Test de Ratchet & Clank A Crack in Time sur PS3

ratchet-and-clank-future-a-crack-in-time-logo

Il m’en aura fallu, du temps, pour finir ce nouveau Ratchet & Clank, dernier titre d’Insomniac Games, sous titré A Crack In Time.
Et pour cause ! Du bon jeu de plate-forme old school comme ça, madame, vous n’en trouverez pas beaucoup ni d’aussi bonne qualité par les temps qui courent. En amateur du genre, on prend donc son temps, on déguste, on savoure.
Voici quelques éléments de ce qui s’avère être pour nous le probable meilleur jeu de plateforme 2009 sur PS3.

randccrackintime_hero

L’idée générale
A nouveau, les compères lombax et mécanisés sont séparés à la suite d’une diabolique machination du Dr Nefarious, l’ignoble méchant de cette partie de la galaxie. Mais cette fois ci, ce n’est plus seulement le sort des deux héros qui est en jeu, c’est carrément celui de l’univers – que dis-je, de l’espace-temps !

Continuer la lecture de « Test de Ratchet & Clank A Crack in Time sur PS3 »

Questionnaire L’Arnacoeur spécial St Valentin

affiche arnacoeur

A la veille de la St Valentin et à l’occasion de la sortie du film L’Arnacoeur le 17 mars, voici un petit questionnaire qui vous permettra de savoir combien de temps il faudra à Alex Lippi, le héros du film, pour briser votre couple.

Pour participer, il suffit de répondre à ce petit questionnaire et de laisser son mail dans le champ affiché après votre résultat (et non pas dans les commentaires !), 5 participants seront tirés au sort lundi 15/02 et remporteront des DVD, des sacs à l’effigie du film et des places de cinéma pour une avant-première du film.

Enfin, vous pouvez suivre l’actu du film sur la page facebook du film et le twitter d’Alex Lippi.

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S03E22

best of blog cinema

Cette semaine est virile, riche en testostérone, avec la romance entre Jim et Ewan, les gladiateurs modernes du Superbowl, des sumos déjantés et le vilain qui unit Robert et Jude, il y a de quoi faire très mâle.

Second Teaser des Aventures Extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec

affiche adele blanc sec teaser poster

Voici le second teaser des Aventures Extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec réalisé par Luc Besson et avec un gros casting mené par la charmante Louise Bourgoin.

Cette bande-annonce en dévoile beaucoup plus que la précédente et révèle un mélange improbable entre Amélie Poulain et Indiana Jones qui me plaît particulièrement.

Même si personnellement, il y a longtemps que j’ai abandonné tout espoir en Luc Besson scénariste, il part ici d’un support original solide (il reprend la trame de deux albums de Tardia priori) et je pense que tout n’est pas encore perdu côté mise en scène.


Bande Annonce Adèle Blanc-Sec Teaser 2
envoyé par FilmGeek-TV.

Critique du film Brothers de Jim Sheridan

affiche brothers

Remake du film danois Brodre transposé aux USA mais se déroulant toujours en partie en Afghanistan, Brothers, le nouveau film de Jim Sheridan avec Jake Gyllenhaal, Tobey Maguire et Natalie Portman avait tout du film casse-gueule. Mais c’était san compter le talent de directeur d’acteur de Jim qui tient tout le film de bout en bout.

Commençons par l’histoire :

Sam & Grace forment un couple parfait et sont les parents de deux petites filles. Sam est envoyé par l’ONU en mission à l’étranger et confie à Tommy, son frère tout juste sorti de prison, le soin de s’occuper de sa famille. Lorsque Sam est porté disparu et présumé mort, Tommy et Grace se rapprochent…

Voilà, faut reconnaître ça fait un peu cliché et malheureusement ça se confirme jusqu’à la fin : tout est cousu de fil blanc, point de surprise à l’horizon. Ajoutez à cela que Jim Sheridan ne sait pas filmer le peu de scènes d’action, que sont Afghanistan et ses afghans ne sont pas très crédibles et là le film part un sacré handicap.

Et pourtant j’ai aimé. Car l’histoire et le contexte sont des prétextes pour installer la tension du magnifique dernier tiers du film. Que comme son titre l’indique c’est une histoire de frères et que ça m’a particulièrement touché.

Et enfin et surtout parce que les trois acteurs principaux juste pendant tout le film, explosent littéralement devant nous. On est surpris de découvrir Natalie Portman enfin dans un vrai rôle de femme, Tobey dans un rôle d’homme et ça confirme tout le bien que je pense de Jake qui est un excellent acteur tout en retenu.

Les petites filles aussi sont très bonnes, presqu’un peu trop d’ailleurs, mais leurs personnages sont bien écrits et restent toujours justes et crédibles sans jamais passer du côté obscure et exaspérant de « l’enfant-surdoué-qui-comprend-tout-mieux-que-les-adultes ».

Enfin, Jim aurait pu se passer de U2, car même en essayant d’intégrer leur chanson dans l’histoire, elle jure tellement avec l’honnêteté modeste du film que l’on décroche forcément.

Bref, Brothers est un drame humain intense et prenant à découvrir en salle dès demain.

Les Nominations des Oscars 2010

academy awards oscars

On ne va pas encore râlé comme pour les Césars 2010 mais bon, faut reconnaître que 10 nominations pour l’Oscar du meilleur film 2010 c’est peut-être un peu beaucoup trop et que je croise les doigts pour Un Prophète 🙂

Sinon, comme d’hab, en gras, vous retrouverez mes préférés.

Best Picture

  • Avatar
  • The Blind Side
  • District 9
  • An Education
  • The Hurt Locker
  • Inglourious Basterds
  • Precious: Based on the Novel ‘Push’ by Sapphire
  • A Serious Man
  • Up
  • Up in the Air

Actor in a Leading

  • George Clooney
  • Colin Firth
  • Morgan Freeman
  • Jeremy Renner

Actor in a Supporting

  • Woody Harrelson
  • Christopher Plummer
  • Stanley Tucci
  • Christoph Waltz

Actress in a Leading

  • Sandra Bullock
  • Helen Mirren
  • Carey Mulligan
  • Gabourey Sidibe

Actress in a Supporting

  • Penélope Cruz
  • Vera Farmiga
  • Anna Kendrick
  • Mo’Nique

Animated Feature Film

  • Coraline
  • The Princess and the Frog
  • The Secret of Kells
  • Up

Art Direction

  • Avatar
  • The Imaginarium of Doctor Parnassus
  • Nine
  • Sherlock Holmes
  • The Young Victoria

Cinematography

  • Avatar
  • Harry Potter and the Half-Blood Prince
  • The Hurt Locker
  • Inglourious Basterds
  • The White Ribbon

Costume Design

  • Coco Before Chanel
  • The Imaginarium of Doctor Parnassus
  • Nine
  • The Young Victoria

Directing

  • Avatar
  • The Hurt Locker
  • Inglourious Basterds
  • Precious: Based on the Novel ‘Push’ by Sapphire

Documentary Feature

  • The Cove
  • Food, Inc.
  • The Most Dangerous Man in America: Daniel Ellsberg and the Pentagon Papers
  • Which Way Home

Documentary Short

  • China’s Unnatural Disaster: The Tears of Sichuan Province
  • The Last Campaign of Governor Booth Gardner
  • The Last Truck: Closing of a GM Plant
  • Music by Prudence
  • Rabbit à la Berlin

Film Editing

  • Avatar
  • District 9
  • The Hurt Locker
  • Inglourious Basterds
  • Precious: Based on the Novel ‘Push’ by Sapphire

Foreign Language Film

  • Ajami
  • El Secreto de Sus Ojos
  • The Milk of Sorrow
  • Un Prophète
  • The White Ribbon

Makeup

  • Star Trek
  • The Young Victoria

Music (Original Score)

  • Avatar
  • Fantastic Mr. Fox
  • The Hurt Locker
  • Sherlock Holmes
  • Up

Music (Original Song)

  • The Princess and the Frog
  • The Princess and the Frog
  • Paris 36
  • Crazy Heart

Short Film (Animated)

  • French Roast
  • Granny O’Grimm’s Sleeping Beauty
  • The Lady and the Reaper (La Dama y la Muerte)
  • Logorama
  • A Matter of Loaf and Death

Short Film (Live Action)

  • The Door
  • Kavi
  • Miracle Fish
  • The New Tenants

Sound Editing

  • Avatar
  • The Hurt Locker
  • Inglourious Basterds
  • Star Trek
  • Up

Sound Mixing

  • Avatar
  • The Hurt Locker
  • Inglourious Basterds
  • Transformers: Revenge of the Fallen

Visual Effects

  • Avatar
  • District 9
  • Star Trek

Writing (Adapted Screenplay)

  • District 9
  • An Education
  • In the Loop
  • Precious: Based on the Novel ‘Push’ by Sapphire
  • Up in the Air

Writing (Original Screenplay)

  • The Hurt Locker
  • Inglourious Basterds
  • A Serious Man
  • Up

Interview avec Mark Strong, le bad guy de Sherlock Holmes

sherlock holmes mark strong blackwood

Le 15 Janvier dernier au Bristol à Paris, j’ai la chance d’être convié par Allociné à l’interview de Mark Strong aka Lord Blackwood dans le dernier film de Guy Ritchie : Sherlock Holmes. Quelques jours auparavant, la Warner nous a fait découvrir le film en avant première (lire la critique de Caro sur le film).

