World Soundtrack Awards

Hier soir se terminait le festival de Ghent, avec la cérémonie des World Soundtrack Awards diffusée en direct sur un canal Belge. Divers prix furent distribués alors que la cérémonie était dédiée à Maurice Jarre, qui nous a quitté cette année.

Sans plus attendre, les résultats !

Le grand gagnant de la soirée est le Français Alexandre Desplat qui repart chez lui avec les prix de meilleurs compositeur de l’année et celui de la meilleure musique de film de l’année pour le Benjamin Button de David Fincher.

Le prix de la meilleure chanson originale tombe dans l’escarcelle de A.R. Rahman pour Jai Ho de Slumdog Millionaire.

Marvin Hamlisch est également à l’honneur avec un Life Archievement Award. Le compositeur américain s’est intéressé à différents genres et obtint toutes les distinctions les plus prestigieuses de la discipline. Après avoir reçu son prix, l’orchestre philarmonique de Brussels reprend certains des plus grands succès du compositeur dont l’un des thèmes principaux de A Chorus Line. Hamlisch dirige lui même le dernier morceau de la sélection après s’être mis derrière le piano pour un monument de puissance symphonique.

Le prix de la découverte de l’année est décerné à Nico Mulhy pour son travail sur The Reader. Le précédent lauréat, Marc Streitenfeld était là avec sa guitare et ses potes pour interpréter quelques thèmes de American Gangster et Body of Lies.

Le prix du public revient à Carter Burwell pour le score de Twilight.

L’académie décerne tous les ans un prix pour un jeune compositeur. Auparavant, la compétition n’était ouverte qu’aux seuls artistes belges, mais l’influence internationale grandissante du festival a entraîné l’ouverture de la compétition à tous les pays européens. C’est Christopher Slaski qui décroche ce SABAM Award pour sa fantaisie sur le court métrage Birds.

Alexandre Desplat

La soirée s’achève sur la musique de Desplat conduite par le compositeur. Le thèmes principaux des films qui lui ont permis de s’ancrer à Hollywood (La Jeune fille à la perle, The Queen, The Painted Veil) sont joués ainsi que La Boussole d’Or, Chéri ou Coco avant Chanel. Desplat n’oublie pas son complice Jacques Audiard (Desplat a composé tous les scores d’Audiard) en reprenant la musique d’ Un Héros très discret.

La musique de film est rarement jouée par un orchestre philarmonique majeur et cette cérémonie des WSA est donc toute particulière pour les amateurs de musique de film.

Je suis particulièrement heureux d’avoir pu rencontrer Mr Desplat que j’avais vraiment découvert sur la BO de Nid de Guèpes de Florent Emilio Siri en 2002. En sortant de l’UGC de Lille, j’avais traversé la place pour acheter le CD à la FNAC. Siri écrivait dans la pochette que pour lui Desplat était un compositeur de l’envergure d’un John Williams. 5 ans plus tard, en 2007, Alexandre Desplat est un des compositeurs les plus sollicités à Hollywood mais cela ne l’empêche pas de garder sa simplicité, sa gentillesse et son sens de l’humour. Tout le monde attend avec une impatience non feinte son travail sur le prochain Terrence Malik.

World Soundtrack Award winners A.R. Rahman, Marvin Hamlisch and Alexandre Desplat
Crédit photo: Luk Monsaert

0 réflexion sur « World Soundtrack Awards »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *