Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E25

best of blog cinema

Cette semaine, on a enfin eu le choix pour notre article du best-of et j’ai donc choisi celui d’Armand et voici ceux de nos camarades cinéblogueurs :


Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E22

best of blog cinema

Ce WE je me suis plongé dans un jeu assez intense et dont je vous reparlerai très bientôt puisqu’il sort officiellement la semaine prochaine : Killzone 3, où une nouvelle fois, le jeu vidéo et le cinéma se rapproche. En attendant, voici le maxi best-of dominical :

Cinefeed : box-office, retour sur la carrière de Darren Aronofsky

Hollywood&Co : Sexe à l’écran, Hollywood se débride!

Cineblogywood : La Conquête – Sarkozy comme vous ne l’avez jamais vu

Filmosphere : Justin Bieber – Never Say Never, arnaque documentaire

FilmGeek : Une Pure Affaire – Le Jeu

La Physique Hollywoodienne : Collision Impossible

moviephysics_mi2_480

La Physique Hollywoodienne, épisode 2/10 : Collision Impossible

Dans une scène capitale du second épisode de la série Mission : Impossible de John Woo, Tom Cruise et le méchant Dougray Scott ont un face à face sur leurs puissantes motos, qui se termine par une collision en plein air après que chacun ait pu à peu près s’extirper de sa moto. Ni l’un ni l’autre ne semblaient particulièrement choqués, car l’on voit ensuite les deux fanfarons continuer à se débattre au sol, indemnes, l’air de rien, jusqu’à la fin du film.

MI2-3MI2-2MI2-1

En supposant une vitesse de 80 km/h, un temps de collision de 0,015s et des masses de 80 et 90 kg, respectivement pour Cruise et Scott, la force générée par un tel impact serait de l’ordre impressionnant de 124000 newtons, force exercée sur les moitiés supérieures des corps des protagonistes. En estimant que la zone d’impact soir de l’ordre de 0,35m², on peut calculer la pression exercée sur leurs corps au point d’impact: 350000 N/m²(*).

 

En des termes de la vie réelle (quoi, vous ne savez pas ce que représente le newton ?) : dans des études d’accidents, une pression de cet ordre sur un corps humain lui laisse 50% de chance de s’en sortir, avec au minimum d’importants traumas internes.

Cruise et Scott n’ont donc pas seulement survécu à l’impact initial, mais ils n’ont pas eu un seul os brisé ou même atteint par le choc !

Dans la réalité, Tom aurait donc eut besoin de beaucoup plus que la médecine scientologique pour s’en sortir, sans compter les risques énormes de percuter une colombe en plein vol dans un film de Woo, heureusement qu’il s’est fait doubler !

stillerandcruisebig

(*): P = F / A
F: force, en Newton N
A: aire, en m²
P: pression, en N/m²

-> P = 124000/0.35 = 350000 N/m²

Episode précédent :
La Physique Hollywoodienne : Le Son dans l’Espace
Source

La Physique Hollywoodienne : Le Son dans l’Espace

Le Son dans l'Espace


Le péché le plus fréquent de la physique science-fictionnesque est sans aucun doute les incroyables sons émis par tous ces vaisseaux spatiaux, toutes ces planètes explosant, tous ces rayons lasers foudroyants.

Tout étudiant l’apprend vite, les ondes sonores ont besoin d’un support sur lequel passer sous forme de vibrations pour être entendues. L’air, l’eau, votre tympan : tous sont des médiums suffisants pour transmettre ces vibrations. Et comme nous le savons tous, le vide intersidéral de l’espace est malheureusement dénué de quoique ce soit de suffisamment substantiel pour servir de milieu transmissif. Il est cependant vrai que le malheureux équipage se trouvant à l’intérieur d’un vaisseau spatial explosant entendra pendant quelques instants un certain bazar, car les vibrations sonores se répandront grâce au fuselage du vaisseau même et dans ce qui fut l’atmosphère pressurisée. Mais une fois les dommages faits, le silence grave de l’espace reprendra. Mais, il faut bien que tous ces ingénieurs du son et tous ces cinémas THX servent à quelque chose, non ?

Star Wars explosion

Episode 1/10
Source

Grève des scénaristes à Los Angeles, dernier épisode ?

La grève, épisode 4

D’après l’AFP, les représentants de la Writers Guild Association côte-ouest, en grève depuis le 5 novembre se réuniront samedi (cette nuit donc) pour examiner le projet d’accord qui leur a été soumis par les producteurs.

Avec la proximité des Oscars et l’hécatombe dans les grilles de programmes US, un accord rapide serait plus que souhaitable pour les deux camps et surtout pour le public.

Si l’accord est signé, on parle d’un retour au travail dès lundi et d’un retour à la normale dans quelques semaines le temps de régler les détails : cela signifierai la fin de la grève après plus de trois mois de conflits sociaux.

Ci-joint, la lettre originale et les termes de l’accord en détails et en VO :

Continuer la lecture de « Grève des scénaristes à Los Angeles, dernier épisode ? »

Flashback : Celebrities in the past

Cette vidéo dossier a déjà pas mal tournée, mais c’est toujours un plaisir de revoir comment les stars ont commencé et ça redonne presque de l’espoir en l’avenir en ce nouveau lundi de grève.

La liste des casseroles est longue, je vous la donne donc dans la suite :

Continuer la lecture de « Flashback : Celebrities in the past »

La grève des scénaristes : la suite

Grève des scénaristes à Hollywood

La seule grève qui me touche directement en ce moment est celle qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique chez les scénaristes américains, en cela ce n’est plus vraiment un mouvement social local mais une véritable grève mondialiste.

Ainsi, alors que les séries s’arrêtent une à une, le temps du rationnement est venu et on commence à faire des réserves pour passer l’hiver.

Heureusement, cela bouge un peu et après presque 2 semaines d’action, un communiqué a annoncé la reprise des négociations entre les scénaristes de la Writers Guild of America (WGA) et les producteurs de l’Alliance of Motion Picture and Television Producer (AMPTP) à partir du 26 novembre.

Une des dernières conséquences du bousin est le décalage du début de tournage d’Anges et Démons de février à une date indéterminée (\o/) et ce, malgré le bouclage précipité du scénario avant le début du conflit.

Heureusement, si y en a un qui bosse dans tout ça c’est bien J.J. Abrams qui nous lache coup sur coup deux teasers, celui de la saison 4 de Lost (qui risque toujours malheureusement de ne durer que 8 épisodes) et celui de Cloverfield, le film catastrophe buzzesque qu’il produit et qui sortira le 18 janvier 2008 aux USA :

Continuer la lecture de « La grève des scénaristes : la suite »

Premières conséquences de la grève des scénaristes

Grève des scénaristes à Hollywood

Comme prévu, les premiers touchés sont les talk-shows écrits en flux tendu, au fil de l’actu, ainsi Jay Leno et compagnie rediffusent maintenant des best-of en attendant le retour de leurs nègres auteurs.

Côté séries, 24 est la première à morfler, malgré les 7 ou 8 épisodes d’avance avec lesquels ils avaient d’ailleurs monté la première bande-annonce de la saison 7, la Fox a choisi de décaler la diffusion de cette saison en 2009 afin de ne pas l’interrompre en cour de route.

Le médiocre chapitre 2 d’Heroes quant à lui sera certainement écourté, la grève étant ici une bonne excuse pour interrompre la saison à l’épisode 11 et reprendre au chapitre 3 sur de meilleures bases après les plates excuses de Tim Kring à propos de cette reprise catastrophique.

DH aussi va s’arrêter après 9 épisodes, PB fera sa pause après le 8ième et tout ça c’est pas plus mal.

Et encore une bonne nouvelle avec le maintient de la meilleure série actuelle : Lost, ABC diffusera ainsi les 8 premiers épisodes déjà tournés et reprendra la diffusion après la grève et certainement après un petit cliff dont ils ont le secret.

A peine une semaine de grève et c’est déjà la cata, je n’imagine pas ce que ça va être la semaine prochaine avec les cheminots !

Bonus : 24 – S00E00 – Jack is back in 90’s

La grève des scénaristes d’Hollywood

Grève des scénaristes à Hollywood

A moins d’un accord de dernière minute avec les studios, la grève des scénaristes américains paraît inévitable et commencera lundi matin à 00h01.
Une des principales revendications de la Writers Guild of America envers l’Alliance of Motion Picture and Television Producers, est la renégociation des droits d’auteur, les fameuses royalties versées aux scénaristes, pour les programmes diffusés sur les différents supports vidéo, mobile et internet, qui pour le moment se montent à 3 cents pour un prix final de 20 dollars par DVD par exemple.

Si les négociations ne reprennent pas, la grève des 12?500 scénaristes de la WGA paralysera Hollywood et toute la production audiovisuelle nord-américaine à courts et moyens termes selon la nature des programmes. La télévision et les programmes écrits au jour le jour, liés à l’actualité seront bien-sûr touchés les premiers, ensuite viendront les séries qui ont quelques scénarios d’avance au moins jusqu’à 2008, puis les films en pré-production dont les projets se sont bouclés en masse cette semaine en prévision.

On aurait, par exemple, pu éviter ou décaler la suite du Da Vinvi Code, Anges et Démons, malheureusement Ron Howard et la production ont réussi a passé un accord avec le scénariste Akiva Goldsman avant le début de la grève. Par contre la production du spin-off d’Heroes, Origins, a été suspendue alors que Kevin Smith et Eli Roth étaient déjà attachés au projet (c’est peut-être pas un mal à la vue de la médiocre seconde saison).

C’est la première grève depuis 20 ans, puisque la dernière remonte à 1988 et avait duré 22 semaines, elle touchera donc à la fois le cinéma et la télévison (malgré le statut différent des scénaristes TV) aux USA comme au Canada et aura des répercussions sur toute l’industrie : ainsi la WGA a déjà reçu le soutien de la Screen Actors Guild (on parle là de 150 000 acteurs) et, plus modestement, des Teamsters (syndicat des chauffeurs).

Quand on sait que la dernière grève avait coutée 500 millions de dollars, que l’industrie hollywoodienne en brasse maintenant 30 milliards par an et que le maire de Los Angeles table sur des pertes deux fois plus importantes qu’en 1988, on peut se demander combien ces quelques cents de la discorde couteront vraiment à Hollywood ?

Mais aussi quand prendra-t-elle fin ? Est-ce qu’un divorce présidentiel viendra faire de l’ombre aux revendications des scénaristes et aux conséquences de leur action ? Mais surtout, est-ce que cet horrible scénario décalera la septième très longue journée de Jack Bauer ?