Critique du film Twilight Chapitre 3 : Hésitation – Eclipse

affiche twilight 3 hésitation eclipse

Résumé : La fin du lycée approche et Bella n’a pas oublié la promesse qu’Edward lui a faite : la transformer en vampire après la remise des diplômes, mais uniquement si elle accepte de se marier avec lui. Sauf que Bella trouve l’idée du mariage définitivement démodée, que son père ne supporte pas Edward, que Jacob continue de compter pour elle, que les Quileutes et les Cullen se vouent toujours une haine ancestrale, que Victoria cherche encore à se venger de la mort de James et qu’une armée de vampires nouveaux-nés décident de s’en prendre aux Cullen, sous les regards attentifs des Volturi. Bella fait-elle le bon choix en préférant Edward et la vie vampirique ?

Avant de me lancer dans la critique du film, je souhaite faire un point sur le phénomène Twilight et vous expliquer l’intérêt que je lui porte depuis plusieurs mois (attention, séquence « je me confie sur le divan face à Jean-Luc Delarue et Mireille Dumas réunis »).

J’ai vu Twilight : Fascination au cinéma, sous le conseil de plusieurs ami(e)s : à l’adolescence, j’étais passionnée par le mythe du vampire romantique (Dracula, Anne Rice, Angel et Buffy contre le vampires, etc.) et on m’avait convaincue alors que Twilight pouvait me plaire vu mes goûts de l’époque : et effectivement, je me suis sentie replonger dans mes émois adolescents, et même si les vampires de Stephenie Meyer sont incongrus (briller au soleil, être végétariens et non-violents oO ?!), que Robert Pattinson n’était définitivement pas mon genre d’homme, et que les effets spéciaux étaient cheap au possible, j’étais plutôt sous le charme de la romance des protagonistes et de la famille Cullen. Peu avant la sortie de New Moon (Tentation) dans les salles, j’ai moi-même cédé à la tentation de lire les bouquins. Bien mal m’en a pris : tout à fait consciente que j’étais loin de lire de la grande littérature, j’ai complètement accroché au récit de Bella, et telle une droguée, j’ai lu les 5 tomes de la saga en 6 jours (oui, 5, en comptant Midnight Sun, le roman inachevé de Stephenie Meyer qui raconte Fascination mais du point de vue d’Edward). Et quelques semaine plus tard, je les ai relu, en anglais (car la traduction française est plutôt pénible). Oui, je suis faible. Avec le temps et le recul, je ne comprends toujours pas l’effet obsédant que cette saga a eu sur moi : à croire qu’elle parle directement aux hormones. Au moins, je ne me suis sentie ni Team Edward, ni Team Jacob. Peut-être la team Switzerland ou encore la Team Tyler’s Van qui m’a toujours fait rire.

jacob bella edward eclipse

« 107 ans et toujours puceau »

Stephenie Meyer n’est pas vraiment un (bon) écrivain et elle ne s’est jamais considérée comme telle : elle écrit pour se faire plaisir et ça marche, tant mieux pour elle. Pour Twilight, elle n’a jamais cherché à faire autre chose que de la littérature jeunesse, ciblée pour les adolescentes et les jeunes adultes, même si le tome 4, Breaking Dawn (Révélation), est déconseillé aux USA aux moins de 17 ans. Pour la défendre un peu, oui, elle est mormone mais jamais elle n’aborde la religion dans ses romans, le personnage de Bella est athée, pour la pratique du sexe avec Edward, contre le mariage et devenir un vampire sans être devenue mère ne la tracasse pas plus que ça. Edward par contre, est torturé par le monstre qui est en lui et par son passé de tueur (il n’a pas toujours été végétarien), refuse que Bella perde son âme en devenant un vampire et souhaite qu’elle vive ses expériences d’humaine, comme se marier et avoir des enfants. On peut dire que dans les relations humaines, Edward est conservateur, alors que Bella est plutôt libérale. (Attention spoiler : La question de l’avortement qui est posée dans le tome 4 peut de nouveau soulever un débat éthique, mais Meyer évite les écueils religieux ou moraux trop abruptes, prônant davantage pour une liberté de choix et inversant les positionnements entre Bella et Edward. fin du spoiler)

La morale pro-abstinence avant le mariage est certes présente in fine tout au long de la saga, mais n’apparait que comme un choix désuet d’Edward, qu’il n’imposerait jamais à Bella s’il ne risquait pas de la tuer à chaque baiser approfondi. Mais c’est sans compter sur le fait que Bella aime jouer avec le feu (ou plutôt la glace ici), et qu’elle cherche sans cesse à lui faire changer d’avis. C’est beau la confiance, tellement beau que c’est une des raisons qui poussent Edward à fuir dans New Moon : céder à la tentation signifie faire du mal à Bella. Elle, ce qu’elle veut, c’est être transformée en vampire pour enfin s’éclater au pieu –ahah- avec celui qu’elle aime et être enfin égale à Edward, sans que celui-ci n’ait toujours à la (sur)protéger. Tout l’enjeu de la saga repose sur ce simple fait : l’égalité, la confiance et la communication dans le couple. Un conte de fée moderne quoi.

alice rosalie esmé jasper carlisle cullen eclipse

L’addiction que crée la saga est difficilement compréhensible mais elle répond à une attente d’un certain public (essentiellement féminin) en demande de romantisme, de héros proches de la réalité. Oui, j’ai bien écrit proche de la réalité, car même si Edward apparait comme un Apollon ou un prince charmant aux yeux de Bella, il est loin d’être parfait (jaloux, vicieux, colérique) et Bella est souvent à claquer dans ses prises de décisions allant à l’encontre de toutes réflexions censées. Bref, les deux se sont bien trouvés et c’est sûrement pour ça qu’ils peuvent être attachants : on s’identifie tous un peu dans leurs défauts et leurs qualités, on a tous vécu un semblant de situation dans lesquelles ils se retrouvent, même si celles-ci sont fantasmées par le genre fantastique.

Mais je reprends mon histoire : un peu honteuse de m’être faite piégée par mes sentiments « fleur bleue » qui ressurgissaient après tant d’années de positionnement culturel plutôt « élitiste », je suis allée voir New Moon à sa sortie au cinéma, pour passer un bon moment, malgré les nombreux défauts qui le rythmaient (justement, aucun rythme dans ce film et une Kristen Stewart carrément mauvaise). C’est alors que ma nature de chercheuse universitaire a pris les dessus, et pendant plusieurs mois, je me suis intéressée à la réception transmédia d’un phénomène comme Twilight, qui peut aussi s’appliquer d’une certaine façon à Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux ou encore Star Wars. La place et le rôle des fans dans la saga Twilight, qu’ils soient au niveau des livres ou bien des films sont tout bonnement fascinants à observer et étudier. Loin d’être les prépubères hystériques décrites dans les médias, elles ont une véritable réflexion critique sur l’univers développé par la saga, qu’elles alimentent avec des fanfictions souvent matures (les fameux « lemons ») ou des analyses pertinentes des thèmes soulevés par les livres. Mais là est un autre sujet d’étude que je prendrai peut-être le temps de développer un jour, quand j’aurai vraiment du temps à consacrer à tout ça (et ce n’est pas demain la veille).

[C’est là que la critique du film commence vraiment]-

Donc plutôt naturellement j’ai souhaité voir Eclipse (Hésitation). J’avais déjà lu le script, qui avait circulé (illégalement) sur la toile il y a quelques mois, et je m’attendais à une adaptation plus fidèle que les deux premières, qui avaient prises des libertés quelque peu déroutantes avec les livres (je suis pour les adaptations libres en général, mais quand il reste un ton cohérent à l’ensemble). Et puis David Slade m’apparaissait un choix intéressant pour apporter à cet opus le souffle « épique » et sombre qui imprégnait déjà le roman par rapport aux précédents. Ma critique s’adresse donc essentiellement à ceux – celles – qui connaissent déjà la saga, qu’elle soit littéraire ou cinématographique.

Et malheureusement pour les fans (parce que les autres s’en tamponneront royalement le coquillard ou se limiteront au seul discours du film –à juste titre- ou à leur mauvaise foi pour ricaner devant des inepties mièvres ou sauvages) : Eclipse est décevant. Il n’est pas foncièrement mauvais, mais il n’est clairement pas à la hauteur des attentes qu’il pouvait susciter. Le film n’arrive essentiellement pas à trouver son rythme, et les trois premiers quarts apparaissant comme une sorte de grande introduction : comme les personnages, les spectateurs sont dans l’attente d’une action, d’une vraie prise de risque, d’un quelconque danger réel. Un peu comme dans New Moon en fait : on s’ennuie souvent.

bella charlie eclipse

Heureusement, certaines séquences sortent du lot : Bella chez sa mère, la légende Quileute, les entrainements entre les Cullen, les histoires de Rosalie et Jasper, « la » discussion sur la virginité de Bella entre celle-ci et son père, la scène (que toutes les fans attendent) de la tente et la bataille avec les nouveaux-nés.
Pour le reste, Bella ne veut pas perdre l’amitié de Jacob et doit gérer la jalousie maladive d’Edward. Le triangle amoureux prend une tournure trop pesante, trop sérieuse : la fantaisie et le 2nd degré présents dans le livre sont cruellement sous-exploités et n’apparaissent que dans quelques rares répliques (Pourquoi Jacob ne porte-il jamais de chemise, demande par exemple Edward ou encore Jacob qui explique à Edward qu’il est plus « chaud » que lui pour s’occuper de Bella). Alice et Emmett, les amuseurs des romans, sont relégués en arrière-plan alors que leurs personnalités auraient pu apporter un souffle plus léger à cet ensemble qui ne décolle pas. Heureusement, Jasper (celui qui semble continuellement constipé dans les deux premiers films -ah nan, je suis pas team Jasper non plus-) est là pour apporter un peu d’énergie à cet opus.

nouveaux nés

La (vraie) demande en mariage d’Edward à Bella, scène (ô combien) romantique dans le livre, ne fonctionne pas (du tout) dans son adaptation filmique. Edward est vieux jeu et, du sommet de ses 107 ans, il a toujours attendu de trouver son « âme sœur » sans jamais perdre sa « vertu ». Il veut donc faire les choses bien avec Bella, comme il l’aurait fait en 1918 avant de devenir un vampire, c’est-à-dire lui faire la cour et lui proposer de l’épouser après avoir demandé la main de sa belle au père de celle-ci. Ce qui, sur le papier du roman, est finalement acceptable car enrobé dans des expériences sensuelles dangereuses (la chair ou… la chair ? Le couple a les crocs, mais ceux de monsieur sont moins évidents à gérer), à l’écran, ça devient grotesque, et fait plonger ouvertement le film dans cette morale puritaine pro-abstinence que le livre ne fait qu’effleurer avec une relative habileté. D’ailleurs, mise à part la tentative de Bella de séduire Edward avant la demande en mariage, l’érotisme très présent dans le livre ne transparait pas vraiment dans le film, ou alors, de façon calculée : essentiellement pour rendre jaloux Jacob.

C’est d’ailleurs sur ce dernier que repose tout le potentiel « hot » du film, comme dans New Moon : majoritairement torse-nu, il passe beaucoup de son temps à porter Bella, la réchauffer et l’embrasser. Ce qui a le don d’énerver à son maximum Edward, qui ne peut rien faire pour empêcher cela, au risque de perdre Bella. C’est la team Jacob qui va être heureuse, la clim dans la salle de ciné sera indispensable pour calmer les bouffées de chaleur que provoqueront chez certaines toutes les apparitions de Jake à l’écran (même sous sa forme lupine). Pour les autres, ça pourra paraitre « légèrement » lourd (on peut même rajouter des doubles guillemets supplémentaires à « légèrement »).

Concernant les acteurs, Kristen Stewart a évolué dans son jeu, qui devient plus mature, moins agaçant. Elle semble enfin à l’aise avec le personnage de Bella qu’elle commence à comprendre (et ça, ce n’est pas forcément évident). Robert Pattinson est capable du bon comme du pire. Je reste convaincue qu’il aurait fait un excellent acteur du cinéma expressionniste tant il manque parfois de naturel dans son interprétation d’Edward. Je suis sûre que c’est un bon acteur, promis à une grande carrière mais il peine à s’entendre avec son personnage, et donc à le rendre réellement convaincant. Et physiquement je n’accroche vraiment pas. Lautner (qui ressemble plus à un lama alpaga qu’à un loup) commence à prendre ses marques, tatonne parfois un peu trop mais propose dans l’ensemble un jeu cohérent, quand il n’est pas focalisé à contracter les abdos et les biceps. Brice Dallas Howard remplace avec une grâce plus sauvage Rachelle Lefevre dans le personnage de Victoria et Dakota Fanning se montre davantage cruelle et déterminante au sein des Volturi, en l’absence du méchant Aro et du encore plus méchant Caïus (et c’est dommage qu’ils soient absents, c’est toujours un plaisir de voir Michael Sheen).

felix jane alex demetri volturi eclipse

Alors finalement, qu’apporte David Slade à ce nouvel opus ? Une certaine stylisation dans la réalisation, avec des effets visuels plus aboutis que les précédents, des vues aériennes sublimes sur les paysages spectaculaires de la région de Vancouver. La violence est aussi plus présente, souvent bien mise en scène (notamment avec les nouveaux-nés et ce que subit le personnage de Bree), ou parfois maladroite (la scène finale de Victoria, l’arrivée des Volturi sur le champ de bataille). Le film respecte le livre, mais le souffle épique promis par Summit n’est que trop occasionnellement visible.

Des raccourcis narratifs, comme dans les deux films précédents, réduisent les personnages à des agissements superficiels. La scénariste attitrée de la saga, Melissa Rosenberg (qui scénarise et produit aussi la série Dexter) fait du mieux qu’elle peut, propose des idées intéressantes, mais quoi qu’elle fasse, elle ne pourra jamais restituer ce qui plait dans la saga (la découverte du désir charnel et de l’amour fou et inconditionnel) et donc de ce fait, ne peut finalement pas répondre entièrement aux attentes des fans.

Annoncé comme le meilleur des trois films, Eclipse est surtout plus sombre, plus adulte aussi, mais souffre d’autant de maladresses que ces prédécesseurs. L’adaptation de Breaking Dawn (en deux films, comme pour le dernier tome d’Harry Potter), par Billy Condon s’annonce d’autant plus difficile à mettre en scène, vu la tournure ouvertement sexuelle et gore que prendra le récit…

Caro

0 réflexion sur « Critique du film Twilight Chapitre 3 : Hésitation – Eclipse »

  1. Tres chouette critique ! Je n’ai pas encore été salit par Crépuscule, mais ça ne m’étonne guère que Slade ait fait du moyen: 30 jours de Nuit était déjà assez quelconque et son Hard Candy tellement déçevant après le buzz qu’il avait généré.
    Bref, j’irai point voir ce troisième opus 🙂

  2. Je suis une maman de 30 ans passés et fan de science fiction fantasy fantastic etc. J’adore la saga twilight lue et relue + fois et vue et revue en dvd et au ciné. Je ne comprends pas certaines critiques mettant en parallèle les films dits « classiques » des vampires et autres. Ya t-il un code vampirique figé et interdisant tout écart établi par le 7ème art ?
    J’adore Blade, Dracula, Underworld (vu et revu x fois ) etc, mais cela ne m’empêche pas d’être fan également de twilight !
    Je trouve que les vampires et les loups (qui ne sont pas des loups garous au sens propre du terme – voir explication de Stephenie Meyer tome 3 – et au moins ayant le mérite d’être originale pour une fois !) sont tout à fait crédibles !
    Faut-il qu’il y ait des giclées de sang toutes les 5 mn et des vampires avec des crocs spectaculaires pour dire qu’un film est bon ? Des cercueils et des ambiances sombres et des croix bénites ? Désolée, mais je ne pense pas. Le propre du cinéma et de la littérature c’est de nous faire découvrir des univers différents. Et bravo à ceux et celle qui sortent des sentiers battus !
    Si l’on pense faire mieux, prenons la place des auteurs et réalisateurs ! Une chose est sure, la critique est toujours facile ! On peu ne pas aimer, – et c’est tout à fait notre droit – mais dire qu’un film est nul, et bien c’est de la critique stérile !
    Cela me rappelle le battage médiatique autour de Titanic, et les critiques descendant ce film avant même sa sortie sous prétexte qu’il était trop long et que le film allait couler comme le paquebot ! Et oui ! Que ne faut-il pas entendre ? Tout ça parce qu’un film qui durait plus de 2h30, cela ne se faisait pas !
    La nouveauté comme toujours fait peur….Et des années après, regardez la longueur des films……
    Twilight 3 sera un beau succès (nouveau genre vampirique) à l’image du Titanic qui n’a pas sombré dans l’oubli ! ^^^

  3. Arrêtons d’encenser des films sans intérêt.
    Il n’y a rien de génial dans cette saga.

    Franchement qu’est-ce qu’on a en à faire d’un vampire pédophile. A 107 ans s’envoyer une pucelle de 16 ans, on a le droit de se poser des questions sur la morale transportée dans cette série de nanars navrants.

    Je suis passionné de films mais surtout pas de celui-ci qui put le commercial à 100 lieues, tant pis pour ceux qui se font bêtement prendre. La majorité ne sont que des pucelles qui rêvent au grands amour.

    Franchement comment une mauvaise série de livres, assez mal écrit en plus peut faire une saga de bons film ? On peut faire un mauvais film d’un bon livre mais l’inverse est impossible.

    Titanic est un film qui ne tient que par sa réalisation, il n’y a rien dans son contenu qui en fait un film inoubliable, franchement je m’y suis largement ennuyé. Il ne tient que par la promotion commerciale pas sur sa qualité comme la série Twilight.

  4. Je trouve (lodace) que votre critique n’apporte rien de plus. Que reprochez-vous donc aux films? qu’ils sont catégorisés: film pour adolescentes?

    Je suis d’accord que les films relèvent d’un scénario assez pauvre mais voyons les choses en face: c’est une adaptation !!
    L’équipe à voulu rester fidèle aux livres et ne peut pas se permettre trop d’écarts entre le papier et l’écran.

    Je trouve que l’adaptation des livres est très difficile à faire à l’écran. Pourquoi ?
    Tout simplement parce que lors de la lecture, les thèmes du désir, des premiers émois, la sensualité sont présents. Il y a ce côté romantique à souhait.

    Beaucoup de fans le diront: ce sentiment véritable et unique ne sera jamais réellement retrouvé dans les films ce qui nous donne des passages cul-cul la praline que l’on voit passer avec un certain soupir entre les dents.

    De plus, on est tous d’accord sur le fait que ces livres ne sont pas de la « grande littérature », ils sont faciles à comprendre, le registre de langue n’est pas du tout dérangeant lors de la lecture.

    Ce que je reproche aux films:

    -il y a des passages creux, un manque de rythme surtout dans le premier volet de la saga.

    -cette morale puritaine, cette abstinence « vieille école » qui ne passe pas subtilement à l’écran et qui est systématiquement remise au tapis ce qui donne lieu à des répliques répétées qui lassent parfois.

    Admettons-le ! Les films ne jouissent pas d’une Grande qualité cinématographiques mais on aime voir l’histoire de nos vampires végétariens sur grand écran.
    Je comprends d’ailleurs les fans qui considèrent le livre comme une bible. Lorsqu’on lit les livres on est réellement plongé dans un autre univers dont on ne peut sortir.

    Certes les adolescentes rêvent et adorent car, la figure du prince charmant, du garçon de la vielle école qui vous respecte, qui est romantique
    vous fait rêver est présente, mais arrêtons-là.
    Les fans féminines savent à quoi s’en tenir, elles savent que tout n’est pas rose bonbon et que ce n’est que de la fiction mais laissez-nous rêver.

    Les fans ne sont pas cruches . Elles ne sont pas des « pucelles » en manque d’amour comme vous le dîtes.

    Je suis fan de Twilight mais ce n’est pas pour autant que je m’abrutis en regardant les films, que je perds mes moyens lorsque je vois Robert Pattinson ou Taylor Lautner ou encore que je reste avec une image stéréotypé du prince charmant que je ne rencontrerai jamais.