Entourée de 3 autres bloggeurs (Marc de Cloneweb, Valérie de Shunrize, et Chandleyr de BuzzMyGeek) ainsi que de l’équipe d’Allociné, nous attendons sagement l’acteur qui est d’après les attachés de presse ravi d’être interviewé par des bloggeurs. Un petit résumé de la rencontre.

Mark Strong rentre et nous sommes immédiatement charmés par sa présence bienveillante. L’homme est simple. Il se présente et sert la main à tout le monde et prend sa place. Petite pointe de professionnalisme, il veille à ce que tous nos enregistreurs numériques puissent l’entendre.
La première chose frappante quand on le voit : il n’a physiquement rien à voir avec son personnage. Lord Blackwood est imposant avec ses cheveux noirs jais, sa carrure épaisse. Mark Strong est un homme fin, distingué, dégarni.
C’est ma toute première interview alors je laisse mes camarades commencer.
L’interview débute. Valérie de Shunrize fait un parallèle entre ce fameux Lord Blackwood et les méchants de la Hammer. L’acteur est flatté et il nous révèle que le travail avec Guy Ritchie sur ce personnage a été l’apparence. Beaucoup de recherche sur la texture des vêtements (un peu SM), sur sa posture, sa coiffure. Le personnage devait dégager puissance, présence et force pour justifier son emprise sur ses serviteurs. Tous ces éléments rapprochent effectivement Blackwood de Dracula.
A la fin de la première question, on découvre un Mark Strong ouvert, patient et consciencieux de répondre à nos questions. Notre anglais approximatif est loin de le rebuter.
Chandleyr de Buzzmygeek enchaîne après Valérie et comme son nom l’indique, c’est un geek . En une question, il réussit à nous sortir les 5 derniers films dans lesquels joue Mark Strong. Une constance se révèle : Mark Strong est abonné aux méchants. N’est il pas effrayé d’être enfermé dans cette catégorie de rôle ?
Et là on voit la sagesse des acteurs britanniques. Cela fait 25 ans qu’il pratique ce métier. Il a fait beaucoup de théâtre et de télévision en Angleterre ce qui lui a permis d’essayer toutes sortes de rôles. La variété : il connaît alors il est juste content de pouvoir travailler sur des projets intéressants avec des réalisateurs dont il aime le travail. S’il doit être le méchant dans des films intéressants, ça ne lui pose aucun problème. Il trouve même les méchants plus intéressants à jouer. Chandleyr lui donne même l’idée de devenir le nouveau méchant de James Bond.
Au passage, on apprend qu’il connaît Danny Boyle, Ridley Scott, Guy Ritchie depuis ces années théâtre et que Daniel Craig est le parrain de son fils.
Marc de Cloneweb continue les questions notamment sur les stars du film : le duo Robert Downey Junior et Jude Law. On apprend qu’il connaît Jude Law depuis longtemps et qu’il a découvert Robert Downey Junior à l’occasion de la lecture du scénario avec Guy Ritchie. Pour l’interprète de Lord Blackwood, ce sont des acteurs extrêmement professionnels et des personnes tout à fait accessibles et aimables.
Marc de Cloneweb est très renseigné sur les futurs projets de Mark Strong notamment le très attendu « Robin des bois » de Ridley Scott (qu’il nous promet surprenant), le prochain Andrew Stanton (réalisateur de Wall-E) John Carter of Mars dont le tournage n’a pas commencé. Marc a même essayé de dégoter une exclusivité : la participation de l’acteur dans le prochain Alex de la Iglesia mais ce n’était malheureusement qu’une rumeur.
Mon tour est arrivé et les autres ont posé des questions très intéressantes alors je reviens aux bases. Comment aborde t il son travail d’acteur ? Que pense t il du style Guy Ritchie dans l’univers de Sherlock Holmes ? Et enfin ses scènes préférées dans le film.
Mark Strong est un acteur de théâtre qui apprend à se fondre dans son personnage avec les accessoires. En regardant, l’acteur dans ses autres films, on ne le reconnaît pas. Il a comme Russel Crowe, Edward Norton une faculté à se transformer pour devenir son rôle.
Guy Ritchie est un réalisateur qu’il connaît bien (3 collaborations depuis 2005). Son implication dans Sherlock est une idée tout à fait judicieuse pour dépoussiérer ce mythe et après avoir vu le film, Mark pense qu’il a fait avec brio.
Ses scènes préférées sont celles qui privilégient les face à face Sherlock Holmes face à la fiancé de Watson jouée par Kelly Reilly et Sherlock Holmes face à Blackwood dans la prison.
L’attaché de presse nous signale gentiment la fin de l’interview et Mark Strong termine par une boutade « Je suis le seul du film que vous rencontre ? Oh je suis désolé pour vous ». So british ! Un acteur qu’on va voir souvent et qui le mérite.

[MAJ] Hop, la vidéo de l’entretien dans la suite : Continuer la lecture de « Interview avec Mark Strong, le bad guy de Sherlock Holmes »