Critique Shutter Island

image002Après quatre longues années, Scorsese revient à la fiction avec l’adaptation de l’oeuvre de Dennis Lehane du même nom. Shutter Island est le nom d’une l’île où a été construit un hôpital psychiatrique afin d’y interner les plus dangereux criminels. Leonardo DiCaprio et Mark Ruffalo, U.S. Marshal de leur situation, s’y rendent pour enquêter sur la mystérieuse disparition d’une patiente.

Ne connaissant pas le livre, la comparaison va être difficile, mais je ne pense pas qu’il soit possible de faire ambiance plus oppressante que celle mise en place par Scorsese. A peine les pieds à l’intérieur de l’enceinte de l’hopital, on se sent autant mal à l’aise que peuvent l’être nos deux Marshal : oppressant, conditions météo des plus difficiles et personnel hospitalier qui nous fait nous interroger sur les vrais buts des médecins présents dans cette institution.

Pour arriver à ça, il y a une réalisation précise et jamais laissée au hasard qu’on connaît de Scorsese ainsi qu’un montage impressionnant, qui met en valeur le casting aux petits oignons. A chaque film, je suis impressionné par les capacités de DiCaprio à rentrer dans ses personnages. Ce n’est pas une nouveauté de dire qu’il est le « De Niro » du 21ème siècle pour Scorsese, mais voir cette histoire se construire depuis 4 films fait que c’est aussi pour ça qu’on aime le cinéma (maintenant il ne tient qu’à lui de ne pas finir aussi sa carrière avec Meet the Fockers 13…).

Ne voulant pas rentrer dans les détails de l’intrigue, qui nécessite au minimum 2-3 visionnage selon Martin, Shutter Island est bien la claque cinématographique qu’on était en droit d’attendre. Et ce qui est bien avec 2010, c’est qu’on devrait avoir pour cette année la deuxième vague Scorsese avec sa série Boardwalk Empire actuellement en production et qui sera diffusée sur HBO.

A voir s’il est aussi bon à la télé qu’au cinéma.

Max


Shutter Island – bande annonce VOST

Edit suite commentaire de MG

0 réflexion sur « Critique Shutter Island »

  1. Bon je l’ai vu aujourd’hui et je suis très déçu par la fin prévisible depuis le début je trouve, et le film n’a rien avoir avec la bande-annonce qui laissait prédire un film avec des moment plus « stressant » pourrait on dire, j’en attendait beaucoup trop malheureusement …

  2. finalement je pense avoir était très sec quand même je n’ai pas évoquée les bon points qui sont quand même nombreux j’évoque ici la mise en scène magnifique l’ambiance du film qui nous met totalement sur cette ile la musique qui accompagne, l’histoire qui même en étant prévisible désolé … est génial et bien sur la performance de Dicaprio magnifique rôle ..

  3. Je suis pressé de le voir…

    Je persiste et signe dans mon rôle favori celui de chieur…
    Sauf ellipse temporel ou problème mentale pour ma part nous sommes en 2010 ?

    Et certes depuis The Departed (les infiltrés) il y a eu 4ans … et pourtant:

    2009 … Mr Martin Scorsese réalise: Who’s that Knocking at My Door (sortie en juin de tête).

    2008… Shine a Light (sortie en France vers avril).

    Enfin, je dis ca… Je dis rien…

  4. Moi j’avoue quand j’ai vu ce film j’ai un peu pris une claque dans ma gueule comme dirait l’autre.
    A peine 5 min dans le film que tu sens que l’ambiance dans cette île, bah elle pu du cul:D
    Et c’est ce qui me fait aimé ce magnifique film 😀

    Sinon j’ai pas l’impression qui m’a fallu 2-3 visionnage pour comprendre l’intrigue, bon bien sur en temps que gros geek de ciné si l’occasion se présente je le regarderai bien une seconde fois 😀

    PS: Votre blog je le connaissais pas mais je sens que je vais m’y attacher, c’est sympa ici 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *