Le Home Cinema selon EPSON

1

En ce début de décembre, j’ai été invité par Epson à Londres, comme de nombreux blogueurs européens, pour gouter la neige londonienne pour découvrir leur gamme de rétroprojecteurs dédiés aux home cinéma.

Direction 85 Swain Lane, maison des plus moderne construite dans une cimetière des plus anciens : contraste saisissant qui donne l’envie de déambuler entre les tombes de Karl Marx, ou celle en plomb d’Alexandre Litvinenko !

Dotée de trois niveaux, nous avons été accueillis dans la cuisine pour un délicieux cocktail, pour prendre des forces avant de parcourir dans la maison pour découvrir tous les produits dans différentes ambiances.

2

Dans la cuisine – Epson EH-DM3 : typiquement l’endroit dans lequel se produit trouve parfaitement sa place. Ce petit baroudeur doté d’un lecteur DVD/DivX et d’enceintes intégrés a été clairement pensé pour un usage nomade/famillial : facilement transportable, en plus des films on peut y écouter de la musique, lire des photos sur CD le tout en 540p. Ce tout-en-un est le passe partout de chez Epson.

3

Chambre n°1 – Epson EH-TW450 : ce produit HD-Ready (compatible 720p) nous était présenté avec le jeux Need for Speed Hot Pursuit. Grand écran + HD + jeux vidéo c’est un peu la bonne combinaison pour tout gamer. Avec une image des plus sympathique, il permet d’y gouter sans avoir à se ruiner.

Chambre n°2 – Epson EH-TW3600 : là c’est la gamme au dessus, full HD, des contraste à 130 000:1 ; on entre dans le milieux/haut de gamme. Il est parfait dans un salon non dédié au home-cinéma : peu encombrant et très peu bruyant, tout en restant abordable (2400 €).

Maintenant on passe aux deux pièces maîtresses du spectacles :

4

Epson EH-TW5500 et EH-R4000 : ces deux produits sont le haut et très haut de gamme de chez Epson. Avec des contrastes à 200 000 et 1000000:1, ils sont clairement destinés à prendre place dans des pièces dédiées et dieu sait qu’ils s’y sentiront bien.

Pour nous montrer leurs capacités, rien de tel que le Psychose du maître du suspens, ou The Dark Knight. D’un côté une œuvre jamais vu au cinéma pour ma part, qui a subit dernièrement une restauration en Blu-Ray : l’image est magnifique de netteté et de détails, qu’on a l’impression qu’il a été tourné cette année. De l’autre, l’un des meilleurs films grand public : revoir le film dans une salle parfaitement noire, avec une image d’une définition exemplaire, c’est une expérience qui vient se placer à côté de celle de l’IMAX que j’avais pu vivre en salle à l’époque. Du très grand spectacle.

5

Avec des produits de si grande qualité, nul besoin de 3D : l’impression d’immersion est présente grâce aux couleurs, à la définition et à la taille des images.

Alors bien sûr avec un prix de 2900 € pour le premier, et aux alentours de 5500€ pour le second, je ne pourrais pas profiter de ce type d’expérience avant très longtemps (si jamais), mais j’envie les passionnés de Home-Cinéma qui pourront, car dans une salle dédiée, avec un système audio au petit oignions, on a presque plus besoin de bouger de chez soi.

Max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *