Raoul au Festival de Cannes 2012 – Day 7

Raoul est une nouvelle fois notre super envoyé spécial pour le Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek.

Moins de films qui m’emballent ces derniers jours, mais je me rattrape dur les soirées, avec de bons concerts à la villa Inrocks. J’ai d’ailleurs découvert un duo de jeunes californiens, The Bots, vraiment excellent. Ensuite j’ai été siroter des mojitos à la fête cubaine. Plus que deux jours, je tiens bien le rythme.


Sur la route – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film de Walter Salles qui revient encore avec un road movie après « Carnets de voyage ». Ici, il adapte le roman culte de Jack Kerouac, « Sur la route ». C’est beau mais ça manque d’âme et c’est beaucoup trop lisse par rapport au bouquin.
NDLR : A priori, Kristen Stewart nous cachait des « choses ici et  » ! 😉
NDLR : A noter la sortie de l’excellent hors-série T3OIS Couleurs consacré à l’oeuvre et son adaptation.


Holy motors – Sélection officielle (compétition)
Retour de Leos Carax après une absence de treize ans. Une journée de M. Oscar, conduit dans une énorme limousine blanche à travers Paris, qui prend la personnalité et l’apparence de plusieurs personnes
. Le film est très ambitieux, parfois trop. Denis Lavant est formidable et porte le film et l’histoire. D’une originalité folle, c’est assurément l’OFNI du festival .


Ernest et Célestine – Quinzaine des réalisateurs
Film d’animation des réalisateurs de Panique au village avec Lambert Wilson pour la voix d’Ernest. C’est une adaptation de livres pour enfants qui ont un grand succès, dont le scénario et les dialogues sont signés Daniel Pennac. C’est beau et intelligent, ça sort en fin d’année, parfait pour les fêtes !


Io e te – Sélection officielle (hors-compétition)
Nouveau film de Bernardo Bertolucci. Lorenzo, un jeune homme solitaire de 14 ans, fait croire à ses parents qu’il est parti au ski avec se classe alors qu ‘il se planque dans la cave de l’immeuble. L’arrivée de sa demi-sœur va chambouler son plan. Un joli film  mais pas très passionnant non plus.