Critique du film Night and Day et résumé de la rencontre avec Tom Cruise et Cameron Diaz à Bordeaux

aff night and day

Résumé : Lorsque June rencontre Roy, elle croit que le destin lui sourit enfin et qu’elle a trouvé l’homme de ses rêves. Pourtant, très vite, elle le suspecte d’être un espion et le cauchemar commence. Elle se retrouve traquée avec lui dans une course poursuite à travers la planète qui ne leur laisse aucun répit. Leur vie ne tient qu’à un fil et le danger est partout. Pour avoir une chance de s’en sortir, June et Roy doivent se faire confiance au point de se confier leurs vies. Mais est-ce bien raisonnable ?

Critique : Night and Day, dans lequel résonne le titre original (bien plus convaincant) Knight and Day, est un film estival : sea, sex and sun, mais surtout glamour, action, comédie. Bref, les codes bien rodés d’un film fabriqué pour faire profiter des salles climatisées au plus grand nombre, et où chacun pourra trouver ce qu’il recherche dans les blockbusters : de l’humour, de l’amour, des flingues et des cascades. Et des paysages pittoresques : car l’intrigue est un beau prétexte pour faire parcourir le monde aux deux héros.

night and day tom cruise cameron diaz seville

Mélange savamment dosé de James Bond, de Mission Impossible, de la trilogie Bourne et d’autres à la Mr and Mrs Smith, Night and Day frôle souvent la parodie, déjouant les clichés dont il est lui-même le résultat : c’est donc un film parfois ambigu qui est proposé ici. Sorte de best-of des films grand public qui s’amusent à jouer avec les genres, il tente pourtant, avec parfois une certaine réussite, à évoquer une impression d’originalité rafraichissante. Mais finalement, à vouloir se complaire dans le plus grand mélange des genres et à ne pas se précipiter entièrement dans la parodie (ou du moins dans le total second degré), le film reste le cul entre deux fauteuils (de cinéma) et subit inévitablement une baisse de rythme flagrante, les spectateurs éprouvant un manque de souffle tout comme les deux héros, aux 2/3 de l’histoire.

night and day tom cruise cameron diaz flingue

Les deux héros d’ailleurs, parlons-en un peu : glamour, sexy, drôle : ce film parait comme le second souffle de carrière de Cameron Diaz et de Tom Cruise, ce même souffle qui pourrait rallumer les nouveaux projets et surtout une nouvelle image chez ces comédiens en totale perte de vitesse : l’âge pour la première, la scientologie pour le second. Malheureusement, le film arrive bien 10 ans trop tard pour eux. Car même si Cameron Diaz est très drôle et charmante, n’importe quelle actrice d’Hollywood aurait pu tenir le rôle. Quant à Cruise, le film a clairement été réalisé pour lui et uniquement lui. Entièrement calibré autour de son seul sourire et de son brushing impeccable, le rôle est à sa (dé)mesure et centré principalement sur le sex-appeal qui dégage encore. Et le public (ou en tout cas le critique) n’est pas dupe.

night and day tom cruise cameron diaz bikini

Monsieur Cruise souhaite se racheter une nouvelle image ici, souhaitant convaincre les spectateurs que les dernières années de propagande sectaire et de frasques familiales n’ont altérées en rien sur ce qui a toujours fait son succès d’acteur : du charme et même plus, du charisme, dont il use et abuse ici et dans lequel peuvent se plaire autant les spectateurs que les spectatrices. Finalement, son rôle dans Night and Day complète celui de Les Grossman, qu’il tient depuis Tonnerre sous les tropiques : Tom veut montrer une autre facette de lui-même, plus légère, mais aussi plus distante de tout ce qu’il pu révéler de sa vie privée ces dernières années.

Night and Day n’est probablement pas un film qui marquera l’histoire du cinéma, mais sans bouder son plaisir, il permet de passer un moment agréable, et surprenant même par quelques ressorts scénaristiques singuliers et une mise en scène qui ne manque pas de piquant. Rappelons quand même que derrière tout ça, c’est le réalisateur James Mangold (3h10 pour Yuma, Walk The Line ou Identity) qui tient les commandes.

night and day tom cruise cameron diaz moto

Conférence de presse et tapis rouge : Venons-en à présent à la journée bordelaise du 23 juillet, où un joyeux bordel a été organisé, entre la conférence de presse du film dans le vignoble Smith Haut-Lafitte (magnifique endroit), l’arrivée du Tour de France et le tapis rouge de la projection en avant-première du film pour l’inauguration de cinéma CGR Le Français, nouvellement refait. Fimgeek avait été invité pour cette journée pas banale par la Fox (merci à la Fox !), tout frais compris, avec aller-retour en jet dans la journée et buffet au Régent (grand luxe les amis, Filmgeek pourrait y prendre goût ^^).

La conférence de presse fut sympathique, avec les deux acteurs plutôt proches des journalistes, répondant avec entrain et passion aux questions. Mais questions et réponses étaient finalement très conventionnelles (le traditionnel « ce tournage fut une expérience passionnante », ils ont adoré le mélange des genres et faire les cascades, ils ont aimé rejoué ensemble depuis Vanilla Sky, sans oublier le Tour de France qui était un rêve de gosse pour Tom Cruise, etc.). Aucune question qui fâche ne fut donc proposée et Cruise n’aborda pas de lui-même la scientologie. Il a surtout insisté sur le fait que les médias s’étaient toujours fait une mauvaise opinion de lui et que la perception que les gens avait de lui était très différente de la réalité (je n’apporterai pas de jugement, je ne rapporte que ses propos) : son but est simplement de faire des films et de divertir les gens. Vous pouvez voir ci-dessous la vidéo de la conférence de presse :


Conférence de Presse Night and Day

Et quelques-unes des photos que j’y ai prises, dont quelques photos « lol » (comme quoi un bon placement d’affiche derrière les acteurs est toujours important) :

Night and Day (1 sur 27) Night and Day (2 sur 27) Night and Day (3 sur 27)
Night and Day (4 sur 27) Night and Day (5 sur 27) Night and Day (6 sur 27)
Night and Day (7 sur 27) Night and Day (8 sur 27) Night and Day (9 sur 27)
Night and Day (10 sur 27) Night and Day (11 sur 27) Night and Day (12 sur 27)
Night and Day (13 sur 27) Night and Day (14 sur 27) Night and Day (15 sur 27)
Night and Day (16 sur 27) Night and Day (17 sur 27) Night and Day (18 sur 27)

Même si Cruise se défend de la mauvaise image qui lui colle à la peau, celle-ci reste tenace, comme le prouve cette anecdote que j’ai subi à Bordeaux, devant le l’hôtel du Régent, entre la conférence de presse et le tapis rouge, alors que je discutais avec d’autres journalistes : une femme à vélo s’est arrêtée pour nous agresser violemment sur le fait que nous nous intéressions à un scientologue et que la scientologie était une secte (sans blague ?!). Que répondre ? Rien sur le coup (la surprise passée, la cycliste était déjà repartie), mais en y réfléchissant ensuite, Tom Cruise a marqué le cinéma depuis les années 80, et tout comme John Travolta, il continue d’avoir des projets et ses opinions ne l’ont pas rendu mauvais acteur (quoique Travolta…). Doit-on se désintéresser des acteurs scientologues parce qu’ils sont scientologues, alors qu’aux USA ce n’est pas considéré comme une secte ? Je ne sais pas, j’aurai peut-être pensé oui à une époque. Même si je n’ai jamais été une fan de Tom Cruise, il reste d’une certaine façon une légende, une icône d’Hollywood, avec ses qualités et ses défauts… En le regardant attentivement lors de la conf de presse et du tapis rouge, il apparaissait soit honnête et professionnel, soit perdu comme un petit garçon, soit calculateur avec un sourire carnassier, le tout parfois en quelques secondes d’intervalle. C’est un acteur mais surtout une personnalité ambivalente, qui continuera très certainement à faire parler de lui encore longtemps. Il aime les fans en tout cas, qui le lui rendent bien et « re dorage » d’image oblige, il est très disponible pour les journalistes.

Le tapis rouge était une expérience plutôt curieuse et un peu folle : j’étais coincée avec plusieurs dizaine de journalistes dans un espace plus que restreint, entre une rangée de caméras, des piliers et des barrières, impossible de bouger d’un espace de 30 cm² pendant deux heures, juste pour obtenir 2 minutes d’échange verbal avec les acteurs : j’ai fait des vidéos pour que vous vous en rendiez compte, mais avec un son de très mauvaise qualité malheureusement (on va essayer d’y remédier rapidement avec la vidéo de Tom Cruise). Un merci particulier à Sabine de France 3, (la masse de cheveux blonds qui mange la moitié de l’image sur la vidéo de Cameron, et qui est beaucoup mieux placée pour celle de Tom)  qui s’est occupée de poser les questions pour notre petit groupe de journalistes un peu intimidés par toute cette folie, et qui nous a bien fait rire avec toute son expérience et ses potins :


Tapis Rouge de Night and Day avec Cameron Diaz à Bordeaux



Tapis Rouge de Night and Day avec Tom Cruise à Bordeaux

Et encore quelques photos depuis le tapis rouge :

Night and Day (19 sur 27) Night and Day (20 sur 27) Night and Day (21 sur 27)
Night and Day (22 sur 27) Night and Day (23 sur 27) Night and Day (24 sur 27)
Night and Day (25 sur 27) Night and Day (26 sur 27) Night and Day (27 sur 27)

Et sinon, rien à voir avec Tom Cruise et Cameron Diaz, mais tout aussi important : lors de cette journée bordelaise (la première fois que je mettais les pieds dans cette belle ville), j’ai tout de même pu passer du temps avec mon pote Stephen (Raoul Duke pour les intimes du forum cinéma RNZ), qui m’a fait visiter la ville et SURTOUT l’incroyable cinéma dans lequel il bosse : L’UTOPIA. Amis bordelais ou de passage dans cette région, courrez-y, c’est le plus beau cinéma que j’ai jamais vu. Et la programmation est à tomber !

Caro

0 réflexion sur « Critique du film Night and Day et résumé de la rencontre avec Tom Cruise et Cameron Diaz à Bordeaux »

  1. C’est chouette que tu es pu allé à Bordeaux.

    J’y habite, mais je n’ai pas été invité et je n’ai pas pu assister à l’avant-première. 🙁

    Je te remercie donc de m’avoir fait vivre ce moment par le biais d’images et de vidéos.

  2. Tom Cruise one of the finest actors and respected role and his cunning negotiation for his salary was his role in the LAST SAMERI. His work ethic impressed the sternest of Japanese stunt actors and Sword masters they actually applauded him for his work ethic and his excellence in his work.

  3. Très bon film avec un rythme d’enfer! Génial, même s’il n’arrive pas au cheville de Vanilla Sky…
    Une petite question me taraude…Quel est le nom de la chanson qui se répète sur le Gsm de Tom Cruise plusieurs fois dans le film ( ‘Ohéé ohéé Ooohh ohhh »). Je ne remets plus la mains dessus…

Répondre à margaux Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *