Brussels International Fantastic Film Festival 2009

Envoyés par Universal Picture International ( la nouvelle la branche française d’Universal), deux reporters de choc de Filmgeek se sont rendus à la soirée d’ouverture du 27e BIFFF le Brussels International Fantastic Film Festival, se tenant du 9 au 21 avril 2009, pour la présentation en avant première de Coraline, nouveau film de Henri Selik, réalisateur de L’Etrange Noël de Monsieur Jack. Critique dans un prochain article !


Comme chaque année, le BIFFF rassemble à Bruxelles la crème de la crème de ce qui se fait en production fantastique, avec un nombre conséquent d’avant-premières de longs-métrages, dont je vous laisse découvrir le programme ici même. C’est également l’occasion de pouvoir rencontrer certains acteurs du milieu et de profiter d’animations (body-paint, maquillage fantastique, personnages costumés déambulant dans le hall,…) et exposition d’objets artistiques pour le moins… adaptés au thème fantastique, dont vous pourrez trouver quelques photos en fin d’article.

Toutes ces distractions disponibles ne pouvaient pas faire oublier l’attraction principale de la soirée, à savoir la projection de Coraline, précédée d’une prestation du groupe théâtral Mama Roma (dont vous trouverez quelques photos juste en dessous),  de l’ouverture officielle du festival par Lucky Mackee, et d’une intervention de Guy Delmote, délégué général du BIFFF, relatant la difficulté actuelle d’organiser des festivals d’une telle envergure.

Continuer la lecture de « Brussels International Fantastic Film Festival 2009 »

Festival BD de Clichy

Le WE dernier se déroulait le 4ième Festival BD de Clichy , l’occasion de voir en chair et en os les auteurs que l’on aime et de repartir avec quelques mickeys.

Ainsi, j’ai pu rencontrer Monsieur Le Chien et Souillon, celui qui se tape les séances de dédicaces à la place de Maliki .

En fait, vous vous dîtes « Mais pourquoi donc parle-t-il de cela ? ».

Tout d’abord car ça me permet de citer deux blogs BD que j’apprécie et que je suis depuis plusieurs mois et aussi pour dire aux gentils organisateurs que les dédicaces devant les caisses du supermarché Leclerc en samedi c’est un peu glauque mais bon, on peut difficilement faire plus proche de son public !

L’expérience fut donc bonne : peu de gens donc peu d’attente et une plus grande disponibilité des artistes, et je remettrai certainement ça l’année prochaine si le casting est aussi bon.

Bonus : Rise of the Geeks de Boulet qui n’était pas là lui.

Rise of the geeks