[Raoul à Cannes] Vendredi 13 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek.

Seulement deux films aujourd’hui, il fallait bien récupérer des fêtes de la veille, et chose rare j’ai été refoulé deux fois de suite à des séances. J’ai donc décidé de prendre mon 1er vrai repas du festival.


Polisse – Sélection officielle (compétition)
Maïwenn nous plonge dans le quotidien des flics de la brigade pour mineur. Je ne suis pas fan de la miss, mais je suis forcé de reconnaître que c’est assez maîtrisé. Le scénario qu’elle a co-écrit avec Emmanuelle Bercot est vraiment réussi que ce soit au niveau des dialogues que de la construction narrative. Du côté de la distribution des rôles c’est parfait et on sent une grande complicité parmi toute cette belle troupe d’acteurs confirmés ou non. Le film joue sans doute trop sur la corde sensible et comme toujours dans ses films, c’est très centré sur sa personne et pour le coup sur son copain Joey Starr (très bon au passage).


Habemus Papam – Sélection officielle (compétition)
Nanni Moretti nous introduit au Vatican au moment où un nouveau pape est élu. Et c’est Michel Piccoli (formidable) qui s’y colle. Mais celui a une crise de foi (ça ne s’invente pas) et prend un psy (Nanni Moretti). La confrontation entre lui et les cardinaux est très marrante mais ça reste assez convenu au final.

[Raoul à Cannes] Jeudi 12 mai 2011

Raoul est notre envoyé spécial pour le 64ième Festival de Cannes, vous pouvez suivre ses aventures en direct ici : http://www.twitter.com/Filmgeek_fr et ses comptes-rendus sur Filmgeek.

Il est bientôt 5 heures… Une dernière relecture, et hop voici mon compte rendu de la journée…


Sleeping Beauty – Sélection officielle (compétition)
1er film (rare en compèt’) australien de l’écrivain Julia Leigh, avec Jane Campion comme mentor, excusez du peu, ça donnait envie.
Emily Browning (Suker Punch) joue les poupées sexuelles, pour les fans de la demoiselle sachez qu’elle passe la moitié du film à poil ou en petite tenue.
Malgré une ambiance froide et mystérieuse, le film a du mal à convaincre et on reste sur sa fin.


We need to talk about Kevin – Sélection officielle (compétition)
Nouveau film de Lynn Ramsay (Ratcatcher, Le voyage de Morven Callar) avec Tilda Swinton (excellente comme d’habitude) et John C. Reilly.
Tous deux jouent les parents du petit Kevin. Et il n’est pas du genre charmant et gentil, mais plutôt un casse couille, une teigne, une enflure enfin bref un parfait petit connard.
La mise en scène est assez forte même si elle est quand même beaucoup trop appuyé. Et comme on comprend assez vite les tenants et les aboutissants du film, ça traîne un peu en longueur.


The slut – Semaine de la critique
1er film Israëlien dont la réalisatrice est également scénariste et actrice principale. Elle joue une jeune mère seule avec deux enfants. Elle a des relations avec plusieurs gars du bled jusqu’à ce qu’arrive un véto. Va-t-elle réussir à se contenter d’un seul homme ?
Je n’ai pas trouvé ça très passionnant et la fin m’a un peu agacé.


La guerre est déclarée – Semaine de la critique
Deuxième film de Valérie Donzelli, après l’excellente surprise de « La reine des pommes ». On la retrouve  dans une histoire écrite par elle et Jérémie Elkaïm. Un récit d’ailleurs tirée de leur propre vie commune et du combat qu’ils ont mené ensemble pendant la maladie de leur fils.
Ce film est d’une fraîcheur, d’une sincérité rare, que l’on retrouve  chez les acteurs et dans la mise en scène. Une belle claque qui fait du bien !

Petit Questionnaire Cannois #2 : Eric Toledano

Eric Toledano est réalisateur, scénariste et moitié de la paire Toledano-Nakache, déjà auteurs de trois films (Je préfère qu’on reste amis, Nos Jours Heureux, Tellement Proches) et qui finissent leur quatrième qui s’annonce excellent, avec François Cluzet et Omar Sy : Intouchables.

Vous pouvez le retrouver sur http://www.toledano-nakache.com/ et sur Twitter : @ToledanoNakache

  • C’est ton combientième Festival ?
    10ème
  • Cette année tu y descends pour quelle raison officielle ?
    Sur l’invitation de Gaumont pour les ventes à l’étranger
  • Quelle est la couleur de ton badge ?
    Je n’en ai même pas !
  • Le film que tu attends le plus ?
    The Artist ou FOOTNOTE
  • Ton favori pour la Palme ?
    The Artist ou FOOTNOTE
  • Qu’est-ce qui te fatigue déjà !?
    L’odeur des rougets qui remonte depuis la plage et les mecs qui s’excitent comme des malades dès qu’une vedette pointe son nez, la disproportion en général.
  • Ton pire souvenir de Cannes ?
    2 heures d’attente pour entrer dans une soirée et découvrir la nullité de la soirée où il y a moins d’ambiance que dehors.
  • Ton meilleur ?
    La montée des marches pour Tellement Proches
  • Un bon plan à partager ?
    Des Rougets sur la plage ?
  • Le mot de la fin.
    L’addition ?

Filmgeek au Festival de Cannes 2011


Comme tous les ans, Filmgeek a son envoyé spécial sur la Croisette, en la personne de Raoul, professionnel de la profession, qui n’en est pas à son premier Festival de Cannes.

Cette fois nous avons mis en place un dispositif exceptionnel (rien que ça), ainsi en plus des comptes-rendus réguliers à lire sur le blog, Raoul balancera en direct ces photos sur notre compte Twitter ou en cliquant sur la petite palme en haut à gauche : 

Raoul live from Cannes

(le tout sera relayé de temps en temps sur le site http://live.orange.com/fr)

De plus, ayant pas mal de camarades festivaliers qui sont « descendus » cette année, je me suis fendu d’un petit questionnaire, qui n’aura certainement pas la palme de l’originalité, mais qui a surtout le mérite d’être rapide et de permettre de faire un peu connaissance avec eux.

D’ailleurs, avant de lui laisser les clés du blogs pour la prochaine quinzaine, je me suis dit qu’il serait intéressant de le tester sur Raoul, ce qui donnera un bon avant-goût pour la suite de ses aventures, à suivre ici-même.

Speed-Questionnaire Cannois #1 :

Raoul, Envoyé Spécial pour Filmgeek.

  • C’est ton combientième Festival ?
    9ème fois 

  • Cette année tu y descends pour quelle raison officielle ?
    Pour la programmation du réseau de cinéma Utopia 

  • La couleur de ton badge ?
    Blanc (exploitant)
  • Le film que tu attends le plus ?
    The Tree of Life 

  • Ton favori pour la Palme ?
    The Tree of Life

  • Ce qui te fatigue déjà !?
    Beaucoup trop de bruits et d’agitation autour des films 

  • Ton pire souvenir de Cannes ?
    Je ne vois pas trop… à part des projections de film que j’ai détesté… 

  • Ton meilleur ?
    Y en a plein, surtout des projections avec les équipes de films présentes et l’émotion à la fin du film partagé avec le public 

  • Un bon plan à partager ?
    Pour les soirées, mais c’est au jour le jour… 

  • Le mot de la fin.
    C’est parti pour dix jours de folie… et comme d’habitude je vais finir zombie !

Palmarès du Festival de Cannes 2009

Palme d'Or 2008

  • Palme d’Or 2009 :
    Le Ruban blanc de Michael Haneke (mouais, avec Huppert au jury ça fait un peu piston quand-même, surtout avec Prophète qui faisait l’unanimité presse/public)
  • Grand Prix du Jury :
    Un Prophète de Jacques Audiard (lot de consolation parce que deux palmes d’or françaises à la suite ce n’est pas possible ?)
  • Prix exceptionnel du Jury :
    Alain Resnais (un prix mérité qui fait un peu mauvais présage…)
  • Prix d’interprétation masculine :
    Christoph Waltz dans Inglourious Basterds de Quentin Tarantino (la révélation de Cannes 2009, justement récompensée)
  • Prix d’interprétation féminine :
    Charlotte Gainsbourg dans Antichrist (j’ai hâte de voir sa performance, mais Raoul avait l’air convaincu par le film, donc j’ai confiance !)
  • Prix de la mise en scène :
    Kinatay de Brillante Mendoza
  • Prix du scénario :
    Nuits d’ivresse printanière de Lou Ye et écrit par Mei Feng
  • Prix du jury ex-aequo :
    Fish Tank d’Andrea Arnold et Thirst, Ceci est mon sang de Park Chan-Wook (le Coréen qui ne repart pas les mains vides : ouf !)
  • Caméra d’Or 2009 :
    Samson et Delilah de Warwick Thornton
  • Mention spéciale :
    Ajami de Scandar Copti et Yaron Shani
  • Palme d’or du court-métrage :
    Arena de Joao Salaviza
  • Mention spéciale court-métrage :
    The Six dollar fifty man de Mark Albiston et Louis Sutherland

Bon bah rien pour Looking For Eric, c’est dommage, rien non plus pour Vengeance mais ça c’est normal ! 😉 A l’année prochaine, sur la Croisette et les marches j’espère pour le Festival de Cannes 2010 !

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S02E38

banniere best of filmgeek

Aujourd’hui dimanche, Filmgeek, dans le cadre d’une alliance avec deux autres de renom (CinéFeed et Cinéblogywood), vous propose la seconde saison de la sélection de leurs meilleurs articles de la semaine afin de vous faire découvrir la crème des blogs ciné.

Au menu de cette semaine : le Cannes, Cannes et encore le Festival de Cannes 2009.

Un dimanche soir à Cannes

p1000592
Dans le coeur d’un cinéphile, je ne vous apprendrais rien, il y a des films cultes, des réalisateurs fétiches, des plaisirs coupables, des fantasmes plus ou moins avouables.

La soirée de dimanche a été une somme de tous ça.

A l’origine, sincèrement, je n’allais pas à Cannes pour les strass et les paillettes, mais plus pour découvrir l’ambiance, parcourir le marché pour faire mes amplettes en dossiers de presse et tenter si possible de voir un film, dans le meilleur des cas, pour une projection du lendemain, en ville. C’est ma première fois, je voulais profiter de chaque instant et je peux vous dire que oui, j’ai savouré chaque seconde de cette soirée magique !

Hop, la suite dans la suite :

Continuer la lecture de « Un dimanche soir à Cannes »

Concours Looking For Eric

looking-for-eric

Cette année 2009 est tout bonnement exceptionnelle pour FilmGeek et c’est grâce à vous, alors on essaie tant bien que mal de vous le rendre en organisant régulièrement des concours sur les sorties évenements.

Pour ce concours, Diaphana, Cinéfriends et FilmGeek, s’associent pour vous offrir des DVD et des places de ciné à l’occasion de la sortie du prochain film de Ken Loach : Looking For Eric.

Véritable bouffée d’air frais cette année à Cannes, l’association Loach-Cantona a fait des étincelles et révèle le talent de Steve Evets son acteur principal qui risque de repartir avec son prix d’intérprétation (ça serait un moindre mal).

Pour remporter un des deux DVD et une des trois paires de places, ainsi que pour participer aussi au tirage au sort permettant de remporter un coffret DVD Ken Loach il suffit de répondre à ses quatre questions par mail avant le 27 mai 2009, date de sortie du film, à concours.filmgeek@gmail.com

  • Ken Loach est un réalisateur…
    • Américain
    • Irlandais
    • Anglais
    • Canadien
  • « I’m not a man, I’m… »
    • a genious
    • an alien
    • a King
    • Cantona
  • En quelle année est sortie le film « Le vent se lève » de Ken Loach ?
    • 2003
    • 2001
    • 2005
    • 2006
  • Combien de personnes donneront les 3 bonnes réponses par mail ?

Vous trouverez les réponses et de plus amples informations sur le site officiel de Looking For Eric : http://www.lookingforeric.fr

Bonne chance à tous !

Au revoir.

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S02E37

banniere best of filmgeek

Aujourd’hui dimanche, Filmgeek, dans le cadre d’une alliance avec deux autres de renom (CinéFeed et Cinéblogywood), vous propose la seconde saison de la sélection de leurs meilleurs articles de la semaine afin de vous faire découvrir la crème des blogs ciné.

Au menu de cette semaine : le Poudlard Express, des Coulisses et un WE au Festival de Cannes 2009.

H-8 before Cannes

Palme d'Or 2008

 

Plus que 6 heures avant le départ d’Orly pour la Croisette. Tout est calé, la valise est prête, le smoking repassé, les chaussures cirées, les batteries chargées, le stress au taquet.

Après tout c’est ma première fois. Il faut pas se rater. La checklist est courte mais cela rend le moindre oubli fatal. On ne monte pas les marches sans chaussettes, on ne fait pas le marché sans cartes de visite, on ne prend pas de photos sans carte-mémoire.

Le sac est donc choisi avec soin, le matériel rangé méthodiquement, le stylo à côté du moleskine, la souris avec le portable car faudrait pas se planter à l’instant crucial et sortir son surligneur rose ainsi que son chéquier pour demander un autographe à Eric Cantona.

On élabore et on calcule toutes les éventualités et les probabilités, on fait des plans sur la comète et les starlettes, bref on prévoit le pire en espérant le meilleur.

Maintenant, c’est une première fois, on aura beau tout prévoir, ça va trop être court, ça va faire mal, mais ça sera inoubliable !

PS : ll pleut ce soir, ne pas oublier de prendre le parapluie.

Voilà ! Vous pouvez retrouver la suite de mes aventures festivalières à Cannes sur le site http://www.offcannes.com/ mais aussi sur mon Twitter http://twitter.com/Florianl et enfin vous pouvez aussi suivre le Festival sur la radio Goom/Allociné qui devient le temps d’une semaine radio Cannes 2009.
Je laisse FG entre les mains avisées de mes amis qui en prendront soin j’en suis certain !