Petit WE à la Ferme pour le Festival Temps d’Images

Temps d'images à le Ferme du Buisson

Cette année encore, la Ferme du Buisson à Noisiel (Scène Nationale de Marne la Vallée) accueillait le festival européen Temps d’Images en collaboration avec Arte, avec au programme, en vrac : des spectacles, chantiers, films, installations et une Nuit Curieuse.

C’était l’occasion de passer un WE découvertes et de voir des choses inhabituelles. Ainsi, après le « classique » concert de Vanessa Paradis en début de semaine, j’ai écouté et vu Wax Taylor qui remplaça au pied levé des Birdy Nam Nam en plein enregistrement de leur futur album ainsi que Paulo Furtado alias The Legendary Tiger Man, croisement entre un White Stripes solo et un bluesman portuguais.

Côté théâtre contemporain, j’ai pu voir le très bon Electronic City et l’intriguant K.O.D. Kiss of Death, les deux penchant nettement vers le lynchien, la dernière rejouant carrément des séquences de Mulholland Drive mixés avec Hamlet et la musique de Badalamenti.

Le tout soupoudré d’installations vidéos souvent étranges mais toujours interpellantes, de courts, de coiffeurs hypes, de Hot Pots islandais, de massages, de jeux et autres impromptus.

Au final, après ces quelques jours bien remplis, ma curiosité et ma soif d’images ont été bien assouvies, de quoi tenir jusqu’à la prochaine édition !

Voulez-vous en savoir plus ?
http://www.tempsdimages.org/
http://www.lafermedubuisson.com/

Compte-rendu du concert de Vanessa Paradis en avant-première

divinidylle

Des fois, habiter en banlieue présente quelques avantages comme se situer près de la scène nationale de La Ferme du Buisson qui foisonne toujours de bons plans.

Et ce soir, nous avons eu le droit au concert de Vanessa Paradis et Mathieu Chedid en avant-première exceptionnelle avant sa tournée « Divinidylle » qui se terminera par un « petit » Bercy.

Mais aujourd’hui, point de grande salle sans âme, de concert rodé, à la mécanique bien huilée et ennuyante, c’était tout le contraire : un show humain, limite concert privé en famille (bien présente au balcon).

La petite chanteuse débuta son set sur la pointe des pieds en hésitant, bégayant quelques mots timides au micro avant de peu à peu prendre son envol, bien aidée par un Mathieu Chedid habitué à saisir cette salle et son public.

Malgré un jeu de lumière hasardeux et quelques approximations, le live fut très très agréable, alternant morceaux du nouvel album et réorchestrations des classiques comme « Joe le Taxi » et sa face B ou bien « Tandem » tout en percussions.

Bref, ce fut une excellente soirée et si vous êtes fans de la demoiselle, je vous recommande chaudement de la voir exercer son chant et son charme sur scène.