La Sélec du mercredi – Semaine 51

la selec du mercredi

En ce mercredi 17 décembre 2008, sortent 18 films soit un peu plus que d’habitude et voici donc La de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix.

Cette semaine on notera la sortie de deux films au antipodes, tous les deux très attendus pour des raisons très différentes :  le premier pour son buzz et ses ambitions affichées, le second pour l’oeuvre et la vie de sa réalisatrice.

Ensuite je retiendrai surtout la sortie de Joheunnom nabbeunnom isanghannom, dont le titre exotique a été malheureusement traduit en français :

  • Le Bon, la brute et le cinglé
    De Kim Jee-Woon et avec Woo-sung Jung, Lee Byung-Hun

Enfin nous avons a un tas de films familiaux dont la fournée 2008 est plutôt médiocre :

  • Les Ailes pourpres : le mystère des flamants
    De Matthew Aeberhard et avec Zabou Breitman
  • Igor
    De Anthony Leondis et avec John Cusack, Molly Shannon
  • Niko, le petit renne
    De Michael Hegner
  • Les Enfants de Timpelbach
    De Nicolas Bary et avec Raphaël Katz, Adèle Exarchopoulos

Et le reste des sorties de ce mercredi 17 décembre 2008 :

  • La Cité de l’ombre
    De Gil Kenan et avec Bill Murray, Saoirse Ronan
  • La Terre des hommes rouges
    De Marco Bechis et avec Claudio Santamaria, Chiara Caselli
  • Le Chant des mariées
    De Karin Albou et avec Lizzie Brocheré, Olympe Borval
  • Luther
    De Eric Till et avec Joseph Fiennes, Claire Cox
  • 3 (més)aventures d’Harold Lloyd
    Avec, je vous le donne en mille : Harold Lloyd
  • Mister Lonely
    De Harmony Korine et avec Diego Luna, Samantha Morton
  • Largo
    De Yves Legrain Crist
  • Macadam Cowboy
    De John Schlesinger et avec Dustin Hoffman, Jon Voight
  • Grands comme le monde
    De Denis Gheerbrant
  • Les Sept femmes de Barberousse
    De Stanley Donen et avec Jane Powell, Howard Keel
  • Le Cygne noir
    De Henry King et avec Tyrone Power, Maureen O’Hara

Inauguration, visite et réouverture du Forum des Images

DSC_0335

Grâce à Rémy et Yann de Publicis et au blog du Forum des Halles, ainsi qu’au Club 300 d’Allociné, j’ai pu assister aux deux soirées d’inauguration du Forum des Images, sur la toute nouvelle « Rue du cinéma« , au Forum des Halles.

La première soirée, ultra sélect, à en faire des jaloux (mention à Franck C., un de mes anciens profs et maintenant collègue, que j’ai bien nargué de l’autre côté du cordon rouge) était pleine de surprises, de paillettes et de crépitements de flash.

DSC_0385

La première impression du lieu, assez succinte, permet de se faire une idée de la nouvelle ambiance présente au Forum des Images : conviviale et chaleureuse, fun et glossy, moderne et interactive. A l’image des deux invités exceptionnels de cette soirée qui ne l’était pas moins : Michel Gondry et Agnès Varda, ou « le choc des Titans ».

Gondry pour le petit film promotionnel du nouveau Forum, que je vous laisse déguster :

Gondry aime les défis, on le sait. Il se défie donc lui-même après la projection de son court en faisant un discours de moins d’une minute. Il gagne haut la main, nous laissant dans la plus grande frustration, mais qu’importe, mieux vaut de la qualité que de la quantité de la part du maître. Nous parvenons tout de même à apprendre qu’il a dessiné les croquis constituant son film dans la salle où nous sommes installés à ce moment même.

Arrive ensuite accompagnée de Jane Birkin la « Grande » Agnès Varda, sous des applaudissements plutôt émouvants. Elle présente son film, remercie ses enfants, ses petits-enfants, dans la salle pour l’occasion, les acteurs présents ou non, vivants ou décédés qui l’ont accompagnés au fil de sa longue et belle carrière. Elle évoque Jacques Demy et l’intimité de son film. Elle a peur de le montrer à tout ce public de la profession.

Puis le film commence. Les Plages d’Agnès est sublime d’intensité, d’amour, de coup de gueule, de beauté, d’hommage, de respect. Pour avoir suivi il y a quelques années un excellent cours sur la dame, je connais et admire plusieurs de ses films, que Les Plages d’Agnès ne fait que sublimer. Souvent les larmes aux yeux, surtout dans la dernière partie, le sourire aux lèvres, je salue le choix juste et emblématique du Forum des Images d’inaugurer ses nouvelles salles avec une oeuvre si forte. Et même si Agnès ne réapparait pas après le film, je sors du Forum heureuse d’avoir pu assister à cet évènement.

Lisez la suite… dans la suite ! Continuer la lecture de « Inauguration, visite et réouverture du Forum des Images »