[Séries TV] Nouveautés 2011 – 2012 : Le Top 5 100% subjectif

Deux mois après la rentrée séries on peut commencer objectivement à savoir quelles nouveautés sont des réussites et qu’elles autres sont des ratages total. Et je ne parle pas forcément en terme d’audience. J’ai donc décidé de vous faire un petit top 5, mais un petit top 5 totalement subjectif qui fera sûrement grincer des dents certains d’entre vous.

Je ne ferai pas vraiment d’analyses de ces séries dans cet article, d’une part parce que d’autres sites l’ont déjà fait et je n’ai pas envie de faire de redite et d’autre part parce que ce ne sera que de simples avis de pourquoi j’aime ces séries là. En tant que lecteur j’aime aussi savoir pourquoi cet épisode ou cette série plaît sans forcément lire que tel plan sublime tel personnage ou que telle scène est une métaphore du thème principal de la série ou des émotions d’un personnage. C’est tout aussi intéressant, mais ce ne sera pas le but de mon article.

 

 

J’ai pris la série en cours de route, alors que 5 épisodes étaient déjà diffusés. J’en entendais que du bien j’ai donc décidé de me lancer et voir pourquoi tout le monde était unanime sur la série. Le premier épisode m’a tout de suite convaincu, par son histoire, sa tension et évidemment son excellent casting (Damian Lewis, Claire Danes, Morena Baccarin, …), entre autres. Mais ce qui a vraiment amené cette série à la première place de mon classement ce sont les épisodes 5 et 6 qui ont accéléré les choses de manière assez significative, et pas par des événements rocambolesques sans queue ni tête. On ne tombe jamais dans la théorie du complot «facile». Je ne saurais pas trop dire quand j’ai été aussi happé par une série de ce genre. Rajouté à ça une alchimie parfaite entre Claire Danes et Damian Lewis et vous avez Homeland, LA série de la rentrée.


Ah Whitney ! quand je disais que le top allait faire grincer des dents je ciblais particulièrement cette série. Pour la simple est bonne raison qu’elle est boudée, voir détestée par quasiment tout le monde. Et je le comprends, moi même, au vu du treaser cet été, je me suis demandé comment NBC a pu commander une série pareille. Les quelques minutes du sneak peak n’étant tout simplement pas drôles, du tout. Arrive donc le pilote, que j’ai tout de même regardé par curiosité, et où pendant une bonne moitié de l’épisode mon sentiment de rejet était toujours présent. Seulement voilà, la deuxième moitié de l’épisode m’a surpris et s’est avérée être drôle, une fois passé la scène de la cérémonie de mariage je me suis retrouvé à rire des blagues et situations présentées devant moi. Et après seulement 3 épisodes ce fut le véritable coup de coeur, on se retrouve avec un couple se défiant à longueur d’épisode et se trouvant être extrêmement sympathique et surtout drôle. Il y a quelque chose d’assez différent des autres sitcoms, on les sent quasiment tout le temps en roue libre et pour cause. Si leurs répliques, leurs interactions sentent bons la spontanéité c’est justement parce que certains dialogues sont des improvisations.

Là aussi tout le monde ne sera pas d’accord. La série divise beaucoup notamment sur un élément, la pétillante – pour certains, gaçante pour d’autres – Zooey Deschanel. Si la série fait partie de ce top c’est évidemment parce que je fais partie de la première catégorie. Je suis fan de cette actrice depuis… Weeds en premier temps, puis Yes Man et surtout 500 jours ensemble où elle m’a définitivement conquise. New Girl donc, tourne autour de Jess qui emménage avec 3 gars après une difficile rupture. Là où ça peut coincer chez certains c’est le fait que la série joue beaucoup avec les mimiques d’actrice de Zooey Deschanel. Enfin, ça c’est surtout dans le pilote, puisque l’hystérie – bien que toujours présente – se disperse peu à peu chez l’actrice/son personnage, pour laisser ses nouveau colocataires prendre un peu plus d’importance. Dommage de ne pas concilier les deux puisque l’hystérie de Zooey Deschanel (et générale) est un des points forts de la série, pour moi toujours. Elle donne un coté fraîcheur et déjanté à la série vraiment plaisant.

Voilà une des séries que j’attendais le plus ! Pas par son pitch déjà vu et revu mais pour son casting de premier choix. D’abord l’excellent Will Arnett qui m’avait un peu déçu la saison dernière dans la très mauvaise Running Wilde, mais qui reste l’inoubliable Gob d’Arrested Development (et qui a récemment joué dans l’inégale série de son ami David Cross, The Increasingly Poor Decisions of Todd Margaret). Ensuite Christina Applegate a.k.a la naïve et – disons le – idiote Kelly Bundy de Mariés, Deux enfants. Concernant Maya Rudolph je dois dire que j’ai un peu de mal avec elle, que ce soit son personnage assez antipathique (avec ses moments touchants certes) ou l’actrice, que je n’avais déjà pas vraiment apprécié dans Bridesmaids. On pourrait la mettre dans le même panier que les récentes Raising Hope, voir Accidentaly On Purpose, si on classe ça dans les événements qui changent une vie. Mais pour moi ce n’est pas vraiment la même chose, et encore une fois le casting joue beaucoup là dedans. Y’a toujours plusieurs éléments qui vont caractériser pourquoi on aime telle série ou telle autre, et pour moi Will Arnett et Christina Applegate font que j’aime Up All Night. Il en serait sûrement différent si ce n’était pas eux.


Nous voici à la fin de ce top et après une déferlante de comédie voilà Once Upon A Time. Et j’en suis le premier surpris, car j’avoue avoir eu des à priori dessus, sur ce que c’était, le thème, etc… Et pourtant ça vient des producteurs exécutifs de Lost ! Mais voilà, le teaser ne m’avait pas plu du tout. Mais après 40 minutes du pilote, retournement de situation, j’ai aimé ce que j’ai vu, j’ai trouvé l’épisode bien construit, bien joué et pas trop naïf et nian nian comme j’en avais peur et surtout assez intriguant pour vouloir continuer. La série me fait même changer d’avis sur Jennifer Morrison que je trouvais banale dans House et totalement insupportable dans How I Met Your Mother. Là elle campe, avec crédibilité, une femme totalement perdu croisant la route de son fils abandonné l’amenant dans son univers de contes de fées.

Il est évident que ce classement ne plaira pas à tout le monde, mais, en même temps, c’est le but. Je veux dire, ce n’est pas vraiment drôle de voir les mêmes classements avec les mêmes séries partout. Le plus drôle c’est de donner son avis en toute subjectivité sur les séries qui nous plaise sans pour autant être taxer de «mauvais goût».

Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *