Critique d’Avatar de James Cameron

affiche avatar

Dans 10h, Caroline et moi-même allons découvrir en projection de presse, le film évènement de l’année : Avatar de James Cameron. Depuis le début de la promo j’ai réussi à soigneusement éviter le moindre des extraits, films-annonces et autres vidéos du film diffusés sur le net ou ailleurs et il faut bien admettre que c’était très dur de resister à l’envie d’en voir plus, d’en savoir plus.

Il y a déjà plusieurs projection cette semaine, mais l’embargo de la Fox s’arrête à l’instant et je rageais de ne pas vous dire comment c’était. Comme vous êtes certainement au moins aussi accro ou impatient que moi, j’ai donc trouvé un moyen de vous faire la primeur d’un premier retour, grâce à un contact privilégié (que je remercie encore) qui a pu voir le film plus tôt cette semaine et qui partage ici ses premières impressions et voici donc notre première critique d’Avatar :

Tout le monde autour de moi ne parle que d’AVATAR, « the film » de cette fin d’année.
N’étant pas fan de science fiction et n’ayant pas du tout accrocher à la bande-annonce je suis allé le voir sans grande conviction, juste parce que j’avais l’opportunité de le voir en avant-première.

Et bien je ne vais pas vous faire languir plus longtemps : c’était grandiose !!! L’image est tout simplement magnifique et ce mélange de personnages réels et de fiction m’a captivé : tout s’entremêle pour ne créer qu’un seul et même univers dans lequel on se laisse emporter au gré d’une merveilleuse musique. Bref, on ne voit absolument pas le temps passé !

On s’attache à la communauté des Na’vi, qui n’est pas sans rappeler le peuple des indiens d’Amérique. Les humains veulent aussi leur prendre leur richesse en essayant de les soudoyer, avant de s’apercevoir qu’ils ne sont pas corruptibles, et de décider d’employer la force pour les déloger.

En sortant de la projection on n’a qu’une seule envie s’endormir comme Jake et rejoindre les Na’vi qui vivent en totale harmonie avec la nature et les animaux : la communion est parfaite. Sur Pandora tout est possible et il n’y a pas d’actes gratuits. Par exemple, si on tue un animal on lui explique pourquoi : la communication est essentielle. Chacun peut faire entendre sa voix dans la communauté ; et le passé, les racines occupent une place importante au quotidien.
Tout ceci peut paraître utopique mais cela fait un bien fou de se dire qu’un tel monde peut exister. Ce film fait aussi écho aux problèmes d’environnement auxquels nous allons être confrontés et ils nous forcent à nous interroger sur notre comportement.

Bref, pour résumer j’ai adoré AVATAR et j’ai hâte d’aller le voir à nouveau !

Voilà, dans 10h nous allons donc découvrir Pandora, en VO et en 3D, et je vous ferai part de nos impressions plus en détails, en attendant, vous pouvez retrouver la retranscription de la conférence de presse du film chez nos amis de Cloneweb/ qui ont fait du bon boulot et qui devrait déjà aussi avoir leur petite opinion sur le film 😉

0 réflexion sur « Critique d’Avatar de James Cameron »

  1. PERSONNE autour de moi ne parle d’Avatar.
    Dois-je consulter Docteur ou changer d’alentour ?

    T’es trop fort tu sais, t’as réussi à éviter le moindre extrait d’Avatar ???
    Moi aussi. Je suis un warrior. Je préfère restée vierge comme au premier jour pour quand je le verrai.

    Ah vivement vivement !!!

  2. Alors, comme je le précise en introduction, c’est un ami qui a eu la chance de voir le film avant la levée de l’embargo et qui m’a donné ses premières impressions.

    De mon côte, j’ai découvert le film vendredi matin et j’ai aussi pas mal de réserves et je posterai tout ça à tête reposée ^^

  3. je ne l’ai vu mais dans les critiques US & autres que j’ai lu ,ils pointent toujours la même chose:technique impeccable,bons acteurs,histoire « naive »(voire même pour les plus méchants écolo-prout-prout)et FX impressionnants et réalistes(même pour les anti-3D).
    En clair,c’est plus « pocahontas chez Titanic » que « Alien chez Terminator »: un très bon divertissement grand public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *