Compte-rendu de l’avant-première de Sucker Punch

 

Quand on m’a proposé d’aller voir Sucker Punch en avant première pour pouvoir interviewer Zack Snyder (pardon, Mr Zack Snyder) j’ai évidemment accepté tout de suite, qui serait assez fou pour refuser cette opportunité ?

Lundi soir je me suis donc rendu au Trianon, au Boulevard Rochechouart. L’heure de rendez vous pour les bloggeurs et journalistes était fixée à 19h30 – au pire 20h – je suis arrivé pour ma part à 19h. J’ai pris mes précautions et suis arrivé en avance me rappelant la mésaventure de Florian dans le RER pour la projection presse de Inception !
J’attendais patiemment devant le bâtiment devant une armée de 5 agents de sécurité en attendant mon co-équipier du soir et cameraman, Roger (et accessoirement fan de Zack Snyder).
Evidemment le stress montait de plus en plus, d’une part parce que c’était ma toute première interview et d’autre part parce que c’était… Zack Snyder, je veux dire c’est pas tous les jours qu’on a le privilège de parler à un des plus grands réalisateurs d’Hollywood. Mais la bonne organisation du tapis rouge aidant j’ai réussi à gérer mon stress, plus ou moins, et bien préparer mes questions que j’allais poser quelques dizaines de minutes plus tard.

 

Chaque blog/site/chaîne de télé avait sa place attitrée, nous nous sommes donc dirigés vers la notre, en deuxième position lorsque le réalisateur arrivera. Nous plaçons notre matériel, à savoir mon appareil photo avec un petit micro accroché (un Canon 550D quand même !) et le pied de Roger (pas son vrai hein, son pied de caméra) et nous sommes fin prêts à accueillir Zack Snyder.
Celui ci arrive vers 20h10, de bonne humeur et dans une ambiance bon enfant. Première fois que je le voyais en vrai, ça fait bizarre, un mélange d’excitation, de joie et d’appréhension m’a envahi. C’était marrant parce qu’en arrivant devant nos collègues d’EcranLarge il a fait un petit saut, qu’il a réitéré devant nous, bon enfant je disais, donc. On a profité de cette première interview pour prendre un maximum de photo.
Quelques minutes plus tard arrive la notre, je lui dis que c’est un honneur de le rencontrer et pouvoir lui parler. Je lui pose ensuite mes questions, que je lis… C’est dommage car je les connaissais et voulais faire sans mon papier mais j’avais un peu le trac, beaucoup même. Finalement ça s’est bien passé, c’est quelqu’un de très ouvert, de très agréable et qui répond avec plaisir aux questions posées. Il prend même le temps de signer des autographes et dessiner Rorschach sur le comic book Watchmen de Roger.
C’était vraiment une excellente interview. Je sais pas vraiment si c’est rare ce genre de comportement chez les réalisateurs mais j’ai été assez bluffé, même si j’avais des retours comme quoi c’était une crème, j’ai été bluffé par sa disponibilité et sa gentillesse.

 

On a ensuite eu le temps de prendre d’autres photos lorsqu’il répondait aux questions des autres journalistes et bloggeurs et de vite partir à la séance pour ne pas louper le début du film. Nous sommes placés au balcon sur le coté gauche de l’écran, des sièges pas très confortables mais nous voyons bien l’écran et le sac contenant une bouteille d’eau, un sandwich et une sucette était le bienvenu.
Avant le début du film, Zack Snyder est venu nous faire un petit coucou (pas à nous spécialement, à la salle). Ce moment était assez cocasse puisque le traducteur qui faisait un peu la biographie du bonhomme avant qu’il vienne, l’a accueilli en l’appelant «Jack Seider» avec une petite pause entre les deux mots dans le genre «et merde j’ai raté son prénom, essayons de nous rattraper sur son nom de famille» ou pas donc.

 

 

Le film se passe, Roger a beaucoup aimé et j’ai trouvé que la deuxième vision est toujours aussi bonne que la première, c’est une bonne nouvelle. Nous nous rendons à la soirée qui se déroule juste en dessous, beaucoup de monde est présent, quelques personnalités, une musique forte, une lumière rouge – trop – tamisée, mais open bar ce qui est plutôt sympa. On ne s’est donc pas privés pour prendre une ou deux coupes de champagne et de délicieux macarons. On découvrait également une sympathique exposition avec des dessins du film dans une pièce à coté. Le temps de prendre quelques photos et quelques vidéos la salle se vidait et les serveurs commençaient à ranger. Je suis allé demander à un agent de sécurité, qui gardait deux tables entourées de bandeaux rouges, si Zack Snyder allait passer à la soirée (ce qui était, je crois, prévu). Me disant que non nous sommes donc partis, en se demandant tout de même pourquoi cet agent gardait deux tables vides.

 

 

Résultat de la soirée : Parfaite et on y prend vite goût ^^ Par contre un seul bémol, à la fin de mon interview Zack Snyder allait pour me serrer la main en même temps que je lui demandais si il pouvait signer quelques trucs. Je culpabilise depuis, du vent que je lui ai mis, j’en suis pas à pleurer tous les soirs depuis mais quand même. Alors qu’il a même pas du y prêter attention ^^

Romain

Toutes les photos de la soirée sont dans la suite du post et à venir, la vidéo de l’interview :

1 pensée sur “Compte-rendu de l’avant-première de Sucker Punch”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *