Critique de Pirates des Caraïbes 4 : La fontaine de Jouvence

Quatre ans après la fin de la trilogie, Pirates des Caraïbes revient avec une 4ème opus avec une nouveauté derrière la caméra puisque c’est Rob Marshall (Nine, Chicago) qui prend la suite de Gore Verbinski.

Ce 4ème film nous emmène à la recherche de la célèbre et tant convoitée fontaine de jouvence. Mais avant d’y arriver Jack Sparrow croisera la route d’un ancien amour, la piquante Angelica (Penélope Cruz), ainsi que du redoutable Barbe Noire (Ian McShane).

Autant le dire tout de suite c’est un vrai plaisir de retrouver le thème musical et surtout le Capitaine Jack Sparrow et ses grimaces. Si le personnage semble moins inspiré que lors des précédents opus le show Jack Sparrow est toujours présent et on sent que Johnny Depp prend toujours autant de plaisir à jouer ce personnage. Personnage qui a d’ailleurs fait des émules avec Ian Somerhalder et son personnage de Damon dans la série The Vampire Diaries qui reprend clairement des grimaces et des gestuelles identiques à celles du Capitaine.

Si le scénario s’avère assez simpliste il ne s’embarque heureusement pas dans de multiples intrigues comme l’avaient fait les épisodes précédents. L’histoire se concentre alors exclusivement sur la recherche de la fontaine de jouvence, que ce soit du coté de Barbosa ou de Barbe Noire et Jack Sparrow. Seule l’histoire d’amour entre le missionnaire (Sam Claflin) et la sirène (Astrid Berges-Frisbey) sort un peu de la quête principale mais elle est au mieux anecdotique, au pire vide d’intérêt.

Une autre partie décevante du film serait le peu de batailles, qu’elles soient peu présentes sur terre ou inexistantes sur mer. On prend tout de même du plaisir durant le combat à l’épée de Jack Sparrow et de son mystérieux usurpateur d’identité (pour ne pas spoiler 😉 ) faisant suite à une sympathique course poursuite dans les rues entre Jack Sparrow et la garde du roi.

On passera sur la 3D qui est – comme à son habitude – parfaitement inutile. Ainsi que sur le renouveau annoncé par le changement de réalisateur, qui finalement n’a pas eu lieu. Mais on ne va pas vraiment s’en plaindre puisque, malgré quelques longueurs – tout de même moins présentes que dans le 3 – le film remplit son rôle de blockbuster divertissant et drôle et c’est bien là tout ce qu’on lui demande.

Et surtout restez bien après le générique avec une scène annonçant très certainement  un cinquième opus qui, selon les déclarations récentes de Johnny Depp, pourrait se faire sans Jack Sparrow. Mais on ose pas trop y croire.

 

Romain

La sélec du mercredi #26

la selec du mercredi

En ce mercredi 9 juillet 2008 sortent 20 films, soit un record, voici donc La de Filmgeek selon les nouvelles règles afin de vous aider à faire votre choix.

Cette semaine est très particulière : nous avons rarement eu autant de sorties et des reprises. Les premiers retours des nouveaux films n’étant pas top, la sélec est d’autant plus difficile. Dans le doute, vous avez toujours les grands classiques : Sirk, Hawks, Lumet, Herzog et Miller.

On retiendra donc :

  • Un pop-corn movie
    Hancock
    De Peter Berg et avec Will Smith, Charlize Theron, Jason Bateman
  • Un date movie
    My Name is Hallam Foe
    De David MacKenzie et avec Jamie Bell, Sophia Myles
  • Un film familial
    Kung Fu Panda
    De Mark Osborne et avec Jack Black, Dustin Hoffman, Angelina Jolie, Ian McShane, Jackie Chan, Seth Rogen, Lucy Liu, Michael Clarke Duncan
  • Un film à éviter
    Balles de feu
    De Ben Garant et avec Christopher Walken, Dan Fogler

Les autres sorties du mercredi :

  • Le Voyage aux Pyrénées
    De Jean-Marie Larrieu et avec Jean-Pierre Darroussin, Sabine Azéma
  • Bienvenue au cottage
    De Paul Andrew Williams et avec Andy Serkis, Reece Shearsmith
  • Une histoire italienne
    De Marco Tullio Giordana et avec Monica Bellucci, Luca Zingaretti
  • Le Bruit des gens autour
    De Diastème et avec Bruno Todeschini, Linh Dan Pham
  • Les Murs porteurs
    De Cyril Gelblat et avec Miou-Miou, Charles Berling
  • Mad Max
    De George Miller et avec Mel Gibson, Joanne Samuel
  • The Hawk is Dying – Dressé pour vivre
    De Julian Goldberger et avec Paul Giamatti, Karl Anthony
  • L’Oeil sauvage
    De Ben Maddow et avec Barbara Baxley, Gary Merrill
  • Aguirre, la colère de Dieu
    De Werner Herzog et avec Klaus Kinski, Ruy Guerra
  • Saturno contro
    De Ferzan Ozpetek et avec Stefano Accorsi, Margherita Buy
  • Ecrit sur du vent
    De Douglas Sirk et avec Rock Hudson, Lauren Bacall
  • La Ronde de l’aube
    De Douglas Sirk et avec Robert Stack, Rock Hudson
  • A Short Film about the Indio Nacional
    De Raya Martin et avec Bodjie Pascua, Suzette Velasco
  • Les Hommes préfèrent les blondes
    De Howard Hawks et avec Jane Russell, Marilyn Monroe
  • Le Verdict
    De Sidney Lumet et avec Paul Newman, Charlotte Rampling
  • Une épopée
    De François Magal et avec Thomas Blanchard, Sarah Perrin