Test d’Uncharted 2 : Among Thieves

Uncharted2_Logo

Heureux possesseur d’une PS3 depuis quelques mois, j’attendais avec grande impatience ce second opus des aventures de Nathan Drake, avant même d’avoir terminé le premier.

L’idée générale

Au début du jeu, on retrouve un Nathan en mauvaise posture : blessé, il est coincé dans un wagon lui même suspendu dans le vide. Hors, cette situation ne peut être expliquée qu’en repartant au début de l’histoire… qui commence 4 mois plutôt. Drake tombe sur deux collègues, Chloé et Flyn qui doivent récupérer une lampe à huile pour un certain client, lampe qui les lance sur les traces de Marco Polo…

uncharted2_hero Le bon

Il y tant de choses à dire dans cette catégorie, qu’on va rester à l’essentiel.

Encore une fois, la très grande force du jeu est sa réalisation magistrale. Naughty Dog manie à la perfection la jonction entre le jeu pur, les scènes scriptées et les vidéos préenregistrées, qui sont là pour donner les éléments narratifs les plus importants. A ça, on ajoute une histoire bien écrite et saupoudrée de dialogues qui nous font très souvent sourire et on obtient un scénario qui aurait pu être celui d’Indiana Jones 4 : on a vraiment l’impression de jouer à un film dont on est le héros.

UC2AT-Mountaineering-vista
Le scénario s’appuie sur des graphismes magnifiques et l’utilisation du moteur physique Havok pour plus de réalisme : selon les dires des développeurs, Uncharted 1 utilise 30% du cell de la PS3, alors qu’avec Uncharted 2, on est plutot autour de 100% (une image comparatives se trouve à la fin du test).

Et pour finir, nous avons un nouveau mode online qui permet de donner une deuxième vie au jeu : avec 10 modes de jeu, les parties online permettent de récupérer de l’argent qui peut être aussi obtenu en remplissant des achievements dans la partie solo et qui permettra de débloquer des skins, armes ou autres galeries d’images/vidéos par exemple.

UC2AT-Urban-warfare-melee Le moins bon

Avec autant de qualité, je n’ai pas grand choses à dire ici. Le reproche que je ferai concerne l’intelligence artificielle qui ne semble pas avoir beaucoup évolué par rapport au premier épisode.

A part ça…

Le bilan

filmgeek-approuve Voici le jeu que tout possesseur de PS3 se doit d’avoir dans sa ludothèque : graphismes, histoire, gameplay… tout est là. En surpassant le 1 dans toutes les catégories, il offre une expérience que je résumerai comme ceci : aucun jeu vidéo n’a jamais donné une bonne adaptation au cinéma mais Uncharted 2 a quant à lui réussi une parfaite adaptation du cinéma dans un jeu vidéo.

Continuer la lecture de « Test d’Uncharted 2 : Among Thieves »

Call of Duty vs Soldat Ryan

Tout le monde connait Il Faut Sauver le Soldat Ryan du grand Steven. Presque tout le monde connaît Call of Duty, la série de jeu d’action à la première personne (FPS) initiée par Infinity Ward chez Activision, dont le dernier opus devrait dépasser les 6 millions de ventes (COD 6 Modern Warfare 2)… Des petits malins de chez Funnie of Die on fait un mash up entre le permier CoD et le film de Spielberg. Admirez le résultat qui est quand même bien geek et bien foutu :

La série Call of Duty a été lancée par des anciens du studio 2015, à l’origine de l’autre FPS Medal of Honor (dont l’opus Allied Assault était quand même monstrueux), financé à l’origine par DreamWorks games. MoH est quelque sorte l’adaptation du Soldat Ryan en JV, C.Q.F.D

Armand

Les 5 trucs pour survivre à une attaque zombie

Zombieland (Bienvenue à Zombieland chez nous), le film Rubin Fleischer avec Woody Harrelson, vient de débarquer aux States et s’empare de la première place du box office avec presque 25 millions de dollars. Ce succès constitue la plus importante attaque zombie sur le box office américain après le Dawn of the Dead de Synder en 2004. Blockbuster Buzz nous donne 5 conseils pour survivre à une attaque de morts-vivants:

1/ Porter les fringues appropriées, à savoir du blindage ou des chaînes. Exit les T-shirt, les dents de zombie ça passe à travers le tissus. Eviter aussi les sandalettes, et mettre plutôt de bonnes grosses boots ou, encore mieux, un M4A1 façon Planète Terreur si vous avez perdu une jambe…

2/ Trouver un endroit peinard. A éviter donc le pub de Shaun of the Dead, le centre commercial de Zombies ou la base militaire désaffectée (le jour des morts vivants). Une île déserte serait l’idéal, si elle est vraiment déserte (Dawn of the Dead 2004).

3/ Le choix des armes: pas de guns. Ca s’enraye et il faut des munitions. Choisir ce qui tranche, découpe, déchire. Genre, une tronçonneuse (Evil Dead), un sabre de samuraï (Versus) ou une tondeuse à gazon (Braindead).

4/ Rejeter la faute sur la société. La zombification vient OBLIGATOIREMENT de merdes au niveau de méchantes multinationales, d’un gouvernement ou d’une expérience biomédicale. Exemple: un crash de satellite de la NASA (La nuit des morts vivants), un virus (28 jours plus tard) ou des sorcières-docteurs haïtiennes (White Zombie).

5/ S’amuser: c’est la fin du monde, autant se faire à l’idée et s’amuser en dégommant du zombie. C’est aussi une occasion de faire des rencontres, autres que culinaires.

Si vous aimez dégommer du zombie sur PC ou 360, notez que Left4Dead, l’excellent fps de Valve est en réduc sur la console de Microsoft (il est maintenant au même tarif que sur PC) L4D 2 sort en fin d’année.
Plus dans l’esprit Zombieland, on peut trouver Dead Rising, dont la suite débarquera prochainement :

Bienvenue à Zombieland éclaboussera les salles françaises le 25 novembre.


Hello ! Anyone there ? Hellooo *ti din ti fdin*

Dossier Bioshock

bioshock

Aujourd’hui on va parler un peu d’un des futurs projets de Gore Verbinski. Monsieur « Pirate des Caraïbes » bosse sur deux projets en ce moment. Le premier est un long métrage d’animation intitulé Rango, avec la voix de Johnny Depp, le deuxième est l’adaptation du jeu vidéo Bioshock. Nous aurons l’occasion de revenir sur Rango plus tard car le film est en post-production et sa sortie annoncée pour 2011. Bioshock a récemment fait parler de lui car Universal, possesseur des droits, n’a pas encore l’argent pour produire le film. Estimé à 160 millions de dollars, celui-ci devrait être porté par Wentworth Miller, l’un des héros de Prison Break.
Comme chez FilmGeek, on joue aussi aux jeux vidéos, on connaît bien Bioshock ! Le jeu est sorti tout d’abord en 2007 sur PC et Xbox 360 avant de débarquer sur PS3 en 2008. Il s’agit d’un FPS (First Person Shooter) horrifique se déroulant dans la cité de Rapture. A l’origine, Rapture se voulait le pinacle de la science et de la culture. Bien sûr, les choses dégénèrent et les habitants de la cité, génétiquement modifiés, se sont pour partie transformés en monstres à la recherche de l’Adam. L’Adam, c’est cette substance qui permet d’améliorer les capacités de celui qui le prend. Dans le premier épisode de Bioshock (Bioshock 2 sort en fin d’année sur PC et consoles HD), on interprête Jack, seul survivant d’un crash aérien, qui se retrouve dans Rapture. Bien sûr, il devient la cible des Chrosomes, des ex-humains génétiquement modifiés. Des injections qui permettent d’utiliser des « sorts » de feu, glace etc…, les plasmids, apportent leur lot d’effets visuels et agrémentent un gameplay assez plaisant. Le joueur rencontrera différents types de personnages que l’on vous laissera découvrir tant le jeu de 2K (ex-Irrational Game) est une réussite. Plus qu’un jeu, Bioshock propose une aventure avec une histoire qui sort un peu des sentiers battus et qui se tient bien.

Une petite vidéo pour (re-)découvrir le jeu :


Source de la vidéo : Clubic

Le jeu est visuellement très joli et l’ambiance sonore a été particulièrement travaillée. Il faut un bon PC pour profiter de la quintessence graphique alors que la version Xbox 360 est un peu moins belle, mais fluide. La version PS3 a été adaptée par les gens de Digital Extremes, qui ont l’habitude de travailler sur le moteur graphique utilisé (Unreal Engine 3). Le résultat est un peu moins fin et un peu moins fluide. Néanmoins, le jeu reste agréable car il ne s’agit pas d’une orgie d’action.
Dans Bioshock 2, le jouer interprétera un Protecteur et le gameplay s’en trouvera donc modifié (on espère), avec de nouvelles armes mais toujours les plasmids. 2K a rajouté une partie multiplayer, qui semble des plus classiques.

Quelques images de Bioshock 2

Que feront Universal et Verbinski de Bioshock ? La question se pose car les deux jeux sont très violents. On a vu que Verbinski a sû apporter avec succès une dose de frisson avec Pirates des Caraïbes et le succès de la trilogie (plus de 2 milliards et demi de dollars au cinéma) devrait lui permettre de faire à peu près ce qu’il veut. On attend avec impatience des nouvelles du film, qui marquera peut-être, avec Prince of Persia, la réussite des adaptations cinématographiques de jeux vidéos. FilmGeek consacrera prochainement un petit dossier récapitulatif des adaptations de JV au cinéma ainsi que les projets en cours. Stay Tuned !

Copinage : Jeutu.com

Certains membres de FilmGeek suivent de près le site NoFrag (http://www.nofrag.com), qui est dédié aux First Person Shooters (FPS). Un bon moyen de se tenir au courant des évolutions du monde de la 3D temps réel et des moteurs physiques. L’équipe derrière NoFrag viens de lancer le site Jeutu (http://www.jeutu.com), dédié à la news de JV et la news uniquement.

Longue vie à ce nouveau site !

Test du jeu vidéo X-Men Origins: Wolverine

Grâce à l’agence Heaven, une fois encore, nous avons pu jouer en long et en large à Wolverine, le jeu vidéo, sur PS3. Votre serviteur l’a terminé et revient vous donner ses impressions sur ce jeu à license (et pas n’importe laquelle), classement SELL -18, beat’em all ultra péchu et qui n’a pas peur de montrer des tripes en quantité. On y revient juste en dessous.

Comment ne pas faire le lien avec le film dont est issu le jeu… Comme ça, à la Lex : je l’ai pas vu, ne m’en porte pas plus mal, et ça ne m’a pas empêché d’apprécier le jeu. C’est parti pour un petit test.

Ouais, tu peux avoir les choquottes !
Ouais, tu peux avoir les choquottes !

Continuer la lecture de « Test du jeu vidéo X-Men Origins: Wolverine »

X-Men Origins : Wolverine – Le Jeu Vidéo + Concours

Activision et l’agence Heaven ont présenté à Paris avant-hier soir le prochain jeu du studio Raven : X-Men Origins : Wolverine sur PS3 et PSP, et Filmgeek était bien entendu de la partie (on ne manquerait de la free food pour rien au monde !).

Reprenant la trame du film sortant à la fin du mois (29 avril), le jeu nous met entre les mains cette arme ravageuse qu’est Wolverine, personnage de Marvel pour lequel je ne vous ferai pas l’affront de refaire une biographie.

Les p’tits gars de Raven sont de gros fans de l’univers de Marvel, ils n’attendaient que la licence sur le personnage, et ça se voit ! En sort un beat’m’up bien nerveux, dans la pure lignée des God of War et/ou Devil May Cry. Malgré les réticences que l’on peut avoir face à un jeu à licence, force est d’avouer que pour une fois, on a pris une petite claque: techniquement irréprochable (sur plus de 2h de démonstration, manette en main, un seul ralentissement observé), plutôt joli (surtout les animations), quelques idées de gameplay sympa, le souci du détail de reproduction du personnage et en particulier sa bestialité et ses pouvoirs: en même temps que la barre de vie remonte grâce à son pouvoir de régénération, on voit les impacts de balles se refermer petit à petit (voire les lambeaux de chair réapparaître). Car de la chair, on en voit: le jeu sur PS3 est interdit au moins de 18 ans et le sang coule à flot à chaque coup de griffe.

La version PSP semble, elle, un peu plus édulcorée.

Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas montrer d’images de gameplay prises sur place. Vous devrez donc vous contenter de ces screenshot éditeur  pour le moment, HUD-less et bloodless, issus de la version PS3:

Plus d’images ici même.

Le jeu est prévu pour le 30 avril sur PS3 (18+, 69.90€), XBox 360 (18+, 69.90€), PC (18+, 49.90€), PS2 (16+, 30€), Wii (16+, 60€), PSP  (16+, 40€) et NDS (12+, 40€).

Bonus: Comme vous avez des rédacteurs super-sympas, vous avez le droit à un super-concours, le gagnant remportant 2 places pour aller voir le film à sa sortie. Comme d’habitude, les 3 questions:

  • Quel est le vrai nom de Wolverine (hors période d’amnésie) ainsi que celui de sa femme ?
  • Qui sont les créateurs des X-Men dans les années 60 ?
  • Combien de personnes donneront par mail les deux bonnes réponses aux questions précédentes ?

Vous avez jusqu’au dimanche 26 avril pour rendre vos copies à concours.filmgeek@gmail.com.

Soirée Scene-it ? Cinéma en Folie sur Xbox 360

Grâce à Alain de Cinétribulations, j’ai été invité par Heaven à une soirée pour le lancement du jeu Scene-it ? Cinéma en Folie sur Xbox 360.

C’était l’occasion de découvrir l’adaptation vidéo-ludique du jeu de société et d’affronter quelques gamers lors d’un petit tournoi.


Après être arrivé avec une heure de retard, je me suis vite fait briefer : le principe du jeu, la manette buzzer, le tournoi, les forces en présence, la future raclée qu’ils vont prendre, etc.

Plus sérieusement, pour écrire sur ce qui nous intéresse, le jeu en lui-même est très sympa : c’est un party-game du type Buzz ! sur PS2 mais uniquement accès sur le cinéma tout en étant accessible à tous avec aussi bien des questions pointues et obscures que des questions contenant déjà la réponse.

La partie dure environ 20 minutes et est divisée en manches où les questions défilent après un extrait, sous formes de QCM variés : acteurs invisibles, rébus, indices visuels, etc. Bref, rien de très original, comme pour les modes de jeu très peu nombreux, mais c’est du solide et de l’efficace : on s’amuse, c’est le principal !

La palette de films allant de Love Story à Amélie Poulain en passant par ET ainsi que les différents bonus/malus permettent d’équilibrer la partie et donner à chacun une chance de gagner.

Ce jeu permet donc à la Xbox360 de commencer à se faire une image de console « familiale », c’est un bon début (même si forcément je ne suis pas très objectif à cause du thème qui me touche particulièrement) et je pense qu’il va falloir capitaliser en sortant d’autres jeux originaux cette fois pour exploiter les manettes-buzzer ainsi que les capacités techniques de la machine afin devenir une vraie console pour la famille et les casual-gamers.

Voulez-vous en savoir plus ?
Valeur : 60€ avec les 4 buzzers
Blog Xbox360 : http://xbox360.blogs.allocine.fr/
Site officiel du jeu de plateau : http://www.sceneit.fr/
Photos de la soirée : http://tinyurl.com/2k47fd

Sinon, pour infos et disclosure, je suis donc arrivé à la bourre, j’ai gagné le tournoi face à de sympathiques concurrents plutôt branchés jeux-vidéo et j’ai remporté le gros lot : un disque dur 120Go et le jeu mais sans la console pour y jouer ^^.

Merci à Heaven, Microsoft et aux autres participants et désolé pour la piètre qualité du texte mais il se fait tard :).

Festival du Jeu-Vidéo à Paris-Est Montreuil

Festival du Jeu-vidéo

Et pour Lui, du 21 au 23 Septembre 2007 se déroule le Festival du Jeu-Vidéo à Paris-Est Montreuil (93) .

Au programme pour cette édition dont la surface à été doublée avec 9000m² contre 5000m² l’année
précédente (pour 40 000 visiteurs prévus contre 21 000 en 2006) :

  • Pour vendredi 21 (ce soir c’est un peu tard je sais ^^) : conférence sur les Serious Games.
  • Pour samedi 22 : conférences sur Les jeux gratuits en ligne, Aides à la création de jeux vidéo, Regards croisés d’auteurs de jeux vidéo, Formations aux métiers du jeu vidéo et un Atelier : Créer un jeu vidéo en amateur
  • Et pour dimanche 23 : conférences sur les Stars du Retrogaming et Jeu-vidéo et développement de l’enfant.

Plus, bien-sûr, des tonnes de jeux-vidéo en avant-première, du Cosplay, un Village MMO et Kids, un Musée du Retrogaming, la Finale de la Coupe de France Guildwars et la remise des Prix Machinima et Virtuel’Art : y a donc de quoi faire pour les 3 jours (comme pour les Musik’elles :-)).

Normalement, vous aurez un petit compte-rendu de mon envoyé spécial la semaine prochaine, puisque je ne pourrais pas moi-même assister à cet événement vidéoludique.

Site : http://www.fjv.fr/