Test du Blu-ray de la série The Walking Dead

Adaptée du comic book de Robert Kirkman, par Frank Darabont (La Ligne Verte, The Mist, Les Evadés) The Walking Dead est l’un des grands succès de cette année 2010-2011. Diffusée sur la chaîne câblée AMC la série a tout de suite rencontré un véritable succès et sa courte saison 1 (6 épisodes) ne sera pas l’unique de la série puisque une saison 2, de 13 épisodes, a vite été commandée .

The Walking Dead est un petit événement pour le petit écran puisque, mise à part la mini-série anglaise Dead Set, une série consacrée aux zombies n’avait jamais été faite. Epoque où les vampires et loup garous ont la côte, The Walking Dead sonne comme un vent frais et nouveau bienvenu.

The Walking Dead ça raconte quoi ?

Victime d’un coup de feu le policier Rick Grimes se réveille après un long coma dans un hôpital dévasté. Il va vite se rendre compte que le reste du monde l’est tout autant. Il va alors tout tenter pour retrouver sa famille et essayer de survire dans ce monde ravagé par une épidémie inconnue qui transforme les gens en zombies.

Si le premier épisode, réalisé par Frank Darabont, se veut un quasi «copier-coller» du comic book, la série va peu à peu prendre ses distances pour s’en affranchir à la fin de la saison, même si les lecteurs de la BD retrouveront des éléments déjà traités dans celle-ci (notamment le camp où sont les survivants et certains événements).

Même si la série est une série de zombies, ils sont, comme dans le comic book, secondaires et elle se concentre avant tout sur nos personnages essayant de survivre par tous les moyens, la psychologie de ces derniers est alors mise en avant.

Ce genre de récit fonctionne parfaitement dans le comic book mais rencontre quelques problèmes dans la série où une narration trop lente peut être un souci pour certains téléspectateurs, le scénario doit jongler entre ça et les scènes d’actions. C’est pour cela qu’on peut voir certains comportements incohérents de la part de quelques personnages durant ces 6 épisodes.

Test Bluray

Image

La série a été filmée avec une caméra 16 mm de ce fait l’image de ce bluray n’est pas parfaite mais est tout de même très bonne et notamment les détails du maquillage des Zombies. Si ils rendent bien à l’image sur le DVD, avec le Bluray c’est encore mieux. L’image apparaît granuleuse mais cette texture apporte un plus à l’ambiance générale de la série, une sorte d’atmosphère sale collant parfaitement avec l’univers de la série.

 

Son

On a le choix entre la version française ou la version anglaise en 5.1 que l’on peut sous titrer ou non (seulement en français). Rien à dire sur l’audio tant on se croirait en plein dedans avec des sons efficaces et semblant réels et je pense notamment aux grognements des zombies.

 

Bonus

Le Bluray est assez fourni et n’a pas de bonus exclusif à ce format. On y retrouve un making-off de 30 minutes assez basique où sont expliqués chaque étapes de production de la série, avec des interventions de Frank Darabont, Robert Kirkman, Gale Anne Hurd ainsi que les acteurs.

Un document d’une trentaine de minutes qui se focalise sur chaque épisode (5 minutes par épisodes). Il y a également des petits bonus de quelques minutes où de différents membres de la production comme l’acteur Andrew Lincoln, Steven Yeun, Robert Kirkman, les producteurs répondant à des questions lors du Comic Con 2010, etc.

 

Bilan

La série est, dans l’ensemble, réussie malgré quelques détails imparfaits et un final décevant. Le Blu-ray, si il n’est pas surprenant, est assez abouti. Il propose une belle image, un son efficace et des bonus classiques mais plutôt nombreux. Si vous possédez un lecteur blu-ray et voulez (re)-découvrir la série je vous recommande chaudement cette édition.

 

Romain

 

Jeu-Concours Ultimate Patrol avec 5 Blu-Ray à gagner

Comme vous l’avez certainement remarqué, on ne fait plus trop de jeux-concours sur FilmGeek, la faute à pas de temps, pas envie de me prendre la tête surtout, mais quand l’ami Mathieu m’en a proposé je n’ai pas su lui dire non.

Je vais donc vous faire gagner un des 5 blu-ray du film Ultimate Patrol aka The Objective, DTV de Daniel Myrick (un des mecs derrière Blair Witch) datant de 2008 dont voici le pchit suivi de la bande-annonce :

Un satellite de reconnaissance américain détecte un haut taux de radioactivité dans le désert de l’Afghanistan.
Un groupe de réservistes des Forces Spéciales y est envoyé en mission et s’enfonce dans le désert en apparence si tranquille…
Mais quelque chose se cache sous le sable, quelque chose de bien plus dangereux que les attaques-surprises des talibans.
Plus la troupe s’approche de son but et plus les légendes voulant que cette région du pays soit hantée se confirment…

Pour gagner, rien de plus simple, il suffit de m’envoyer un mail à concoursfilmgeek [chez] gmail [point] com avec vos coordonnées postales et comme objet : « Je suis un winner, je veux le blu-ray d’Ultimate Patrol« . Je relèverai les copies lundi.

Le Making-of de The Social Network

The Social Network fut mon film de l’année 2010, n’en déplaise à Armand. Entre le scénario, la réalisation, l’interprétation et sa musique, le film a su me plaire à tous les niveaux.

Il est donc normal que j’attende le blu-ray avec la plus grande impatience pour re-revoir le film et surtout en découvrir tous les petits secrets. Fincher ayant la réputation de sortir de Blu-Ray aux petits oignons, celui-là ne dérogera certainement pas à la règle et pour donner un avant-goût, IMDB a mis en ligne un making-of du film en 4 parties, d’une durée total de plus de 90 minutes.

Et pour ceux qui n’en auraient pas encore assez, je rappelle que nous avions déjà publié le script de The Social Network, un docu sur le sound design du film, des vidéos de la conf de presse à Paris ainsi que des photos.

Source : /Film (un peu comme d’hab quoi)

Deuxième Séance: Harry Brown (2009) – Critique Expresse

J’aime le cinéma.

J’aime le cinéma qui surprend, qui interpelle, qui choque. Alors que j’avais l’impression d’être noyé dans des oeuvres de plus en plus mauvaises et criardes, un petit nuage de fraîcheur arriva sur ma platine bluray avec Harry Brown.

Comparé -à tort- à Gran Torino, Harry Brown est une histoire de vengeance que n’aurait pas reniée Charles Bronson. La moralité est ici ébranlée.

Harry Brown est un petit vieux, dont la femme vient de décéder, et dont le meilleur ami est effrayé par des jeunes drogués qui finissent par le tuer. Harry Brown est seul. Harry Brown est un ancien Marine. Harry Brown va donc s’occuper personnellement des dealers, junkies et autre voyous qui traînent dans les banlieues défavorisées d’Angleterre. Présenté comme ça, le pitch est classique. Trop classique et c’est le principal défaut du film. Bien que le personnage soit vieux et fatigué (Michael Caine extraordinaire et convaincant), il va réussir à éliminer toute une série de jeunes délabrés.

La force du film (et son côté le plus malsain) réside sans sa grande violence et sa mise en scène. L’ouverture, qui met en place le contexte, est filmée en DV à un rythme d’enfer et à la première personne et se termine dans un bain de sang. La peinture sociale délivée par le réalisateur Danier Barber n’est pas des plus glorieuse et semble à peine exagérée. Le montage énergique sans pour autant être épileptique donne une tension constante au métrage. Harry Brown n’est pas agréable à regarder. Il est aussi captivant qu’effrayant et vous laissera un goût amer dans la bouche.

Sans être un film choc sur l’enfer de la drogue et des drogués, le film de Barber ne ménage pas son spectateur. La moralité douteuse du film et une certaine complaisance dans la violence sont autant dérangeants que nécessaires comme véhicule d’une critique du réalisateur vis à vis du manque de contrôle des force de l’ordre sur les traffics de drogue et d’armes dans les banlieues.

Le bluray est d’excellente facture, même si la définition du master met particulièrement en exergue les défauts colorimétriques d’une caméra numérique HD.

Harry Brown, un film violent que j’ai apprécié, mais que je déconseille fortement aux âmes sensibles. A ceux qui auraient un doute, l’ouverture du métrage vous donnera avec justesse le ton.  Harry Brown n’est pas un Gran Torino version UK, il ne partage avec le film d’Eastwood que l’âge du protagonistre principal. C’est un film de vengeance pur jus, sec et salissant.

Armand

Deuxième Séance : Robin des Bois (2010)

La légende de Robin des Bois a été traitée dans de nombreux films d’aventure, plus ou moins comiques et ce depuis plus de 50 ans. L’ensemble de ces films s’attachait à la période où Robin est un paria, et où il batifole en forêt. Personne n’a parlé des événements se déroulant auparavant. Ridley Scott vient donc s’en occuper dans une fresque épique à 200 millions de dollars dans le pur esprit de Kingdom of Heaven. Après 300 millions de dollars de recettes en salles, chiffre un peu décevant par rapport à Gladiator, mais nettement meilleur que Kingdom of Heaven, Robin Hood s’apprète à débarquer en DVD et bluray.

Continuer la lecture de « Deuxième Séance : Robin des Bois (2010) »

Dream Machine : le Coffret Blu-Ray Collector d’Inception

Inception n’est pas encore sorti des salles, avec plus de 4,5 millions d’entrées, que les éditions DVD et Blu-Ray sont déjà annoncées et disponibles en pré-commande.

Et pour une fois, nous avons le droit à une édition à la hauteur du film avec ce coffret collector Blu-Ray intitulé Dream Machine, dont voici le contenu en détails :

Cliquez sur la photo pour le (très très) grand format.

Contenu de la valisette numérotée Dream Machine INCEPTION :

  • Ultimate Edition : 2 Blu-ray + 1 DVD + la copie digitale en boîtier métal
  • Toupie INCEPTION
  • Le CD de la bande originale du film
  • Le Comic du prologue du film « La Mission Cobol »
  • Un DVD de bonus exclusifs
  • Le guide d’utilisation de la Dream Machine
  • Le dossier de presse
  • 7 photos
  • 2 affiches

Oui mais le prix dans tout ça me direz-vous ? Eh bien c’est plutôt la bonne surprise : 50€ sur la Fnac et même seulement 40€ si vous avez la carte adhérent !

Voici donc un coffret qui trônera fièrement le 3 décembre (date de sortie) sur mes nouvelles étagères fraîchement installées avec mon beau-papa ce WE 🙂

Dans la suite, le contenu des DVD : Continuer la lecture de « Dream Machine : le Coffret Blu-Ray Collector d’Inception »

Épilogue de la série Lost

Cette vidéo de la fin de Lost tourne sur le net depuis plus d’une semaine, mais je voulais être prêt pour enfin la regarder puis la partager avec vous, car il s’agit certainement des dernières images que l’on découvrira de cette série Culte et des dernières réponses qui nous seront révélées. Une page se tourne.

Il s’agit de 12 minutes supplémentaires qui constituent l’épilogue de la saison 6, donc la fin de la série et qui seront présentes en bonus dans les éditions DVD et Blu-Ray qui sortiront dans quelques jours.

Inutile de vous dire que ça spoile à mort et qu’il vaut mieux avoir vu les derniers épisodes avant de voir cette vidéo.
[EDIT] 12 heures : c’est le temps qu’il a fallu pour DM avant de supprimer la vidéo 🙂 La re-voici donc ^^

Test Flash : DVD d’Invictus de Clint Eastwood

invictus dvd jaquette

Le Film : Clint est un stakhanoviste, comme Woody, il enchaîne inlassablement un à deux films par an. Alors forcèment dans le lot y a du déchet, mais comme pour Woody, un petit Eastwood reste largement supérieur à la moyenne de la production ciné. Invictus en est le parfait exemple. Le sujet est fort, la reconstitution réussie, les acteurs (Morgan Freeman, Matt Damon en tête) au niveau mais la sauce ne prend jamais. Pourtant, malgré l’absence de frisson, l’ensemble passe agréablement.

Le DVD : Côté image, les couleurs vives de l’Afrique du Sud et des stades sont bien rendues mais par contre côté son ça pèche carrément, surtout lors des matchs où les impacts auraient pu donner un peu de punch au montage trop classique. On est très très loin d’un Enfer du Dimanche question intensité :-/
Pour les bonus, c’est limite du foutage de gueule : à part une featurette où l’on apprend que Matt Damon a fait beaucoup de vélo, de la course, de la boxe et de la muscu (tout sauf du rugby quoi) pour interpréter un rugbyman, il n’y a RIEN !!!

Le Bilan : A film mineur, édition DVD mineure. On a donc le strict minimum. Niveau audio et vidéo, l’essentiel est assuré mais après question bonus il faudra repasser 🙂

[IMPORT] Blu-Ray Zone A : Planet of the Apes

Un court message pour faire écho au billet publié par les collègues de /Film.

Aujourd’hui, et aujourd’hui seulement, Amazon.com brade le coffret ultime de la Planète des Singes, en bluray, pour moins de 40 euros. Le coffret comprend 5 bluray, un livre avec des photos, dessins et un arbre chronologique. De quoi satisfaire tout geek qui possède un lecteur bluray dé-zoné.

Enormément de footage depuis le premier film avec Charlton Heston dont beaucoup de nouveautés. Je vous laisse découvrir l’ensemble du contenu (en anglais) chez /Film.

<LINK>

Ma PS3 étant vierge de tout bidouillage et n’étant pas spécialement amateur de cette franchise, je ne délie pas ma bourse, mais j’ai pensé à vous, les amateurs de goodies et geeks de ciné !

Armand