Critique du film Brothers de Jim Sheridan

affiche brothers

Remake du film danois Brodre transposé aux USA mais se déroulant toujours en partie en Afghanistan, Brothers, le nouveau film de Jim Sheridan avec Jake Gyllenhaal, Tobey Maguire et Natalie Portman avait tout du film casse-gueule. Mais c’était san compter le talent de directeur d’acteur de Jim qui tient tout le film de bout en bout.

Commençons par l’histoire :

Sam & Grace forment un couple parfait et sont les parents de deux petites filles. Sam est envoyé par l’ONU en mission à l’étranger et confie à Tommy, son frère tout juste sorti de prison, le soin de s’occuper de sa famille. Lorsque Sam est porté disparu et présumé mort, Tommy et Grace se rapprochent…

Voilà, faut reconnaître ça fait un peu cliché et malheureusement ça se confirme jusqu’à la fin : tout est cousu de fil blanc, point de surprise à l’horizon. Ajoutez à cela que Jim Sheridan ne sait pas filmer le peu de scènes d’action, que sont Afghanistan et ses afghans ne sont pas très crédibles et là le film part un sacré handicap.

Et pourtant j’ai aimé. Car l’histoire et le contexte sont des prétextes pour installer la tension du magnifique dernier tiers du film. Que comme son titre l’indique c’est une histoire de frères et que ça m’a particulièrement touché.

Et enfin et surtout parce que les trois acteurs principaux juste pendant tout le film, explosent littéralement devant nous. On est surpris de découvrir Natalie Portman enfin dans un vrai rôle de femme, Tobey dans un rôle d’homme et ça confirme tout le bien que je pense de Jake qui est un excellent acteur tout en retenu.

Les petites filles aussi sont très bonnes, presqu’un peu trop d’ailleurs, mais leurs personnages sont bien écrits et restent toujours justes et crédibles sans jamais passer du côté obscure et exaspérant de « l’enfant-surdoué-qui-comprend-tout-mieux-que-les-adultes ».

Enfin, Jim aurait pu se passer de U2, car même en essayant d’intégrer leur chanson dans l’histoire, elle jure tellement avec l’honnêteté modeste du film que l’on décroche forcément.

Bref, Brothers est un drame humain intense et prenant à découvrir en salle dès demain.

0 réflexion sur « Critique du film Brothers de Jim Sheridan  »

  1. J’ai bien aimé, un film comme il se fait rarement, Le scénario est bon; l’histoire est troublante. les acteurs connus reconnus se mari bien aux personnages, je peux que vous le conseillez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *