Raoul au Festival de Cannes 2008 – Jour 3

Raoul a cannes

Dimanche 18 Mai 2008 – Troisième jour pour Raoul notre journaliste total au Festival de 2008 :

  • 8h30 – Gomorra de Matteone Garrone – Compétition officielle

Tiré d’un bouquin sur la Camorra (mafia sicilienne), le film reste assez classique mais maîtrisé. Le réalisateur filme les hommes et les situations avec beaucoup de justesse. Un peu long tout de même…

  • 11h – La Sangre Brota de Pablo Fendrik- Semaine de la critique

Film mexicain sur une famille où les rapports sont très tendus, voit même violents. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. C’est très noir… trop noir et ça manque cruellement d’intérêt.

  • 14h – Afterschool de Antonio Campos – Un certain regard

Le quotidien d’étudiants américains dans leur établissement, joué par de jeunes acteurs impeccables. Une vision juste qui s’appuie efficacement sur les nouvelles technologies (portable, internet) et s’inscrit donc dans l’air du temps. Tout ça fait penser à du Gus Van Sant, même vision de la jeunesse mais avec une photo beaucoup moins léchée. Un film coup de poing qui laisse K.O. à la fin de la projection mais encore une fois un tantinet longuet à mon avis.

  • 16h30 – Serbis de Brillante Mendoza – Compétition officielle

Après la découverte de ce réalisateur l’an dernier avec le très beau John John, nous repartons pour un voyage dépaysant au coeur des Philippines. Une famille tient un cinéma porno, un lieu étonnement plein de vie et de surprises. Une caméra sans cesse en mouvement dans ce grand édifice qui suit ce microcosme. C’est plein d’humour, plein de vie avec aussi un soupçon de sexe assez cru. Évasion assurée !

Après cette série de projection, je file au cocktail proposé par TFM, histoire de se remplir un peu le ventre et de se réhydrater…

  • 20h – Eldorado de Bouli Lanners – Quinzaine des réalisateurs

Une comédie belge dans la plus pure tradition wallonne. Un très bon road-movie en compagnie de deux bras cassés, un humour décalé et des personnages atypiques font de ce film une magnifique fable caustique.

  • 22h30 – Dernier Maquis de Rabah Ameur-Zaïmeche – Quinzaine des réalisateurs

Le quotidien d’une entreprise, entre coups de gueule et déconne. Comme d’habitude, le réalisateur français sonde la société actuelle avec beaucoup de justesse et propose des pistes de réflexion intéressantes, sans toutefois trop les développer. Un bon film même s’il on a une sensation d’inachevée.

Allez, on arrête les frais pour aujourd’hui, mais avant d’aller se coucher je passe quand même à la fête Serbis pour boire des coupes et grignoter quelques petits fours. En chemin, je croise une masse impressionnante de gens qui encercle Steven Spielberg, c’est assez hallucinant !

Raoul journaliste gonzo au taquet

Partenaires : Pixiel, Giiks et Bouygues Telecom.

Raoul au Festival de Cannes 2008 – Jour 2

Raoul a cannes

Samedi 17 Mai 2008 – Jour 2 pour Raoul notre envoyé très très spécial au Festival de Cannes 2008 :

  • 8h30 – Linha de Passe de Walter Salles et Daniela Thomas – Compétition officielle

Film brésilien où l’on suit une femme qui élève seule ses quatre fils, sans doute tous de pères différents. Un constat sur la société brésilienne assez sombre servi par de bons jeunes acteurs. La mise en scène et le scénario reste assez classique mais le film est tout de même touchant.

  • 11h30 – Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen – Hors compétition

Le Woody Allen annuel… rien de bien nouveau. Il change juste de lieu, après Londres, il se pose à Barcelone. D’assez bons dialogues comme d’hab’ servi par une belle distribution, mais ça fait un peu trop carte postale. Bien mais sans plus.

  • 15h – Lake Tahoe de Fernando Eimbcke – Semaine de la critique

Après Temporada de Patos, le réalisateur mexicain traite une nouvelle fois d’adolescents qui passent un cap vers l’âge adulte. La mise en scène mêle des plans avec économie de dialogues et de nombreux « cut au noir », où l’image laisse donc place à un écran noir, seul subsiste le son. Un très beau film tout en subtilité.

  • 17h30 – Better Things de Duane Hopkins – Semaine de la critique

Premier film anglais dans la lignée de The Great Ecstasy of Robert Carmichael sans le côté trash. Le film se déroule dans la campagne où les jeunes se droguent, et les vieux voient le temps passer. Une magnifique photo lumineuse contraste avec cet univers ultra-noir. Du cinéma âpre et sans concessions.

Après quatre films, il est temps de se restaurer et de continuer vers la Quinzaine des réalisateurs où est remis le Carosse d’Or à Jim Jarmush. Il est décerné par la SRF (Société des Réalisateurs Français) non pas comme un hommage mais plutôt une distinction comme l’a préciser Cédric Klapish lors de la cérémonie. Jim Jarmush, dans un discours engagé, a aussi rappelé que la Quinzaine fut créée il y a quarante ans pour dénoncer le conformisme de la sélection officielle.
J’essaye de récupérer quelques photos pour vous donner un aperçu.

  • 22h – Tony Manero de Pablo Larrain – Quinzaine des réalisateurs

Raul est fan de Tony Manero, le personnage de John Travolta dans La Fièvre du Samedi Soir. Le film se déroule sous la dictature de Pinochet. Raul est prêt à tout pour assouvir sa passion. Un sujet original sur fond de politique, une vraie curiosité.

  • 0h15 – The Chaser de Na Hong-Jin – Hors compétition

Polar coréen dans la lignée de Memories of Murder. Un mac, ancien flic, part à la recherche de ses filles qui disparaissent. Un film nerveux avec beaucoup d’humour et un bon zest de violence. Un film de genre réussi comme on le souhaite.

Raoul completly stoned

Partenaires : Pixiel, Giiks et Bouygues Telecom.

Raoul au Festival de Cannes 2008

Raoul a cannes

Grâce à Pixiel, Giiks et Bouygues Telecom, FilmGeek est présent cette année au 61ième Festival de Cannes en la personne de Stephen aka Raoul, notre envoyé très spécial qui nous transmet jour après jour ses impressions en direct de la Croisette.

Suite à quelques retards dont je suis seul responsable, je n’ai pas pu mettre en ligne ces premiers rapports mais je vais tenter de me rattraper cette semaine !

Voici donc ses premiers échos cannois :

Jour 1 – Vendredi 16 Mai

  • 00h – Arrivée à Cannes après 9h de train (argh…), je pose mes affaires à l’appart et je file m’en jeter 1 ou 2 au Petit Maj (le bar off du festival).

Vendredi je démarre donc tranquille, le temps de récupérer mes accréditations et quelques affaires que j’ai oublié de prendre dans mes valises.

  • 11h – Soi Cowboy de Thomas Clay – Un Certain Regard

Deuxième film de Clay après son provocant The Great Ecstasy of Carmichael, cette fois-ci l’histoire se déroule en Thaïlande. On suit un Européen obèse accompagné d’une jeune thaï enceinte. Le film est tourné en noir et blanc avant de passer en couleurs au bout d’une heure vingt. Composé de longs plans séquences, le film est assez beau mais trop long à mon goût. Du coup l’intérêt du film se dilue à mesure que le film avance. Et je trouve la fin un peu facile justement.

  • 14h – Waltz with Bashir d’Ari Folman – Compétition Officielle

Retour sur la guerre du Liban et plus précisément sur le massacre de Sabra et Chatila. C’est un documentaire sous forme de film d’animation (une première !). Les entrevues du réalisateurs avec ses anciens camarades de l’armée israélienne ont donc été transposés en dessin. Le résultat est tout à fait réussi, tant au niveau de la qualité d’animation que du sujet traité. Un film fort, assez bouleversant.

  • 17h – Tokyo ! de Michel Gondry, Leos Carax et Bong Joon-Ho – Un Certain Regard

Un film composé de 3 courts donc, avec un esprit décalé et qui nous fait découvrir le Japon comme nous ne l’avons jamais vu. Une vrai bouffée d’air frais malgré des univers assez déstabilisant.

Après 3 séances, une petite pause s’impose… je me rends donc au cocktail Gaumont où et présent une partie de l’équipe du film JCVD. Le réalisateur est là accompagné de trois acteurs dont bien-sûr le seul et unique Jean-Claude Van Damme. J’enchaîne avec un apéro sur le bateau d’un autre distributeur Carlotta, avant d’aller voire le seul film qu’ils présentent à Cannes cette année.

  • 22h15 – Savage Eyes de Ben Maddow, Sidney Meyers et Joseph Strick – Cannes Classics

C’est un docu-fiction des années 50 qui se passe aux USA. Une femme arrive à L.A., elle vient tout juste de divorcer, une voix s’adresse alors à elle qui n’est autre que sa conscience. Tous les dialogues du film sont dit en voix-off. C’est une critique acerbe de la société de l’époque (apparence, religion…). Une rareté à découvrir.
Le film est suivi d’un programme de complément, Vétérans du massacre de My Lai. Cinq interviews avec des soldats qui ont participé à ce triste fait de guerre, où femmes, enfants et vieillards ont été abattus froidements… rien à envier aux nazis… Effarant.

La suite demain

A suivre…

Raoul from the Croisette

Le Jury et la Sélection Officielle du Festival de Cannes 2008

Comme prévu, le Jury et la Sélection Officielle du Festival de Cannes 2008 ont été annoncés aujourd’hui. A noté qu’il manque encore des membres du jury et un film français dans la Sélection Officielle (ça va sans doute se jouer entre De la Guerre de Bertrand Bonello et Entre les Murs de Laurent Cantet d’après mon Raoul)

Le Jury :

  • Sean Penn, Acteur, Réalisateur (Etats-Unis) – Président du Jury
  • Natalie Portman, Actrice (Etats-Unis)
  • Rachid Bouchareb, Réalisateur (France)
  • Alexandra Maria Lara, Actrice (Roumanie)
  • Sergio Castellitto, Acteur, réalisateur (Italie)
  • Alfonso Cuaron, Réalisateur (Mexique)
  • Apichatpong Weerasethakul, Réalisateur (Thaïlande)

La Sélection Officielle :

  • The Changeling de Clint Eastwood
  • Adoration d’Atom Egoyan
  • Le Silence de Lorna de Jean-pierre Dardenne et Luc Dardenne
  • Un Conte De Noël d’Arnaud Desplechin
  • Les Trois Singes de Nuri Bilge Ceylan
  • La Frontière De L’Aube de Philippe Garrel
  • The Palermo Shooting de Wim Wenders
  • Waltz With Bashir d’Ari Folman
  • Gomorra de Matteo Garrone
  • Synecdoche, New York de Charlie Kaufman
  • My Magic d’Eric Khoo
  • La Femme Sans Tête de Lucrecia Martel
  • Serbis de Brillante Mendoza
  • Delta de Kornél Mundruczo
  • 24 City de Jia Zhang-ke
  • Che (diptyque Le Che : Guérilla et Le Che : Argentine) de Steven Soderbergh
  • Il Divo de Paolo Sorrentino
  • Leonera de Pablo Trapero
  • Linha De Passe de Walter Salles et Daniel Thomas

Et le reste de la sélection dans la suite.
Continuer la lecture de « Le Jury et la Sélection Officielle du Festival de Cannes 2008 »

Suivre le Festival de Cannes 2008 sur Twitter

twitter-cannes

Petit post rapide pour vous informer que vous pouvez d’hors-et-déjà suivre le Festival de Cannes 2008 en live avec toutes les infos, les rumeurs et les humeurs festivalières grâce à notre compte Twitter Festival de Cannes 2008.

Vous pourrez ainsi recevoir par SMS sur votre mobile ou directement sur votre PC les dernières news en direct du Festival et ce dès maintenant !

Pour cela rien de plus simple : il suffit de vous inscrire à Twitter et de suivre le compte Festival_Cannes en activant les notifications par SMS.

Ainsi vous serez vous aussi un peu sur la Croisette avec nos envoyés spéciaux qui y seront du 14 au 25 Mai 2008 ! 😉

PS : Vous pouvez aussi suivre l’actu de Cannes avec Le Film Français qui met à disposition gratuitement son flux rss et sa newsletter le temps du festival.

Le Film Francais à Cannes

Via GuiM