Raoul au Festival de Cannes 2012 – Day 1

Raoul est une nouvelle fois notre super envoyé spécial pour le Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek.

Première journée bouclée avec des bons films et une excellente soirée d’ouverture à la villa Inrocks avec des concerts de Beth Ditto (Gossip) et le Dj crew C2C. Je pense que je vais revenir quelques fois dans ce super lieu…


The We and the I – Michel Gondry – Quinzaine des réalisateurs
Nouveau film de Michel Gondry avant de s’attaquer à « L’écume des jours ». Des jeunes lycéens du Bronx prennent le bus pour rentrer chez eux. Les relations de drague, de bizutage, d’amitié ponctuent le trajet et Gondry pose un regard tendre et amusé sur ces jeunes. Par moment, on retrouve l’inventivité du réalisateur et le film dresse un portrait sociologique de la jeunesse avec beaucoup de justesse. Un petit film bien sympa !


De rouille et d’os – Sélection officielle (compétition)
Le dernier Audiard ne déçoit pas même si ce n’est pas non plus une grosse claque. Il maîtrise la mise en scène comme personne mais prend parfois des raccourcis un peu faciles. Le film narre la rencontre entre une brute un peu paumé et une femme qui vient de se faire amputer des jambes, avec en toile de fond la crise sociale. D’ailleurs le duo Matthias Schoenaerts – Marion Cotillard fonctionne super bien.
Le film ne tombe jamais dans le pathos ou le mélo et c’est ça qui fait sa force.


Le jour des corneilles – Marché du film
Film d’animation français destiné au jeune public. Un père et son fils vivent reclus dans une forêt, mais in accident va les onliger à rejoindre la civilisation. C’est plutôt joli, l’animation traditionnelle est assez réussie mais les personnages sont trop caricaturaux. Bien mais sans plus.


Les mouvements du bassin – Marché du film
Nouveau film de l’ex-hardeur HPG, reconverti en réalisateur. Une distribution étonnante avec Éric Cantona, Rachida Brakni, Joana Preis et Jérôme Le Banner. Quelques bonnes idées marrantes mais beaucoup d’autres qui tombent à plat. Le film ne tient pas la longueur et on se fait chier !

Raoul

[Raoul à Cannes] Vendredi 20 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek :

Et voilà, c’en est terminé pour cette édition 2011. J’ai trouvé que c’était un très bon cru, même si j’ai l’impression que la Quinzaine était encore un peu faible cette année. Beaucoup de beaux films et de vrais coups de cœur comme  » La guerre est déclarée », « Take Shelter », « Le Havre », « L’exercice de l’État » ou « Les géants ». Mais ce n’est pas fini car dès que je rentre je vais mater « Le gamin au vélo » et Tree of life », histoire de compléter la sélection. Surtout que j’attendais le Mallick avec impatience, mais je préfère le voir dans les meilleurs conditions, loin de la fatigue et de la frénésie cannoise.
Voici donc les trois derniers films vus ce jour.


Drive – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film du danois Nicolas Winding Refn (Pusher, Le guerrier silencieux) tourné cette fois-ci aux États-Unis. Un homme conduit des voitures pendant des braquages, et est aussi cascadeur sur des tournages. Un pur film de genre nourri par les multiples influences du réalisateur. On pense bien sûr à Michael Mann ou à « Bullit », mais aussi à Cronenberg par moment. Le casting est vraiment bien, et j’ai pris beaucoup de plaisir pendant la projection.


This must be a place – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film de Paolo Sorrentino (Les conséquences de l’amour, Il divo), dont l’histoire de déroule en Irlande. Sean Penn (excellent !) joue une ex-rockstar, Cheyenne, avec un maquillage très Robert Smith des Cure. Son personnage totalement décalé évolue dans un monde où il a du mal à trouver sa place. La deuxième partie devient un road movie aux États-Unis qui lorgne du côté du « Broken flowers » de Jarmush. Le film est assez beau, même s’il est très loin de l’esthétique ultra-léché de ses précédentes réalisations. Du coup le film a une image indé assez agréable. Cheyenne est très touchant et l’humour innérant à son personnage fait mouche. Une réussite !


Les géants – Quinzaine des réalisateurs
Nouveau film de Bouli Lanners (Eldorado) qui s’est entouré de trois gamins pour réaliser sa jolie fable.
Les ados se retrouvent sans parents et glandent à gauche, à droite dans les Ardennes belges. Influencé par Mark Twain et « La nuit du chasseur », le film dégage une sincérité et une poésie vraiement agréable. Les trois jeunes acteurs sont excellents et l’humour est omniprésent. Un très beau moment de cinéma !

[Raoul à Cannes] Jeudi 19 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek :

Plus qu’un jour et retour au bercail…



L’exercice de l’état – Un certain regard
Deuxième film de Pierre Schoeller, après le réussi « Versailles ». Cette fois-ci, il s’attache à l’univers politique français au travers du ministre des transports et de son cabinet. La distribution est impeccable avec Olivier Gourmet, Michel Blanc et Zabou Breitman pour ne citer qu’eux. Mené tambour bâtant, le film dresse un constat assez froid et réaliste de ce milieu. J’aime beaucoup, et sur le sujet je pense que c’est bien plus intéressant que « La conquête ».


La piel que habito – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film d’Almodovar qui retrouve Antonio Banderas après l’avoir révélé à ses débuts. Drame familial et chirurgie esthétique au programme pour ce nouvel opus. Toujours une mise en scène maîtrisée où on reconnaît sans peine la patte du réalisateur ibérique.
Parfois un peu too much, le film n’en reste pas moins bon.


Loverboy – Un certain regard
Deuxième film de la roumaine Catalin Mitulescu (Comment j’ai fêté la fin du monde). Un jeune homme séduit des filles, qui finissent dans un réseau de prostitution en Italie, jusqu’au jour où il tombe amoureux de l’une d’entre elles. Le montage approximatif déssert le film, mais le sujet du film n’en reste pas moins intéressant.


Pourquoi tu pleures ? – Semaine de la critique
Premier film français avec une jolie distribution : Benjamin Biolay, Emmanuelle Devos, Nicole Garcia, Valérie Donzelli…
Les derniers doutes et questionnements d’un homme qui doit se marier dans quatre jours. Comédie sympa, même si je l’avoue je m’en foutais un peu.

[Raoul à Cannes] Mercredi 18 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek :

Bientôt la fin, mais je tiens le rythme trois films/trois fêtes à merveille. Rassurez-vous, mes soirées sont presque aussi productive que mes journées.



Sauna on moon – Semaine de la critique
Un « Apolonnide » version chinois et contemporain. Un patron de « sauna » essaye de développer son établissement et s’occupe de ses filles, avec des vies et destins différents. C’est assez joli et attachant, mais pour l’instant le film n’est pas encore distribué.


Melancholia – Sélection officielle (compétition)
Dernier film de Lars Von Trier, qui nous propose sa vision de la fin du monde. Il compose avec une distribution de haute volée : Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, Kieffer Sutherland, Charlotte Rampling, John Hurt…
La mise en scène est assez impressionnante avec une image et un son super travaillée. Le film se déroule en deux parties, je trouve d’ailleurs la partie mariage plus prenante que la fin qui m’a un peu emmerdé. Du bon Lars Von trier même si j’ai quelques réserves.


Hanezu no tsuki – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film de Naomi Kawase (Shara, La forêt de Mogari). Une femme est partagée entre deux hommes, son mari et son amant. J’ai trouvé que le montage très libre, qui peut faire décrocher, m’a plutôt fait voyager. Les plans sont magnifiques et toute la sensibilité japonaise m’a emballé. Un film vraiment pas évident, de part son rythme et son approche, mais d’un charme et d’une poésie folle.

Previously dans les Aventures de Raoul à Cannes :
[Raoul à Cannes] Mardi 17 mai 2011
[Raoul à Cannes] Lundi 16 mai 2011
[Raoul à Cannes] Dimanche 15 mai 2011
[Raoul à Cannes] Samedi 14 mai 2011
[Raoul à Cannes] Vendredi 13 mai 2011
[Raoul à Cannes] Jeudi 12 mai 2011
Filmgeek au Festival de Cannes 2011

Petit Questionnaire Cannois #4 : Brigitte B.

Brigitte est journaliste totale dans la presse ciné pro, spécialiste ès Courts-métrages, animation et festivals, mais aussi blogueuse ciné émérite depuis 2005 sur Les Nouveaux Cinéphiles.

Vous pouvez la retrouver sur www.lesnouveauxcinephiles.com/ et sur Twitter : @BlogCinema

  • C’est ton combientième Festival ?
    2e
  • Cette année tu y descends pour quelle raison officielle ?
    Journaliste accréditée
  • La couleur de ton badge ?
    Je ne sais pas encore ! Ca sera la surprise ! (edit : il est jaune, donc basique)
  • Le film que tu attends le plus ?
    The Tree of life de Terrence Malick (que je verrai à Paris!)
  • Ton favori pour la Palme ?
    The Tree of life !
  • Ce qui te fatigue déjà !?
    Les m’as-tu-vu qui pullulent sur la Croisette
  • Ton pire souvenir de Cannes ?
    Oublier d’avoir pris des boules quiès pendant une soirée où le volume était assez insoutenable
  • Ton meilleur ?
    Soirée d’ouverture l’année dernière et le concert privé de -M-, placé à 2 cm de la scène
  • Un bon plan à partager ?
    Sur la plage du Majestic, les jus de fruits sont gratuits et à volonté!
  • Le mot de la fin.
    « – Vous connaissez Cannes ?
    – Oui, j’y suis allé en colo quand j’avais 12 ans.
    – J’étais sûr que vous étiez l’homme de la situation ! »

Questionnaires précèdents :

[Raoul à Cannes] Mardi 17 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek :

Mes textes sur les films raccourcissent et mes nuits rallongent. Il est six heures et tout va bien !


Le Havre – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film du finlandais Aki Kaurismaki (L’homme sans passé). Comme le titre l’indique, l’histoire se déroule en France. Un cireur de chaussure aide un jeune africain clandestin. Kaurismaki nous propose une œuvre intemporel, poétique et engagée. Un film magistral !


Corpo celeste – Quinzaine des réalisateurs
Film italien avec une jeune fille qui se prépare pour sa communion. La gamine présente pratiquement sur tous les plans est vraiment impressionnante. Le travail sur l’image et le traitement de la religion vu avec un humour décalé en font un film pas évident mais prenant.

[Raoul à Cannes] Lundi 16 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek.

Il commence à faire jour, il est grand temps que j’aille me coucher…



L’Apollonide, souvenirs de la maison close – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film de Bertrand Bonello (Tiresia) qui raconte la vie dans une maison close entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle. Très belle reconstitution servie par une jolie pléiade d’acteurs. Un beau film avec un final réussi.


The Island – Quinzaine des réalisateurs
Deuxième film du bulgare Kamen Kalev, après le prometteur « Eastern plays » avec Laetitia Casta. Un couple part en vacances sur une île en Bulgarie, et les choses se compliquent… Un peu trop d’ailleurs on a l’impression d’avoir deux films en un. Sauf que ça ne fonctionne pas vraiment et que du coup le film est loupé.


Hors Satan – Un certain regard
Nouveau film de Bruno Dumont (L’humanité, Flandres). On suit deux jeunes dans la campagne près de La Manche. Construction minutieuse des plans, ambiance mystique et acteurs convaincants, des propositions qui en font encore un film fort mais vraiment pas évident.

Petit Questionnaire Cannois #3 : Lucile Bellan

Lucile Bellan est une des jolies rencontres de 2010, lors de la préparation du projet TV de France4, elle se décrit elle-même comme « Blogueuse molle, journaliste dilettante. Passionnée de cinéma sur artistikrezo.com chroniqueuse sexe pour tout-ca.com« .

Vous pouvez la retrouver sur http://elleaimelecinema.fr/ et sur Twitter : @Laimelecinema

  • C’est ton combientième Festival ?
    C’est ma troisième année de suite.

  • Cette année tu y descends pour quelle raison officielle ?
    Je couvre le festival pour le site Artistikrezo.com 

  • La couleur de ton badge ?
    Pour l’instant je sais que c’est un badge presse… hum, bleu ou rose (l’espoir fait vivre). Fin du suspense dans quelques heures.

  • Le film que tu attends le plus ?
    Le nouveau film de Sono Sion, Guilty of romance.

  • Ton favori pour la Palme ?
    Le Bonello bien sûr ! (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)

  • Ce qui te fatigue déjà !?
    Les heures d’attente avant d’entrer dans les salles.

  • Ton pire souvenir de Cannes ?
    L’attente sous la pluie en petite robe de soirée pour une navette afin d’aller à une villa. Il y a deux ans.

  • Ton meilleur ?
    Boire une bière et échanger quelques mots avec Mathieu Amalric l’année dernière au Petit Majestic à la cool.

  • Un bon plan à partager ?
    Il faut suivre la team CannesInside sur twitter. C’est là que se cachent tous les bons plans et les vrais « places to be ».

  • Le mot de la fin.
    Hips.

 

Questionnaires précèdents :

[Raoul à Cannes] Dimanche 15 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek.

Je commence à bien prendre le rythme de Cannes… si que veut dire que je serais dans un sale état à la fin de la semaine. Aujourd’hui , trois films, un apéro et deux soirées dont une â la villa des Inrocks, lieu vraiment agréable. Un sale état je vous dis…


Take Shelter – Semaine de la critique
Deuxième film de Jeff Nichols après la révélation de « Shotgun stories », déjà avec l’excellent Michael Shannon.
Un père de famille, fait d’horrible cauchemar et cultive peu à peu une paranoïa pour les tornades.
Un film à la croisée des genres, entre drame social, fantastique et intimiste. La mise en scène est virtuose et Shannon montre encore toute l’étendue son talent !


The Artist – Sélection officielle (compétition)
Après OSS117, Michel Hazanavicius revient avec un bel hommage cinéma muet. Porté par Jean Dujardin et Bérénice Bejo, tous deux parfaits.
Le film est présenté en noir et blanc, muet et au format standard (1.37). Du bon cinéma qui fout la pêche !


Play – Quinzaine des réalisateurs
Film suédois inspiré de faits réels qui suit une bande de cinq jeunes noir qui rackette d’autres gamins.
Une réflexion sur le racisme et son instrumentalisation, servi par de jeunes acteurs vraiment très crédibles. Le film est composé de longs plans séquences qui installent une proximité et une complicité avec le spectateur qui peut déranger. Vraiment intéressant malgré quelques longueurs.

[Raoul à Cannes] Samedi 14 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek.

Bon, 5h du mat’, il est temps d’aller se coucher…


Hearat shulayim (Footnote) – Sélection officielle (compétition)
Film Israëlien de Joseph Cedar (Beaufort) qui relate la relation entre un père et un fils tous deux spécialistes du Talmud. Le film traite leur combat d’ego avec un humour décalé, mais au final ça n’est pas très passionnant.


Les neiges du Kilimandjaro – Un certain regard
Nouveau film de Robert Guédiguian qui revient sur Marseille avec ses acteurs fétiches (Darroussin, Ascaride, Meylan) et rejoint par la jeune relève avec Grégoire Leprince-Ringuet, Anaïs Demoustier, Adrien Jolivet… Tous impeccables !
Un ouvrier près de la retraite fait parti d’une vague de licenciement. Très peu de temps après, deux personnes font irruption chez lui pour lui piquer sa carte bleue et ses économies.
Un film militant et sincère comme Guédiguian nous a habitué. Par moment peut-être un peu facile mais j’ai tout de même bien accroché.


Bonsaï- Un certain regard
Deuxième film chilien de Cristián Jiménez (Illusiones opticas)
L’histoire se déroule en deux temps à huit ans d’intervalle. On passe d’une époque à l’autre pour suivre, Julio, étudiant en littérature puis écrivain en devenir au côté des femmes de sa vie. Un joli petit film qui laisse une agréable sensation à la fin de la projection.