Critique du film X-Men : Le Commencement de Matthew Vaughn

Après un X-Men 3 et un X-Men Origins : Wolverine, on peut le dire, désastreux, un nouveau projet estampillé X-Men avait de quoi faire peur. Alors que Bryan Singer avait quitté la saga après l’excellent X-Men 2 il revient en tant que producteur sur ce dernier opus et ça se ressent puisque avec Matthew Vaughn (Stardust, Kick Ass) en plus à la réalisation le film est une véritable réussite.

L’histoire se place tout d’abord en 1944 en pleine 2nd Guerre Mondiale avec le petit Erik Lehnsherr qui se voit séparé de ses deux parents emmenés par l’armée nazi.

Après cette introduction maîtrisée où les premiers enjeux du film sont mis en place, on fait un bond dans le temps pour se retrouver en pleine Guerre Froide où nous n’allons pas tarder à découvrir le dessein d’un certain Sebastian Shaw interprété avec plein de classe par un Kevin Bacon épatant.

Car si l’histoire a pour objectif de définir la première rencontre et la relation entre les jeunes Charles Xavier et Erik Lehnsherr, il ne faut pas oublier Sebastian Shaw qui – en plus de vouloir créer une 3ème Guerre Mondiale et asseoir son pouvoir sur le monde – est le déclencheur de ce qui amènera plus tard le duel fratricide entre Professeur X et Magneto.

Le film produit par la 20 Century Fox se veut moins bavard que les productions Marvel (Thor ou Iron Man), je dirais même mieux maîtrisé. D’une part au vu d’un casting bien choisi avec mention très bien pour James McAvoy et Michael Fassbender. Ce dernier pourrait même truster la place de star du métrage tant le film s’intéresse particulièrement à son évolution et comment Magneto va apparaitre. Mais le film réussit tout aussi bien les multiples intrigues de ce prequel et n’oublie pas de faire la part belle aux seconds rôles en nous invitant à la découverte de leurs pouvoirs et nous entraîne dans une séquence d’entraînement fort joliment montée et rythmée.

X-Men : Le Commencement se place alors dans le haut du panier des films de Super-Héros grâce à un casting impeccable, une mise en scène et un scénario maîtrisés ne nous perdant jamais, même si quelques puristes râleront des anachronismes liées à certains mutants. Le film redore le blason de la sage et on espère que ça ne s’arrêtera pas là.

PS : Il n y a aucune scène post-générique.

Romain

 

La sélec du mercredi #27

la selec du mercredi

En ce mercredi 16 juillet 2008 sortent 20 films, soit encore un record, voici donc La de Filmgeek selon les nouvelles règles afin de vous aider à faire votre choix.

Cette semaine, la variété est de mise et on aura donc une sélèc complète :

  • Un pop-corn movie
    Wanted : choisis ton destin
    De Timur Bekmambetov, avec James McAvoy, Angelina Jolie
  • Un date movie
    Vacances
    De George Cukor, avec Katharine Hepburn, Cary Grant
  • Un film familial
    Voyage au centre de la Terre 3D
    De Eric Brevig, avec Brendan Fraser, Josh Hutcherson
  • Deux thrillers/horreur

    • Les Proies
      De Gonzalo Lopez-Gallego, avec Leonardo Sbaraglia, Maria Valverde
    • Un monde à nous
      De Frédéric Balekdjian, avec Edouard Baer, Anton Balekdjian
  • Un film coup de coeur
    Glory to the Filmmaker !
    De Takeshi Kitano, avec Takeshi Kitano, Toru Emori
  • Film Coup de coeur de Raoul <3 :
    Lake Tahoe
    De Fernando Eimbcke, avec Diego Catano, Hector Herrera
  • Un film à éviter
    Spartatouille
    De Jason Friedberg, avec Sean Maguire, Diedrich Bader

Le reste des sorties du mercredi 16 juillet 2008 :

  • Nos 18 ans
    De Frédéric Berthe, avec Théo Frilet, Valentine Catzéflis
  • Fool Moon
    De Jérôme L’hotsky, avec Bruno Salomone, François Morel
  • Soit je meurs, soit je vais mieux
    De Laurence Ferreira Barbosa, avec Florence Thomassin, François Civil
  • Broken English
    De Zoe R. Cassavetes, avec Parker Posey, Melvil Poupaud
  • Harold et Kumar s’évadent de Guantanamo
    De Hayden Schlossberg, avec John Cho, Kal Penn, Neil Patrick Harris
  • Parfum de femme
    De Dino Risi, avec Vittorio Gassman, Agostina Belli
  • L’Ile nue
    De Kaneto Shindo, avec Nobuko Otowa, Taiji Tonoyama
  • Les Grands s’allongent par terre
    De Emmanuel Saget, avec Victoire Thivisol, Laurent Suire
  • Biutiful Cauntri
    De Esmeralda Calabria, avec Raffaele Del Giudice
  • Mirage de la vie
    De Douglas Sirk, avec Lana Turner, John Gavin
  • VHS Kahloucha
    De Néjib Belkadhi, avec Moncef Kahloucha

Wanted : du comic book au film

Wanted sort dans moins d’un mois en France (avec un titre tout pourri) et nous a déjà bien impressionné avec ses différents trailers, dont le fameux red band trailer russe.

Mais avant d’être un film, Wanted est un comic book de Mark Millar et J.G. Jones, déjà bien barré et violent. Moins connu que les grosses séries de super-héros aux légions de fans hurlant à la moindre modification de costumes, Wanted a bénéficié d’une adaptation plus libre mais néanmoins assez fidèle à l’esprit du comics comme peuvent en témoigner ces quelques images comparant le comics au film :

cubicle-02

boss1-02

Plus d’images et plus d’action dans la suite : Continuer la lecture de « Wanted : du comic book au film »