  5. En tout cas, avec les deux prochains volets, ces chères petites têtes blondes fraîchement dépucelées vont se taper un petit cacher de 25 millions (pour les deux volets) plus une bonne grosse quinzaine supplémentaire avec les recettes des films. Sachant qu’ils ont déjà dû se faire plus de 10 millions avec les 3 premiers films (sans doute plus, mais j’ignore le contrat à la base).

    La grande question sera plutôt de savoir si ils ont un avenir en tant que stars ou s’ils vont être atteints du syndrôme Mark Hamill.

    Nul doute que la damoiselle pourra jouer de ses charmes encore une 10aine d’année, mais pour les éfféminés, c’est moins bien parti vu qu’y a des millers de jeunes acteurs qui jouent aussi mal, euh bien pardon et qui coûteraient moins cher si ils se plantent par la suite.

  6. Je ne vois pas pourquoi on pointe du doigt leur cachet puisqu’il y a beaucoup d’autres stars qui ont été dans le même cas. Elles ont touché le jackpot et reçu des cachets faramineux.

    Je pense que même si l’étiquette « Twilight » va leur rester un moment dessus, ils réussiront à s’en défaire quand même un peu.

    La plupart des acteurs de la saga joue dans d’autres films:

    -Anna Kendrick qui joue Jessica a joué dans le film « In the Air » au côté de Georges Clooney.
    -Kristen Stewart était déja connu auparavant, elle a ensuite joué dans « The Runaways » et elle va tourner déjà un prochain film.
    -Ashley Greene a joué ensuite dans « Summer’s Blood », « Warrior », »Skateland ».

    Et bien d’autres encore ont joué dans des films qui n’ont peut-être pas connu le carton de Twilight mais qui réussissent à avoir des rôles.
    Tout ça pour dire qu’ils ne sont pas condamnés à finir avec la franchise sur le dos pendant toute leur carrière. Donc je pense qu’ils ont un avenir dans le cinéma.

  7. Bonjour !
    Ce n’est pas Stephenie qu’il faut critiquer !
    Elle a fait un livre extraordinaire, mais dans le film (Pas seulement Eclipse, mais aussi Twilight et New Moon) plusieurs parties du livres ne sont pas révélées.
    Vous avez vous même dit que le livre vous a fasciné. Le film vous a autant déçue que vous critiquez même le livre.
    Nous pouvons dire que si le livre était fait à la lettre sur le film, il serait long et durerais plusieurs heures. Malheureusement, ils ont annulés les parties les plus importante qui paraissent insignifiante.
    Le message que je veux communiqué est simplement que le livre est très bien, c’est le film qui cloche.
    Dans un livre, nous pouvons imaginer les personnages comme on les désirs, parfaits… Quand au film, ce n’est pas le cas.
    Merci, et j’espère que j’aurai une réponse.

  8. @ Miss >> au temps pour moi, j’avais survolé l’imdb des acteurs, qui ne sont pas vraiment des jeunes premiers effectivement. Pattinson avait joué Cedric Diggory dans Harry Potter avant sa funeste rencontre avec Voldemort.

    Le cachet n’est pas une critique et ça me choquera toujours moins que le salaire des traders !

    Keanu Reeves a touché 30 millions en cachet pour Matrix Reloaded et Revolutions, Tom Cruise a touché au final plus de 70 millions de dollars pour M:I 2 alors que le réalisateur Michaël Bay a touché 70 millions en intéressement aux recettes du premier Transformers.

    Mais un énorme cacheton qui arrive quand on est trop jeune, ça peut faire péter un câble à la Colin Farell.

  9. Oui, c’est vrai que de gros cachets ça peut très vite monter la tête à certains jeunes.

    Effectivement quand on regarde le cachet des traders, on se dit qu’il y a quelque chose qui cloche dans cette société.

  10. @ Melissa >>
    Hey !
    Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas la faute à Stephenie meyer mais plutôt aux réalisateurs des films qu’il faut en vouloir ! Les films de twilights sont géniaux ( je suis une ado accro… pardon ! ) et m’ont fait rêver. Je ne m’attendais pas du tout à ce que Bella et Edward ai cette tête. J’avais lu ces livres avant qu’ils aient sortis le film Fascination. Les acteurs ne sont pas  » beaux  » ( sauf taylor lautner ) et c’est bien dommage puisque edward DOIT incarner un vampire parfait ( vampire et parfait sont 2 mots contradictoires … =D ). Juste pour répondre à Lodace, c’est peut être parce que je suis une pucelle de 16 ans que je trouve taylor lautner sexy… mais je pense surtout que c’est parce que tu dois être tellement moche que tu dois être très très jaloux…

    Bonne après-midi à tous

    ju

  11. bonjour,
    je donne raison à la critique qui n’est pour moi pas negative du tout!
    pour ma part j’ai tout a fait ressenti l’amour, le danger, le doute dans le premier film car il y avait plus de details, les scenes etait longue ( il prenait tout leur temp pour faire passer l’emotion), dans le 2eme film j’etais choquée des discours d’edward, je ne l’ai pas reconnu et surtout sont maquillage ainsi que tous les cullen faisait peur à voir,meme si je trouve que je reste est tres fidele au livre.
    puis le dernier ma achever, les maquillage faisait peur à voir, tout aller trop vite!!
    pourquoi ne faire durer le film que 2h04 au lieu de 3h et prendre le temps mais surtout pourquoi je ne retrouve plus edward dans les films?
    voilà une grande fan des livres mais pas des films parce que les realisateur ne veulent que de l’argent des effets speciaux seule catherine hadwrick à compris qu’es ce qu’ etait twilight.

  12. j’ai adoré twilight chapitre 3 hésitation il y a du suspence de l’action de la romance j’ai adoré la bataille et la rivalité entre Edward et Jacob je le conseille à tout ceux qui on aimé facsination et tantation vous n’allait pas etre déçu

  13. Bien sûr que Stephanie Meyer fait du prosélytisme avec Twilight, que Bella soit athée ou pas n’y change rien. De la même manière que Will Smith n’est pas un catho intégriste dans je suis une légende et les humains ne sont pas des scientologues dans Battlefield earth. ça n’empêche en rien de véhiculer une idéologie et des valeurs rétrogrades nauséabondes.
    renseignez-vous sur l’histoire de Joseph Smith avant de réduire Twilight à une innocente saga d’amour ou de vampires…

  14. Je suis d’accord avec toi  » oceane  » j’aime cette saga et je susi désolé si ce film ne vous a pas plus ..

    Mais sois on aime sois on aime pas .. après moi je voix pas ce que vous aimez pas ..

    J’ai 11 ans et je vais bientôt en avoir 12 , j’aime ce film juste car je me pose plein de questions sur les vampires non pas car les acteurs sont beaux et encore je trouve que edward est pas super , bella a trop de maquillage ( faut voir les photos où elle est en réele et où elle est dans le film ) elle est belle mais voila .. et jacob oui je le trouve beau mais pas plus voila ..
    je me demande comment des être qui sont presque pareille que nous .. enfin voila nous avons la même peaux .. ect enfin bref .. je ne comprend pas pourquoi les gens qui n’aime pas cette saga on commenté ici .. faut plutôt commenter sur les cites où les gens n’aime pas .. voila après chaque avis ne peuvent pas être pareille mais voila , moi je trouve que c’est sur l’accouchement n’est pas super un peu gore mais bon .. il y a du romantique et c est normale un film de vampire ne peu pas être tous le temps avec du sang du sang du sang , un moment donné faut arretter si vous voulait du sang ba faite réalisateur et voila .. !! c’est pas plus compliquer ! Moi j’aime vraiment cette saga je trouve que renesmée est adorable .. et que bella est magnifique en vampires .. enfin bref voila la saga est super du 1 au 4 je suis vraiment presser de voir la deuxieme partie c est bientôt et sa fais presque 2 ans que j’attend ce moment vraiment .. la fin de cette saga sera-t-elle super ou completement nul .. j’espere que je vais l’aimais pour me dire que cette saga est bien elle ne ma pas déssus et que je n’ai pas perdu mon temps a la regardais .. !!!voila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *