Test de Modern Warfare 2 sur PS3

call of duty modern warfare 2

Une fois encore grâce à PlayStation France et Heaven, nous avons pu nous procurer la version PS3 de Modern Warfare 2, édité par Activision, probablement le plus gros best-seller vidéoludique de cette année. Et de l’an prochain. Et du suivant aussi. Enfin, en attendant le prochain hit, quoi.

Petit tour d’horizon du tsunami qui a déjà fait pas mal fait parler de lui, en bien ou en mal, depuis sa sortie le 10 novembre 2009.

call-of-duty-modern-warfare-2-playstation-3-ps3-2

L’idée générale

Bien que la série des Call of Duty, dont est extrait cet opus, est plutôt du genre à faire pleuvoir les obus sur les plaines de Verdun, à faire siffler les M1 Garand à Arromanche ou à nous montrer toute la beauté des blockhaus d’Omaha Beach, une première exception a été pondue il y a tout juste 2 ans, par le studio Infinity Ward : le premier Modern Warfare (nommé Call of Duty 4) nous emmenait dans une guerre légèrement futuriste et uchronique, à l’échelle planétaire, opposant des GI à… euh… d’autres mecs. Une des particularités était de diriger plusieurs soldats d’élites, de différentes factions (GI ou leurs alliés), à tour de rôle.

La deuxième incartade à cette sainte règle WWII-esque, c’est l’objet du jour, Call of Duty : Modern Warfare 2, de son petit nom complet. Ici, même combat que MW1, mêmes recettes: j’ai rien bité au scénar (je n’ai pas fait trop d’effort, les scénars à la Clancy me gonflant passablement), j’ai contrôlé plein de mecs aux noms imprononçables, j’ai dégommé du méchant, dans des endroits supers variés, le but étant once again de save the world, et surtout, ô surtout, j’en ai pris plein les yeux. Au final, c’est peut être ça qui compte avant tout.

call-of-duty-modern-warfare-2-playstation-3-ps3-3

Le bon

S’il est une seule chose à retenir dans le gras du cochon ici, c’est la réalisation, BORDAYL ! Vous qui êtes cinéphiles, lâchez vos Terminators, oubliez vos Spiderman, et venez tâter du MW2, c’est du grand spectacle à l’état pur.

Pas un instant de répit, pas une once d’ennui, tout est fait pour que le spectateur joueur ne puisse jamais regretter son achat: rebondissements multiples, lieux variés et franchement sublimes (ça donnerait envie d’aller visiter les favelas de Rio), effets spéciaux renvoyant les précédents volets de la série chez maman, et par dessus tout les scènes scriptées (certains adorent, d’autres détestent, mais on ne peut décemment renier l’intérêt que ça apporte), nous permettant de vivre l’action, avec toutes les émotions que cela génère. Et pour cela, le gameplay porté est aux petits oignons, la manette répondant au doigt et à l’oeil.

call-of-duty-modern-warfare-2-playstation-3-ps3-4

Le moins bon

Parmi les quelques reproches à faire au petit dernier, on pourrait citer la courte durée de vie: en 7h, la campagne solo est bouclée. Heureusement, l’intérêt du titre est bien plus dans le multi. De plus, après les modes coops de certains titres précédents (comme Resistance ou Gears of War), on aurait pu s’attendre à pouvoir faire cette campagne à 2 en split screen. Bah non, on se contente de « missions coop », reprennant seulement quelques phases du jeu. Sympa, mais frustrant. D’autant plus que le multi en local n’est même pas aussi jojo: à se battre en deathmatch à 4 sur de toutes petites maps avec des armes de bourrin, on tourne en rond très rapidement.

On pourrait également parler des passages pour lesquels le jeu a été largement critiqué dans les médias, en particulier la mission « Pas de Russe » où l’on est complice et auteur d’un gigantesque massacre humain dans un aéroport. Quel est l’intérêt d’un moment pareil ? La mission ne sert pas le scénar, elle n’est pas importante ni particulièrement difficile, mais elle permet de générer du buzz. Personnellement, je trouve ça assez bas de gamme… M’enfin, les gars d’Infinity Ward, ne voulant pas être censurés à tour de bras, ont pris soin de poser des avertissements dans tous les sens. Cela aura tout de même valu au jeu d’être revu (cette mission supprimé) pour être diffusé en Russie, par exemple.

Dernier point, la grogne des joueurs PC qui n’ont pas eu de serveurs dédiés. Du coup, un appel au boycott a été lancé. Et très bien suivi…

call-of-duty-modern-warfare-2-playstation-3-ps3-5

Le bilan

Au lieu de ressasser tout le bien que je pense du jeu (et le peu de mal), je préfère vous donner quelques infos tournant autour de la sortie du jeu

  • Activision a investit 200 millions de dollars. A titre de comparaison, le précédent record était détenu par GTA4
  • 377000 exemplaires (dont 150.000 pré-commandes, new record) se sont vendus lors des 5 premiers jours (320000 pour GTA4), en France uniquement, soit dans les 25 millions d’€ de recettes
  • Au niveau mondial, sur la même période, les ventes ont généré 550 millions de dollars (500 pour GTA4)
  • Le jeu se vend mieux sur PS3 (203000) que sur XBox (123000) que sur PC (43000) [sur la même période]
  • 2 millions de joueurs le 10 novembre au soir, totalisant plus de 5 millions d’heure de jeu pendant le premier jour de commercialisation
  • La violence dans le jeu a provoqué un débat au parlement britannique

Ces chiffres ne vous tournent pas un peu la tête ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *