Golden Globes 2012 : Bilan de la soirée

Cette nuit (heure française) avait lieu la 69ème cérémonie des Golden Globes, durant laquelle la Hollywood Foreign Press Association remets des prix au cinéma et aux séries TV. Le comédien Ricky Gervais était encore de la partie ! Après son excellente préstation l’année dernière qui avait fait couler «beaucoup» d’encre, l’humoriste anglais en a remis une couche cette nuit, en étant tout de même moins tranchant et détonnant que lors de la précédente cérémonie. En effet, il a été plus prudent dans ses attaques en choisissant des cibles telles que Kim Kardashian, Justin Bieber ou même NBC, chaîne qui diffusait le tout. On peut lire ses meilleurs moments ici : http://insidetv.ew.com/2012/01/15/ricky-gervais-golden-globes-jokes-2/

Cette année la France était à l’honneur dans les catégories cinéma avec The Artist et ses 6 nominations. Si ce n’est pas un carton plein le film repart avec tout de même 3 récompenses dont meilleur acteur dans une comédie ou comédie musicale pour Jean Dujardin et meilleure comédie ou comédie musicale. A voir la tête de certains présents dans la salle lors des annonces ce n’était pas du goût de tous les invités. Mais passons, nous, en tant que Français sommes fier de cette victoire. Le chemin vers les Oscars semble lumineux mais attention à ne pas réitérer le parcours de The Social Network de l’année dernière.

L’autre grand gagnant de la soirée fut The Descendants avec 2 récompenses. Minuit à Paris et Woody Allen ne s’en sortent également pas trop mal avec le prix du meilleur scénario. Michelle Williams a fait du chemin depuis Dawson et si elle a raté le Golden Globes l’année dernière pour Blue Valentine, cette année elle repart avec le trophée de la meilleure actrice dans une comédie pour My Week With Marilyn.

La catégorie du meilleur film d’animation est apparue en 2007 et depuis 2007 c’est une domination totale de Pixar avec 5 trophées en autant d’années. Cette année c’était Cars 2 – peut être l’un de leur moins bon film – qui était nommé, et il s’est incliné face au Tintin, Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg. Si la victoire n’est pas volée, on peut se demander si le film était présenté dans la bonne catégorie.

Pour finir, Morgan Freeman s’est vu remettre le prix Cecil B. DeMille pour l’ensemble de sa carrière.

Du coté des séries je dois avant tout dire que je me suis délecté de la douche froide que s’est prise Glee. Après 2 ans de victoire dans la catégorie comédie (Really ?) ou comédie musicale elle ne pas validera l’adage Jamais 2 sans 3 puisque c’est Modern Family – gagnante des derniers Emmy Awards – qui rafle la mise cette année. On va se contenter de ce choix, pas parce que la série est mauvaise, au contraire, mais parce qu’il y a eu dès le départ de mauvais choix fait lors des nominations. Community, Louie ou Parks and Recreation auraient du être présentes. Mais je ne reviendrai pas dessus ça fait malheureusement des années qu’il y a un certain manque de courage et de trop grosses facilités. Laura Dern remporte le golden globes de la meilleur actrice dans une comédie, pour une dramédie (Enlightened)… Quant aux meilleurs acteurs c’est Matt LeBlanc pour Episodes qui succède à Jim Parsons, étrangement absent de la liste au profit de son partenaire Johnny Galecki. 

Sans surprise la meilleure nouveauté de l’année, Homeland, a été la grande gagnante de la soirée. Si Damian Lewis n’a pas remporté son prix, Claire Danes l’a logiquement décroché dans la catégorie meilleure actrice dans une série dramatique. La série crée par Alex Gansa et adaptée de la version israélienne a été élue meilleure série dramatique devant la gagnante de l’année dernière Boardwalk Empire. C’est Kelsey Grammer de la très réussite et sombre Boss qui a remporté le trophée du meilleur acteur dans une série dramatique.

Les anglais étaient également à la fête avec la victoire, sans surprise, de Downton Abbey dans la catégorie meilleur(e) mini-série ou téléfilm, et celle du très charismatique Idris Elba dans meilleur acteur dans une mini-série ou téléfilm pour Luther. Après son Emmy Award du meilleur second rôle dans une série dramatique Peter Dinklage remporte le golden globes pour Game of Thrones dans une catégorie un peu bâtarde regroupant les seconds rôles de comédies, drames et mini-séries. Jessica Lange remporte quant à elle celui de du meilleure second rôle féminin pour American Horror Story.

 

Liste complète des vainqueurs

Meilleur film dramatique

  • Gagnant : The Descendants
  • Le Stratège
  • La Couleur des Sentiments
  • Hugo Cabret
  • Les Marches du Pouvoir
  • Cheval de Guerre 

 

Meilleure comédie ou comédie musicale 

  • Gagnant : The Artist
  • 50/50
  • Mes Meilleures Amies
  • Minuit à Paris
  • My Week With Marilyn

 

 Meilleur acteur dans un film dramatique

  • Gagnant : George Clooney pour The Descendants
  • Brad Pitt dans Le Stratège
  • Michael Fassbender dans Shame
  • Ryan Gosling dans Les Marches du Pouvoir
  • Leonardo DiCaprio dans J. Edgar

 

Meilleure actrice dans un film dramatique

  • Gagnante : Meryl Streep pour The Iron Lady
  • Glenn Close dans Albert Nobbs
  • Rooney Mara dans Millenium
  • Viola Davis dans La couleur des sentiments
  • Tilda Swinton dans We Need to Talk About Kevin


Meilleur acteur dans une comédie ou comédie musicale
  • Gagnant : Jean Dujardin pour The Artist
  • Joseph Gordon-Levitt dans 50/50
  • Ryan Gosling dans Crazy Stupid Love
  • Owen Wilson dans Minuit à Paris
  • Brendan Gleeson dans L’Irlandais

Meilleure actrice dans une comédie ou comédie musicale
  • Gagnante : Michelle Williams pour My Week with Marilyn
  • Jodie Foster dans Carnage
  • Kristen Wiig dans Mes Meilleures Amies
  • Charlize Theron dans Young Adults
  • Kate Winslet dans Carnage

Meilleur acteur dans un second rôle
  • Gagnant : Christopher Plummer pour Beginners
  • Kenneth Branagh dans My Week with Marilyn
  • Jonah Hill dans Le Stratège
  • Albert Brooks dans Les Marches du Pouvoir
  • Viggo Mortensen dans A Dangerous Method

Meilleure actrice dans un second rôle
  • Gagnante : Octavia Spencer pour La Couleur des Sentiments
  • Bérénice Bejo dans The Artist
  • Janet McTeer dans Albert Nobbs
  • Jessica Chastain dans La Couleur des Sentiments
  • Shailene Woodley dans The Descendants
Meilleur réalisateur
  • Gagnant : Martin Scorsese pour Hugo Cabret
  • Michel Hazanavicius pour The Artist
  • Woody Allen pour Minuit à Paris
  • George Clooney pour Les Marches du Pouvoir
  • Alexander Payne pour The Descendants

Meilleur scénario
  • Gagnant : Minuit à Paris
  • The Artist
  • Hugo Cabret
  • Les Marches du Pouvoir
  • The Descendants
  • Le Stratège

Meilleur film d’animation
  • Gagnant : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne 
  • Cars 2
  • Rango
  • Le Chat Potté
  • Mission Noël : Les Aventures de la famille Noël

Meilleur film étranger
  • Gagnant : Une Séparation de  Asghar Farhadi
  • Le Gamin au vélo
  • Au Pays du sang et du miel
  • La Piel que Habito
  • The Flowers of War

Meilleure chanson originale
  • Gagnante : WE avec Masterpiece de Madonna
  • Albert Nobbs
  • La Couleur des Sentiments
  • Gnomeo et Juliette
  • Machine Gun Preacher

Meilleure Bande Originale
  • Gagnant : The Artist – Ludovic Bource
  • Cheval de Guerre – John Williams
  • Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes – Trent Reznor et Atticus Ross
  • WE – Abel Korzeniowski
  • Hugo Carbet – Howard Shore

Séries
Meilleure série dramatique
  • Gagnante : Homeland
  • Boardwalk Empire
  • Boss
  • Game Of Thrones
  • American Horror Story

Meilleure comédie ou comédie musicale
  • Gagnante : Modern Family
  • Enlightened
  • Glee
  • Episodes
  • New Girl

Meilleur acteur dans une série dramatique
  • Gagnant : Kesley Grammer – Boss
  • Steve Buscemi – Boardwalk Empire
  • Bryan Cranston – Breaking Bad
  • Jeremy Irons – The Borgias
  • Damian Lewis – Homeland

Meilleure actrice dans une série dramatique
  • Gagnante : Claire Danes Homeland
  • Mireille Enos – The Killing
  • Julianna Margulies – The Good Wife
  • Madeleine Stowe – Revenge
  • Callie Thorne – Necessary Roughness

Meilleur acteur dans une comédie ou comédie musicale
  • Gagnant : Matt LeBlanc – Episodes
  • Alec Baldwin – 30 Rock
  • Johnny Galecki – The Big Bang Theory
  • David Duchovny – Californication
  • Thomas Jane – Hung

Meilleure actrice dans une comédie ou comédie musicale
  • Gagnante : Laura Dern – Enlightened
  • Tina Fey – 30 Rock
  • Zooey Deschanel – New Girl
  • Amy Poehler – Parks & Recreation
  • Laura Linney – The Big C

Meilleur(e) mini-série ou téléfilm
  • Gagnante : Dowton Abbey
  • Cinema Verite
  • The Hour
  • Mildred Pierce
  • Too Big to Fall

Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm
  • Gagnant : Idris Elba – Luther
  • Hugh Bonneville – Downton Abbey
  • Bill Nighy – Page Eight
  • William Hurt – Too Big to Fall
  • Dominic West – The Hour

Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm
  • Gagnante : Kate Winslet – Mildred Pierce
  • Romola Garai – The Hour
  • Diane Lane – Cinema Verite
  • Elizabeth McGovern – Downton Abbey
  • Emily Watson – Appropriate Adult

Meilleur second rôle masculin dans une série, mini-série ou téléfilm
  • Gagnant : Peter Dinklage – Game Of Thrones
  • Eric Stonestreet – Modern Family
  • Paul Giamatti – Too Big to Fall
  • Guy Pearce – Mildred Pierce
  • Tim Robbins – Cinema Verite

Meilleur second rôle féminin dans une série, mini-série ou téléfilm
  • Gagnante : Jessica Lange – American Horror Story
  • Kelly MacDonald – Boardwalk Empire
  • Maggie Smith – Downton Abbey
  • Sofia Vergara – Modern Family
  • Evan Rachel Wood – Mildred Pierce
Romain

[Séries TV] Bilan de l’année 2011 : Drames

En cette fin de mois de décembre, au lendemain de Noël, il est temps de faire un bilan de cette nouvelle année de séries. Après s’être gavé de foie gras, saumon, pommes duchesses et autres mets du réveillon, d’avoir ouvert les cadeaux apportés par le père Noël – Le vrai, on ne déconne pas chez moi lors des réveillons de Noël – on doit se remettre au travail.

La grosse déception de la saison dernière semble enfin digérée et on se retrouve cette année avec des séries de bien meilleure qualité. Cette rentrée se place un peu sous le signe de la comédie. Comédies qui tirent leur épingle du jeu niveau audience, notamment New Girl qui a démarré très fort puis est peu à peu rentré dans le rang. On peut également citer 2 Broke Girls sur CBS qui a très vite fait oublier le raté Shit My Dad Says de l’année dernière. Pourtant si il y avait une seule série à retenir de cette rentrée c’est incontestablement Homeland, la série de Showtime. Inspirée de la série israélienne Hatufim, elle met en scène l’agent de la CIA Carrie Mathison (Claire Danes), informée qu’un soldat américain a été retourné contre les Etats-Unis. Cette dernière nourrissant de gros soupçons sur un soldat (Damian Lewis) récemment libéré après 8 ans de captivité en Afghanistan.

Il y a 1 mois et demi j’avais fait un Top 5 des nouvelles séries de la rentrée que je préférais. Pour cet article je vais garder cette forme et diviser en deux catégories, un premier top 5 Drama et un top 5 comédies. Ces tops ne prendrons pas en compte seulement les séries de cette rentrée, mais également celles diffusées le reste de l’année 2011.

Grimm

Si on doit juger objectivement les qualités intrinsèques de Grimm elle n’aurait pas sa place dans les meilleures séries de l’année. Mais voilà, la série a été co-créée par un certain David Greenwalt, anciennement co-producteur exécutif de Buffy et co-créateur de son spin off Angel. Le Buffyverse et moi entretenons une grande histoire d’amour et quand j’ai entendu que David Greenwalt revenait cette année avec une série fantastique, mon sang n’a fait qu’un tour. A l’instar de Once Upon A Time sur ABC, Grimm touche aux contes de fée, ici des frères Grimm. Malgré des effets spéciaux un peu douteux, on suit avec plaisir les enquêtes du détective Nick Burkhardt qui découvre, par sa tante mourante, qu’il fait partie d’une longue lignée de Grimm, chasseurs de créatures surnaturelles. Dans la lignée de Buffy ou Angel on est loin d’être dans une série manichéenne, les créatures ne sont pas invariablement très méchantes.

Suits

Après la géniale Psych et la sympathique Royal Pains, voici une troisième série estampillée USA Network dont je tombe sous le charme. Le ton léger de cette chaîne fait encore son effet ici dans Suits. Ici c’est le monde de la justice dont il est question avec Mike Ross, alors non diplômé mais doté d’une grande intelligence, recruté par l’éminent avocat Harvey Spencer pour l’épauler dans ses affaires face aux grandes entreprises. Bien écrite et bien jouée, la série, dotée également d’un sympathique casting, est un véritable plaisir à suivre.

Game Of Thrones

HBO a été ambitieuse sur ce coup là, adapter la saga éponyme de George R. R. Martin à la télévision n’était pas une mince affaire. Histoire riche en personnages, en intrigues, en rebondissements, Game Of Thrones reste haletant tout au long de ses 5 tomes (édités à ce jour) et on pouvait légitimement penser qu’une saison aurait du mal à raconter l’entièreté d’un tome. Et pourtant, c’est réussi et la première saison fait plus que bien son travail, sans raccourcis trop faciles, elle arrive à raconter chaque intrigues et développer les personnages sans nous perdre ou nous ennuyer.

Boss

Après Steven Spielberg et Martin Scorsese c’est au tour de Gus Van Sant de faire des infidélités au cinéma pour venir produire une série télévisée. Boss, dont il réalise également le pilote, voit le maire de Chicago jongler entre sa vie professionnelle et ses difficultés personnelles. On a en face de nous un homme dur, ne voulant jamais perdre la face, ne flanchant jamais devant ses opposants. A l’inverse, il n’est pas tout à fait maître de sa vie personnelle. On se retrouve devant une véritable œuvre, dure, presque étouffante et clairement géniale. Diffusée sur la chaîne Starz, la série n’a rien à envier à celles diffusées sur des chaînes comme AMC ou HBO.

Homeland

Ai-je vraiment besoin de préciser pourquoi Homeland se trouve être la meilleure série de cette année ? Les créateurs de la série, Howard Gordon et Alex Gansa, anciens producteurs de 24, portent à l’écran un thriller paranoïaque haletant, porté par un casting 4 étoiles (voir 5 étoiles au guide Michelin). On se retrouve avec un croisement entre 24, moins le côté divertissement, et la série d’espionnage trop vite annulée Rubicon. Si le final est, pour moi, une toute petite déception par rapport au reste de la saison – avec certaines facilités qui m’ont déplu – la série reste passionnante de bout en bout et donne envie de rejoindre Marty McFly dans sa Delorean et voyager dans le temps direction l’automne 2012.

Demain les comédies seront à l’honneur.

Romain