Critique du film Chronicle de Josh Trank

Après avoir été en contact avec une mystérieuse substance, trois lycéens se découvrent des super-pouvoirs. La chronique de leur vie qu’ils tenaient sur les réseaux sociaux n’a désormais plus rien d’ordinaire… D’abord tentés d’utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour jouer des tours à leurs proches, ils vont vite prendre la mesure de ce qui leur est possible. Leurs fabuleuses aptitudes les entraînent chaque jour un peu plus au-delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Leur sentiment de puissance et d’immortalité va rapidement les pousser à s’interroger sur les limites qu’ils doivent s’imposer

Bercé par les super-héros depuis son enfance Josh Trank, jeune réalisateur de 27 ans, propose à Max Landis, lors d’une rencontre, son projet Chronicle, la chronique pas si ordinaire d’adolescents se découvrant des pouvoirs. A partir de là les deux hommes co-écriront le scénario. Le film utilise un principe que beaucoup de films de genre exploitent depuis quelques années, le found footage. Si le concept est, soit assez novateur du temps de Blair Witch, Cloverfield, soit utilisé intelligemment avec REC, il s’est quelque peu effrité avec la saga des Paranormal Activity (on peut aussi parler de Diary of the dead). Chronicle redore quelque peu l’image de cet exercice par de véritables idées de réalisation. Evidemment, ne connaissant du film seulement le pitch et sa réalisation façon caméra subjective on peut avoir peur d’un Heroes rencontrant Misfits (dans ses heures les plus sombres) filmés caméra à l’épaule. Mais il n’en est rien de tout ça puis Josh Trank propose une mise en scène intéressante et utilise, pour la plupart du temps, la caméra portative d’Andrew (Dane DeHaan) intelligemment. L’idée d’utiliser son pouvoir pour faire voler la caméra en est la preuve et permet de superbes envolées.

Le réalisateur, à travers ses 3 adolescents, prend à contre pied une morale, bien connue de tous, venant du célèbre homme araignée SpiderMan «Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités» et n’impose aucune limite à ces 3 anti-héros. Du moins, jusqu’à ce que deux d’entre eux prennent conscience que ces pouvoirs peuvent devenir vite dangereux si ils ne sont pas contrôlés. Puisque, si au départ nos amis s’amusent avec des jouets, dans des magasins, sur un parking, Andrew va aller plus loin et son sentiment de mal être va prendre le dessus sur sa raison. Le film, ancré dans une réalité similaire à la notre, devient de plus en plus sombre au fil du développement des pouvoirs du jeune adolescent, et le parallèle entre ce dernier et Tetsuo d’Akira est de plus en plus visible.

Les acteurs, quasiment tous inconnus – mis à part Michael B Jordan, bien connu des fans des séries Friday Night Lights et The Wire – interprètent leur personnage de façon juste et réaliste, même si la psychologie de ceux-ci n’est pas des plus subtiles. Les effets spéciaux sont quant à eux inégaux, si certains plans sur fonds verts sont assez moches, d’autres effets sont magnifiques, et je pense notamment à la scène de football américain dans les nuages, qui couplée à la vue subjective d’une caméra volant d’elle même donne une séquence absolument sublime et jouissive.

Chronicle se trouve être une excellente surprise, qui, si n’est pas exempt de défauts et n’est pas forcément d’une originalité folle, se rattrape dans de belles idées (utilisation de plusieurs appareils pouvant filmer), une mise en scène intelligente et un réalisateur ancré dans la culture pop, geek, sachant filmer des super-héros.

Romain

3 réflexions sur « Critique du film Chronicle de Josh Trank »

  1. j’adore des film de se genre, mais a la fin je trouve tres rapide quitte a faire un « 2 » parceque d’un coup il est tuer androw d’un seul piquer j’aurais preféré autre chose, avoir une meilleur fin, la sur les 3, 2 sont mort j’aurais préféré qu’ils se lié fort et que un déconne oké mais qu’ils arrive a le résonner et sur la substance qu’ils ont trouver on ne sais pas se que s’est la aussi film fini et aucune info et quand sa s’écroule c’est trop simple sol instable donc pas d’explication. Franchement je trouve qu’il est superbe mais Vous Aurez plus faire beaucoup mieu et avec un « 2 » j’aurais trouver sa pas mal . vla c’est mon avis apres vous en faits se que vous voulez ; Merci

  2. Au cas où quelqu’un prendrait la peine d’essayer de déchiffrer l’illisible commentaire précédent, je dois l’avertir que celui-ci a la bonne idée de complètement spoiler la fin du film. Sinon, Chronicle est une pure tuerie.

  3. bon OK jsuis sur la mauvaise page du film mais bon je trouve ce film totalement NUL de chez NUL mais bon chacun son opinion évidemment ! ? JTM mon amour qui se trouve au bout de la france !!!!(hors sujet mais c’est pas grave) lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *