Critique du film Prometheus de Ridley Scott

Prometheus sort en France ce mercredi 30 mai. Annoncé comme l’un des films les plus attendus de l’année, mais entouré d’un épais voile de mystère, ce grand retour de Ridley Scott a la science-fiction tient-il vraiment toutes ses promesses ?

Mais quelles promesses d’ailleurs ? Celles d’être un préquel de la saga Alien ? Une sorte de « Alien : les origines » ? Et bien, certains seront déçus, mais ce n’est pas le cas. L’histoire de Prometheus, bien que s’inscrivant dans la riche mythologie Alien, peut -et même- devrait être compris de manière totalement indépendante aux autres films.

Il y a bien une équipe de scientifiques et de mercenaires perdue (sur une planète abandonnée) dans l’espace, il y a bien un vaisseau, il y a bien des bestioles pas franchement aimables, il y a bien des déambulations labyrinthes en petite culotte mais… justement, il n’y a pas d’Ellen Ripley. Tout est nouveau, donc.

Cette première constatation posée, intéressons nous au film lui même. En étant exigeant, on peut le considérer comme déséquilibré du point de vue de tout ce que soulève sa diégèse.

D’un côté nous avons une réflexion tout à faite captivante qui s’inscrit dès la superbe et intrigante séquence d’ouverture. La narration soulève rapidement un grand nombre de questions : l’origine de l’Homme, l’âme, la foi et la spiritualité, le pouvoir, l’argent, la quête de la vérité par la science, la vie, la mort, l’immortalité… Ou comment des humains ordinaires et un robot extra-ordinaire sont confrontés au suprême, au sublime et à l’horreur et tentent de dépasser, chacun à leurs façons, leurs conditions. Rien de nouveau sous le soleil, on pense au 2001 de Kubrick bien entendu, un peu à Solaris de Tarkovski, au 8ème Passager (tout de même) et au bien trop sous-estimé Sunshine de Danny Boyle. Mais ces questions sont abordées sous un regard nouveau, nourri par des débats éthiques autant ancestraux qu’actuels et par des technologies ultra-modernes.

Et puis d’un autre côté, il y a le film de genre, celui de la science-fiction horrifique, avec les scènes gores « explosives » et un jeu de suspense bien maîtrisé, sans temps mort. Cette approche là du film demeure tout à fait efficace en terme d’action et permet de faire s’accrocher le spectateur au fauteuil avec ce qu’il faut en rebondissements bien foutus. Mais c’est aussi une approche où la matière à penser se réduit vite en peau de chagrin.

Donc, le film propose beaucoup de questions, suggère une philosophie qu’on aurait aimé voir davantage développée pour apporter une profondeur nouvelle à la (déjà riche) mythologie Alien et on ne peut que regretter qu’il n’aille pas au bout de ce qu’il propose, sans réellement donner aux spectateurs les clés pour combler de lui-même ces lacunes.

Espérons alors que ces « lacunes » aient finalement été prévues et réfléchies par les scénaristes afin d’être développées dans un « Prometheus 2« .

Mais il reste considérablement de belles choses, comme une musique, une photographie, des décors et des CGI remarquables et complètement aboutis dans l’univers créé et la narration elle-même. Des séquences sont en tout point exceptionnelles par leur beauté et la tension à l’intérieur même du cadre est toujours à son comble, offrant aux spectateurs de « belles » surprises. Un dernier point sur la 3D-relief qui a été travaillée toute en subtilité, ajoutant de belles sensations au spectacle sans jamais trop en faire, prolongeant les espaces extérieurs hostiles ou renforçant l’exiguïté oppressante des intérieurs, englobant complètement le spectateur dans le récit. A voir en salle donc et si possible en version 3D, pour en apprécier toutes les nuances.

Les acteurs proposent de très bonnes performances dans un environnement rendu donc parfaitement crédible : Noomi Rapace, incarnant la scientifique Elizabeth Shaw, dégage une énergie et un acharnement vraiment convaincants (ce qui fait d’elle une successeure très honorable à Sigourney Weaver)  et Michael Fassbender est… et bien, c’est Michael Fassbender. Parfait donc, surtout en « David », modèle d’androïde a priori sans défaut humain.

Charlize Theron, Guy Pearce et Idris Elba se débrouillent malheureusement comme ils peuvent avec des personnages un peu « en-dessous » des deux premiers cités, et on aurait apprécié que leurs personnalités gagnent davantage de profondeur (ce qui aurait d’ailleurs évité quelques incohérences scénaristiques regrettables et ces « trous » dans la réflexion métaphysique).

Au final, rien ne sert de chercher davantage la petite bête (ou plutôt ici le facehugger) : bien qu’il soit bourré de défauts plus ou moins agaçants, Prometheus vaut très largement son coup d’oeil et même plus, si affinité !

 

Caro.

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S03E14

best of blog cinema

Bonjour à tous ! Au menu du best-of ciné de la semaine je vous propose quelques morceaux de la BO des Chats Persans, soupoudrés de places pour Paranormal Activity, puis nous aurons le tirage de Charlize Theron et en dessert, une quinzaine de scénarios des films en compétition pour les Oscars 2010. C’est riche, mais toujours équilibré.

Trailer pour The Road

Pendant que « certains » se dorent la pilule à Cannes, la Terre continue sa petite vie et l’humanité semble se diriger vers une fin proche, vu le nombre de films apocalyptiques qui se préparent à sortir.

Après 2012 de Roland Emmerich et Terminator Salvation, voici venu The Road.
L’action se situe dans un monde en ruine après un événement cataclysmique. On suit un père et son fils qui tentent de rejoindre le sud afin d’échapper à l’hiver très rude.
On retrouve au casting Charlize Theron, Viggo Mortensen, Guy Pearce ou encore Robert Duvall.

Et cela se déguste avec cette bande-annonce.

La Sélec du Mercredi – Semaine 11

la selec du mercredi

En ce mercredi 11 mars 2009 sortent et ressortent 18 films, soit de quoi s’occuper pendant 1 mois, voici donc La de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix :

Bon sujet d’actualité + bon réal + bons acteurs = Le film de la semaine : 

  • Welcome
    De Philippe Lioret et avec Vincent Lindon, Firat Ayverdi

Bon sujet d’actualité + bon réal + bons acteurs = Le gros film de la semaine :

  • L’Enquête – The International
    De Tom Tykwer et avec Clive Owen, Naomi Watts

Une tagline à la con + une petite culotte = L’affiche à la con de la semaine :

  • Unborn
    De David Goyer et avec Odette Yustman, Gary Oldman

Et le reste des sorties du mercredi 11 mars 2009 :

  • Loin de la terre brûlée
    De Guillermo Arriaga et avec Charlize Theron, Kim Basinger
  • Les Passagers
    De Rodrigo Garcia et avec Anne Hathaway, Patrick Wilson
  • Le Déjeuner du 15 août
    De Gianni Di Gregorio et avec Gianni Di Gregorio, Valeria De Franciscis
  • Scar 3D
    De Jed Weintrob et avec Angela Bettis, Kirby Bliss Blanton
  • La Ville fantôme
    De David Koepp et avec Ricky Gervais, Greg Kinnear
  • Je te mangerais
    De Sophie Laloy et avec Judith Davis, Isild Le Besco
  • Razzia sur la chnouf
    De Henri Decoin et avec Jean Gabin, Magali Noël
  • Un tir dans la tête
    De Jaime Rosales et avec Ion Arretxe, Íñigo Royo
  • Revanche
    De Götz Spielmann et avec Johannes Krisch, Andreas Lust
  • Cartes postales de Leningrad
    De Mariana Rondon et avec Laureano Olivares, Greisy Mena
  • Le Temps des amoureuses
    De Henri-Francois Imbert et avec Hilaire Arasa, Jean-Louis Dahmani
  • L’Aventure de Mme Muir
    De Joseph L. Mankiewicz et avec Gene Tierney, Rex Harrison
  • La Maison du Docteur Edwardes
    De Alfred Hitchcock et avec Gregory Peck, Ingrid Bergman
  • Manhattan
    De et avec Woody Allen, Diane Keaton
  • A cause d’un assassinat
    De Alan J. Pakula et avec Warren Beatty, Hume Cronyn

La sélec du mercredi #26

la selec du mercredi

En ce mercredi 9 juillet 2008 sortent 20 films, soit un record, voici donc La de Filmgeek selon les nouvelles règles afin de vous aider à faire votre choix.

Cette semaine est très particulière : nous avons rarement eu autant de sorties et des reprises. Les premiers retours des nouveaux films n’étant pas top, la sélec est d’autant plus difficile. Dans le doute, vous avez toujours les grands classiques : Sirk, Hawks, Lumet, Herzog et Miller.

On retiendra donc :

  • Un pop-corn movie
    Hancock
    De Peter Berg et avec Will Smith, Charlize Theron, Jason Bateman
  • Un date movie
    My Name is Hallam Foe
    De David MacKenzie et avec Jamie Bell, Sophia Myles
  • Un film familial
    Kung Fu Panda
    De Mark Osborne et avec Jack Black, Dustin Hoffman, Angelina Jolie, Ian McShane, Jackie Chan, Seth Rogen, Lucy Liu, Michael Clarke Duncan
  • Un film à éviter
    Balles de feu
    De Ben Garant et avec Christopher Walken, Dan Fogler

Les autres sorties du mercredi :

  • Le Voyage aux Pyrénées
    De Jean-Marie Larrieu et avec Jean-Pierre Darroussin, Sabine Azéma
  • Bienvenue au cottage
    De Paul Andrew Williams et avec Andy Serkis, Reece Shearsmith
  • Une histoire italienne
    De Marco Tullio Giordana et avec Monica Bellucci, Luca Zingaretti
  • Le Bruit des gens autour
    De Diastème et avec Bruno Todeschini, Linh Dan Pham
  • Les Murs porteurs
    De Cyril Gelblat et avec Miou-Miou, Charles Berling
  • Mad Max
    De George Miller et avec Mel Gibson, Joanne Samuel
  • The Hawk is Dying – Dressé pour vivre
    De Julian Goldberger et avec Paul Giamatti, Karl Anthony
  • L’Oeil sauvage
    De Ben Maddow et avec Barbara Baxley, Gary Merrill
  • Aguirre, la colère de Dieu
    De Werner Herzog et avec Klaus Kinski, Ruy Guerra
  • Saturno contro
    De Ferzan Ozpetek et avec Stefano Accorsi, Margherita Buy
  • Ecrit sur du vent
    De Douglas Sirk et avec Rock Hudson, Lauren Bacall
  • La Ronde de l’aube
    De Douglas Sirk et avec Robert Stack, Rock Hudson
  • A Short Film about the Indio Nacional
    De Raya Martin et avec Bodjie Pascua, Suzette Velasco
  • Les Hommes préfèrent les blondes
    De Howard Hawks et avec Jane Russell, Marilyn Monroe
  • Le Verdict
    De Sidney Lumet et avec Paul Newman, Charlotte Rampling
  • Une épopée
    De François Magal et avec Thomas Blanchard, Sarah Perrin

La sélec du mercredi #17

Petit changement de formule pour la sélec du mercredi qui sera plus claire et plus simple d’accès, allant droit au but, tout en continuant à vous tenir informés des sorties hebdomadaires.

Partant du principe que l’on ne peut pas tout voir, nous retiendrons maintenant, quand cela sera possible, six films par semaine selon des critères très simples :

  • Un pop-corn movie
  • Un date movie
  • Un film familial
  • Un thriller/horreur
  • Un film coup de coeur
  • Un film à éviter

Le catégories ne sont pas fixes et seront donc amenées à bouger selon le planning des sorties ciné mais cela donne un bon aperçu du principe de base : trouver en un clin d’oeil quel film voir en fonction de l’occasion grâce aux bons conseils de FilmGeek ! 🙂

Tout de suite, la nouvelle sélec :

En ce mercredi 7 mai 2008 sortent 13 films, soit un nombre presque raisonnable, voici donc La Sélec de Filmgeek selon les nouvelles règles afin de vous aider à faire votre choix.

  • Un pop-corn movie
    Jackpot
    De Tom Vaughan et avec Cameron Diaz, Ashton Kutcher
  • Un film familial
    Les Aventures de Impy le dinosaure
    De Holger Tappe et avec Roger Carel, Valentin Maupin
  • Un date movie
    Teeth
    De Mitchell Lichtenstein et avec Jess Weixler, Hale Appleman
  • Un thriller
    GAL
    De Miguel Courtois et avec José Garcia, Natalia Verbeke

Coups de coeur :

  • Bataille à Seattle
    De Stuart Townsend et avec Charlize Theron, Andre Benjamin

Un film à éviter

  • Tu peux garder un secret
    De Alexandre Arcady et avec Juliette Arnaud, Christine Anglio

Et le reste :

  • Wonderful Town
    De Aditya Assarat et avec Anchalee Saisoontorn, Ton Supphasit Kansen
  • Agnus Dei
    De Lucia Cedron et avec Leonora Balcarce, Mercedes Morán
  • Drillbit Taylor : garde du corps
    De Steven Brill et avec Owen Wilson, Troy Gentile
  • Si loin
    De Tania Hermida et avec Pancho Aguirre, Tania Martinez
  • J’aimerais partager le printemps avec quelqu’un
    De Joseph Morder et avec Joseph Morder, Alain Cavalier
  • Moi qui ai servi le roi d’Angleterre
    De Jiri Menzel et avec Ivan Barnev, Oldrich Kaiser
  • Loin de Sunset Boulevard
    De Igor Minaev et avec Sergueï Tsiss, Youlia Svejakova

Merci à FSR pour l’inspiration.

Hancock, l’autre superhéros de l’été

On vous en parlait déjà ici y a 3 mois : Hancock s’annonce comme un bon délire prenant à contre-pied notre conception classique du super héros. Mais tout ça vous le savez sans doute déjà !
Son principal concurrent, Iron Man, étant dans les salles, la promo de Marvel va se calmer et c’est donc à Hancock de prendre le relais avec une grosse mise à jour du site officiel, un widget, de nouvelles photos et 2 trailers coup sur coup, donc voici le dernier en date :

Hancock
Réalisé par Peter Berg avec Will Smith, Charlize Theron, Jason Bateman.
Sortie en France le 9 Juillet 2008.