuellement très joli et l’ambiance sonore a été particulièrement travaillée. Il faut un bon PC pour profiter de la quintessence graphique alors que la version Xbox 360 est un peu moins belle, mais fluide. La version PS3 a été adaptée par les gens de Digital Extremes, qui ont l’habitude de travailler sur le moteur graphique utilisé (Unreal Engine 3). Le résultat est un peu moins fin et un peu moins fluide. Néanmoins, le jeu reste agréable car il ne s’agit pas d’une orgie d’action.
Dans Bioshock 2, le jouer interprétera un Protecteur et le gameplay s’en trouvera donc modifié (on espère), avec de nouvelles armes mais toujours les plasmids. 2K a rajouté une partie multiplayer, qui semble des plus classiques.

Quelques images de Bioshock 2

Que feront Universal et Verbinski de Bioshock ? La question se pose car les deux jeux sont très violents. On a vu que Verbinski a sû apporter avec succès une dose de frisson avec Pirates des Caraïbes et le succès de la trilogie (plus de 2 milliards et demi de dollars au cinéma) devrait lui permettre de faire à peu près ce qu’il veut. On attend avec impatience des nouvelles du film, qui marquera peut-être, avec Prince of Persia, la réussite des adaptations cinématographiques de jeux vidéos. FilmGeek consacrera prochainement un petit dossier récapitulatif des adaptations de JV au cinéma ainsi que les projets en cours. Stay Tuned !

Les 26 Cartes Alphabet de Coraline

Mercredi sortira un petit bijou d’animation : Coraline, réalisé par Henry Selick d’après une nouvelle de Neil Gaiman. Je vous le recommande fortement en version 3D, totalement immersive, qui vous embarque dans un univers unique et magique.

Pour vous mettre un peu dans l’ambiance, voici les 26 cartes alphabet distribuées sur 26 sites et blogs ciné US pour la promo du film outre-atlantique. A quand la même chose chez nous ?

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S02E40

banniere best of filmgeek

Aujourd’hui dimanche, Filmgeek, dans le cadre d’une alliance avec deux autres de renom (CinéFeed et Cinéblogywood), vous propose la seconde saison de la sélection de leurs meilleurs articles de la semaine afin de vous faire découvrir la crème des blogs ciné.

Au menu de cette semaine : un Scrooge, un jeu familial et un SF Girls Top 25.

Bande Annonce: The Final Destination

Ca a moins de 24 heures et FilmGeek a ptet l’exclu française (je dis ptet) mais le trailer du quatrième volet de la série Destination Finale vient de sortir.

On découvre ça tout de suite :

Le film sera signé David R. Ellis, déjà auteur du meilleur épisode de la série, à savoir Destination Finale 2 (DF2). Les volets 1 et 3 sont signés James Wong. Ellis est un ancien cascadeur bagnole et surtout, il a orchestré la poursuite de l’autoroute de Matrix Reloaded, tout en s’occupant de DF2.
Ceux qui ont vu DF2 se rappellent le crash automobile dantesque des premières scènes ainsi que quelques passages joyeusement gores.
Ce quatrième opus passe en 3D et ça devrait valoir le coupe d’oeil. On espère qu’au contraire de My Bloody Valentine, le film d’Ellis ne sera pas insipide en 2D.

Edit: Ha ben non, allociné a balancé ça vers 17h 🙁