La guerre des étoiles par René Joly

Après l’hommage à Star Wars par Claude François, voici la version de René Joly avec des paroles d’Etienne Roda-Gil (rien que ça !) posées la fameuse musique de John Williams, sortie en 1977.

Sur la page Wikipédia de l’artiste, on peut lire « son nom disparaît peu à peu du devant de la scène française. » et maintenant je me demande bien pourquoi…

Rien à dire de plus, c’est du Grand Art.

En bonus, je vous donne les paroles et remets un coup de Cloclo et Drucker :
Continuer la lecture de « La guerre des étoiles par René Joly »

[JV OST] BO de Portal 2 en téléchargement gratuit.

Le jeu de Valve (Half Life, Team Fortress, Portal, Left 4 Dead, Steam) est dans les bacs depuis un mois et se porte plutôt pas mal. Si vous aimez le jeu et sa BO, vous serez heureux d’apprendre qu’elle est disponible en téléchargement gratuit et légal ICI.
Merci qui ? Merci Valve !

Bonne écoute, en attendant le prochain volume.

Armand

[Bande Originale] Hanna, des Chemical Brothers


Tout le monde connaît le groupe anglais The Chemical Brothers. Du moins, si vous ne les connaissez pas, vous avez forcément entendu de leur musique en jingle TV ou dans de nombreux films (notamment Kick Ass).

Petit rappel avec certaines des meilleures pubs jamais faites, réalisées par Michel Gondry pour Air France, portées par The Chemical Brothers (le titre s’appelle Asleep from Day):

 

L’année dernière The Chemical Brothers nous gratifiait d’un nouvel album, Further, que je ne saurais trop vous recommander. S’éloignant toujours plus du big beat initial (et des titres démoniaques tels que Get up on it like this ou Block Rockin’ Beats), Further est riche en ambiances variées et en sons triturés. Plus poétique, Further n’en reste pas moins un album d’électro qui sait envoyer les basses. La grosse nouveauté de l’année dernière c’est la composition d’un track (Don’t Think) pour le Black Swan d’Aronofsky dont on vous avais déjà parlé en ces lieux. Le titre n’est disponible que sur la version digitale de Further ou sur le CD Japonais de l’album.

Cette année, ils ont remis le couvert pour Hanna, le film de Joe Wright à sortir en France au début du mois de juillet (alors qu’il a déjà fini sa carrière aux USA). Plus extrême, le score composé par le duo anglais garde évidemment une relation avec leur travaux précédents, mais se fait nettement plus violent. A l’image du film, sauvage, les titres de Chemical Brothers sont sans concessions. Le thème principal est efficace, l’ensemble est agrémenté de différents instruments créant de nombreuses ambiances. On penserait parfois au travail de Bruno Coulais sur Coraline, aux Dust Brothers de Fight Club, à une pincée de Damon Albarn (Monkey Journey to The West), mais c’est surtout un album 100% Chemical Brothers qui explose le enceintes. On retrouve les sonorités issus de 15 ans d’expérimentations électroniques mais également une fraîcheur inattendue et une efficacité de tous les instants.

Le score d’Hanna surprend l’oreille et devrait ravir les fans de musique électronique, les fans de Chemical Brothers et les fans de bandes originales vraiment originales, sans déchets et qui s’écoute même sans avoir vu le film. Un incontournable dans son genre. Et parce que la vie est bien faite, on peut en écouter une bonne partie >>ICI<<

Armand

iTunes : Un film, une bande originale

Non, je ne parlerai pas de la sélection -judicieuse- des Oscars; non, je ne vous ferai pas part de mon incompréhension face à un Social Network largement surestimé (ces propos n’engagent que AlH Corp.) mais plutôt d’une initiative très chouette qu’on trouve sur iTunes depuis sans doute quelque temps déjà, mais que je viens seulement de découvrir:

Un film, une bande originale

Cette semaine, sur iTunes, vous trouverez donc un film à acheter/louer et sa bande originale à acheter, en l’occurence Mulholland Drive, pour une somme assez modique.

Je tiens à préciser que nous ne touchons chez FilmGeek aucune commission sur les ventes 😉

Je cherchais de nouvelles BO à moindre coût et je suis tombé sur cette offre. La bande originale du film de David Lynch est excellente et peut s’écouter sans même avoir vu le film. Pour une expérience complète, ça revient au prix d’une place de ciné: moins de 8 euros pour la location du film et l’achat de la BO. Pas si mal. Je me demande bien quel sera le prochain long métrage et sa BO associée, à faire partie de ce programme d’iTunes. Les 16 films ayant déjà bénéficié de ce traitement couvrent divers genres allant d’un couple Sergio Leone/Ennio Morricone à Ridley Scott/Vangelis (Blade Runner) ou Hans Zimmer (Gladiator). Une sélection courte mais très judicieuse pour le moment.

Allez faire un tour sur votre iTunes !

Armand

The Black Swan, feat The Chemical Brothers à la BO

Le prochain et très attendu film de Darren Aronofsky, The Black Swan, s’est doté d’une BO sympathique, comprenant une série de tracks composés pour l’occasion.
Outre la collaboration habituelle entre le réalisateur et le compositeur Clint Mansell (le score de The Fountain est fantastique), on y retrouve une série de petites perles dont un nouveau track des Chemical Brothers qui peut être partiellement découvert sur youtube:

Le film lui même semble donner dans le thriller fantastique, un genre auquel le réalisateur de Requiem for a Dream ne s’est pas encore frotté. Alors que le projet de reboot de Robocop est passé à la trappe suite à la banqueroute de MGM (restructurée et focalisée sur le remake de l’Aube Rouge et du Hobbit sous la houlette de Peter Jackson), Black Swan reste dans la veine plutôt intimiste d’Aronofsky. Portée par Natalie Portman qu’on retrouvera l’année prochaine dans le blockbuster Thor, The Black Swan est un des films que j’attends avec une impatience grandissante en cette fin d’année.

Armand

[Soundtrack] Ain’t it Cool rencontre Michael Giacchino

C’est sorti chez les mecs d’Ain’t it Cool il y a un poil plus de 15 jours et je n’avais pas eu le temps de vous le faire tourner.

A l’occasion de la sortie du remake de Morse par Matt Reeves (Cloverfield), Quint a tapé la discut avec son compositeur. J’en profite pour souligner que Let Me In (en référence au titre original Lä den Rette Kömma In / Let The Right One In) s’est crouté au box office américain (20 millions de budget et même pas 15 de recettes en 3 semaines) et que j’en suis fort aise: certains films sont parfaits et un remake est forcément indécent.

Michael Giacchino c’est le compositeur des films de Brad Bird (Les Indestructibles, Ratatouille, Mission: Impossible 4) ou encore -entre autres- des produtions JJ Abrams (Alias, Lost, Fringe, Cloverfield, Mission: Impossible 3, Star Trek). Il a commencé à se faire connaître pour son boulot sur la série vidéoludique Medal Of Honor et en particulier pour son score sur Medal of Honor: Allied Assault, où il se place en digne héritier de John Williams. Je vous recommande particulièrement ce dernier ainsi que les excellents scores des Indestructibles et Ratatouille. Je suis plus mitigé sur MI3 et Speed Racer (Michael Giacchino – Speed Racer). Star Trek, malgré de bonnes idées, tourne toujours en rond (Michael Giacchino – Nice To Meld You).

C’est en anglais, mais ça se comprend bien:

http://www.aintitcool.com/node/46847

On y apprend que Giacchino bosse au plaisir, avec des gens qu’il apprécie et qui ont une personnalité artistique forte, que JJ Abrams et Matt Reeves sont ses potes, que le score qu’il a écrit pour Speed Racer et le plus gros qu’il ait jamais écrit. On y apprend aussi qu’il n’aime pas bosser comme un malade pour ses scores et qu’il essaie d’avoir une vie la plus normale possible pour s’occuper de sa famille, que composer pour l’animation est plus simple car une fois que l’histoire est écrite et les scènes construites, le film ne change pas (en raison du temps nécessaire pour générere les images de synthèse) alors qu’un réalisateur de film live peut donner une orientation différente lors de scènes et que le score peut changer.

Pour Cloverfield, Giacchino était excité par l’idée de faire un film de monstres, mais fut très déçu quand Abrams lui annonça qu’il n’y aurait pas de musique durant le film. Il lui proposa donc un morceau pour les crédits de fin ce qui donna l’excellent thème final Roar! (Yvetta Tannenbergerova – Cloverfield – Roar!) L’absence de score est une des forces de Cloverfield et le thème de Giacchino est magnifié pour rentrer dans mon top 3 de thème de monstres avec le Predator d’Alan Silvestri (Nic Raine – Predator) et le thème des Dents de la Mer, bien sûr (John Williams).

Je vous enjoints donc à lire cette discussion entre Quint et Michael Giacchino, qui parle de bande originale, d’approche et qui donne une image bien sympathique d’un des meilleurs compositeurs de musique de film en activité.

Armand

Sound Design de The Social Network

The Social Network n’est pas seulement un film très bien écrit et superbement mis en image : il possède aussi une très bonne BOF servie par un sound design aux petits oignons. Un peu une habitude chez David Fincher me direz-vous, sauf que la quantité/qualité de dialogue est telle que le challenge était énorme.

La vidéo ci-contre aborde donc le travail très particulier nécessaire à la mise en valeur des dialogues, de la musique et de tous les sons d’ambiance du film.

Le phénomène Literal Videos

En me balandant sur internet au lieu de bosser, je suis tombé sur des Literal Videos.

De quoi s’agit-il ?

Simplement d’un détournement de clips musicaux avec des paroles reflétant les scènes dudit clip. On avait déjà pu voir ce genre de choses sur Le Grand Détournement avec les films, mais l’exercice du Literal Video est plus costaud car il s’agit de chanter avec la même mélodie que la chanson détournée. Le résultat peut donc être bien fun, ou complètement pourri.
L’un des mecs les plus célèbres est un certain DASjr (plus de 10 millions de vues), qui s’est occupé de ramoner diverses oeuvres telles que Penny Lane des Beatles. Tout n’est pas bon à écouter, mais il y a de quoi s’amuser.

Enjoy

J’aime également le détournement de James Blunt par deshem.

Si vous connaissez d’autres clips cools, on est preneurs.

Armand

Pulp Fiction Audio Mix

Je pense qu’après Star Wars, Pulp Fiction est le second film le plus trituré sur le web, on ne compte plus les vidéos et autres trucs à la con sur le film de Quentin Tarantino comme par exemple l’excellente The Tarantino MixTape

Le principe de ce Pulp Fiction Audio Mix est fort simple : faire un mix vidéo en reprenant uniquement des samples de Pulp Fiction tout en montant les images liées aux sons. Bon, expliqué comme ça, ce n’est plus aussi simple que ça mais en gros, comme le dit l’auteur knoertz : « What you see is what you hear« .

Vu en premier chez ifan o/

World Soundtrack Awards

Hier soir se terminait le festival de Ghent, avec la cérémonie des World Soundtrack Awards diffusée en direct sur un canal Belge. Divers prix furent distribués alors que la cérémonie était dédiée à Maurice Jarre, qui nous a quitté cette année.

Sans plus attendre, les résultats !

Continuer la lecture de « World Soundtrack Awards »