Critique : My Week With Marilyn de Simon Curtis

 

Synopsis

Au début de l’été 1956, Marilyn Monroe se rend en Angleterre pour la première fois. En pleine lune de miel avec le célèbre dramaturge Arthur Miller, elle est venue tourner « Le Prince et la danseuse », le film qui restera célèbre pour l’avoir réunie à l’écran avec Sir Laurence Olivier, véritable légende du théâtre et du cinéma britanniques, qui en est aussi le metteur en scène.

Ce même été, Colin Clark, 23 ans, met pour la première fois le pied sur un plateau de cinéma. Tout juste diplômé d’Oxford, le jeune homme rêve de devenir cinéaste et a réussi à décrocher un job d’obscur assistant sur le plateau. Quarante ans plus tard, Clark racontera ce qu’il a vécu au fil des six mois de ce tournage mouvementé dans son livre, « The Prince, the Showgirl and Me ». Mais il manque une semaine dans son récit… Son second livre, « Une semaine avec Marilyn », relate la semaine magique qu’il a passée, seul, avec la plus grande star de cinéma du monde.

 

Mercredi sort sur nos écrans My Week With Marilyn, biopic sur une des plus grandes star du cinéma Hollywoodien, Marilyn Monroe. C’est le premier véritable film de cinéma centré sur elle, sûrement parce que c’est un personnage très complexe aux multiples facettes et qu’il est peut être pas simple de saisir tout ce qui fait d’elle une icône.

Adaptation des autobiographies Le prince, la danseuse et moi, et My Week With Marilyn de Colin Clark, ce biopic passe malheureusement un peu à coté de son sujet. Ne sachant pas où se positionner entre drame et comédie il ne parvient jamais vraiment à assumer l’un ou l’autre. La faute peut être à une mise en scène sans éclat et bien trop classique de Simon Curtis. Restant à la surface, l’histoire ne décolle jamais et les quelques intrigues intéressantes sont vites mises de coté, nous laissant avec des personnages assez creux, pour se focaliser avant tout sur la relation qui lie ce jeune assistant réalisateur à la star hollywoodienne.

Paradoxalement les acteurs livrent de très bonnes prestations, Emma Watson toute en retenue dans le rôle de la jeune amoureuse éconduite et Dominic Cooper parfait, comme souvent. Kenneth Branagh cabotine comme jamais dans le rôle du réalisateur Laurence Olivier faisant face aux caprices de Marilyn Monroe et arrive à passer par toutes les émotions possible sur une seule scène. Michelle Williams, comme l’étoile hollywoodienne, capte toute l’attention de ceux qui la regarde. D’une grande justesse, elle parvient à magnétiser tout ce qui faisait Marilyn, ses états d’âmes, ses sauts d’humeur, sa naïveté et son coté ingénue.

Il est alors dommage que cette prestation ne sont un peu gâcher par une caméra paresseuse qui ne parvient pas totalement à la sublimer. Relevant presque de l’anecdote ce biopic ne s’élève jamais et ne réussi pas à nous enthousiasmer.

Romain

Critique du film Thor de Kenneth Branagh

Synopsis : Au royaume d’Asgard, Thor est un guerrier aussi puissant qu’arrogant dont les actes téméraires déclenchent une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il est condamné à vivre parmi les humains. Mais lorsque les forces du mal de son royaume s’apprêtent à se déchaîner sur la Terre, Thor va apprendre à se comporter en véritable héros…

 

Alors que les différents trailers, teaser et photos sortis laissaient entrevoir le pire pour le film, il s’avère que Thor est une bonne surprise.

Il faut savoir que Thor fait partie des Avengers dont les studios Marvel mettent en place, depuis le premier Iron Man, la rencontre de tous les super-héros dans The Avengers en 2012. La tache était donc ardue pour Kenneth Branagh qui réalise là son premier blockbuster. Mais on comprend pourquoi il a été choisi, du fait de ses liens étroits avec l’univers Shakespearien, dont regorge Thor.

Pourtant il réussit plutôt bien son exercice et fait découvrir au monde un personnage peu connu, tout du moins bien moins connu que les Iron Man, Spiderman and co. Il fallait donc en plus de revenir aux origines de ce personnage, sensiblement différent des super-héros classiques, les rendre accessible à tous. Parce que le film c’est ça, les origines de la mythologie de Thor, son bannissement sur Terre par son père.

Kenneth Branagh et les scénaristes ne se sont pas vraiment embêtés avec l’introduction des Avengers, c’est simple mis à part un caméo de Hawkeye le film n’évoque jamais cette alliance de super-héros (même si la présence de l’agent Coulson est assez notable). Comme l’a dit le réalisateur lors de la conférence de presse, il a été embauché pour sa vision de Thor et seulement ça. Evidemment l’aspect Avengers n’est pas totalement oublié donc restez bien jusqu’à la fin pour la petite scène, maintenant habituelle, post-générique.

 

Concernant l’histoire elle peut être séparée en deux segments : la Terre et le Royaume d’Asgard. Deux segments traités de façons différentes, si Asgard est abordé sous un angle plus dramatique, les scènes sur Terre, elles, sont plutôt légères la plupart du temps avec la découverte de ce tout nouveau monde par Thor. Ce mélange drame – comédie est je trouve vraiment réussi et bien géré.

Un bémol tout de même, les combats se déroulant sur Asgard et la planète des géants de glace sont une vraie réussite, celui sur Terre est un peu décevant l’ambiance changeant radicalement de ton un peu abruptement. De ce fait le combat semble un peu bâclé.

Une autre réussite du film sont les acteurs, si des doutes pouvaient exister quant à l’interprétation de Chris Hemsworth du dieu Thor ceux ci s’envolent complètement après quelques minutes du film. L’acteur remplit très bien son rôle du dieu arrogant et plein de muscles. Natalie Portman joue une Jane Foster convaincante même si l’actrice semble en deçà de ses réelles capacités. Une des grandes forces du film c’est l’alchimie entre ces deux acteurs, on voit qu’ils ont pris beaucoup de plaisir à jouer ensemble. Mais je donnerai une mention spéciale à Tom Hiddleston jouant Loki le frère de Thor, habitué aux séries télé cet acteur sublime son personnage.

Si l’aspect esthétique était décrié au vu des premières images et notamment l’utilisation de la 3D celle ci trouve toute son importance dans les scènes se déroulant à Asgard. Alors que je ne suis pas adepte de la 3D, cette dernière est réussie et nous plonge dans le monde de Thor par des plans beaux et vertigineux.

Malgré un rythme pas toujours soutenu c’est un film donc plutôt bien réussi qui permet de découvrir ce personnage qu’est Thor et de s’inscrire dans l’univers que Marvel met en place.

 

Romain

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E30

best of blog cinema

Premier WE de vacances depuis Noël, Filmgeek tournera donc un peu au ralenti cette semaine, voici donc un peu de lecture pour compenser :

Cineblogywood : casting de stars pour les Beastie Boys
Filmosphere : Source Code, Moon 2.0
Cinefeed: récapitulatif du box-office 2011
Filmgeek : Conférence de presse du film Thor avec Kenneth Branagh et Chris Hemsworth

Conférence de presse Thor avec Kenneth Branagh et Chris Hemsworth

Aujourd’hui, mardi 12 avril 2011, avait lieu la conférence de presse du film Thor réalisé par Kenneth Branagh et qui sortira sur nos écran le 27 avril.

Je vous propose quelques photos de cette rencontre avec Kenneth Branagh et l’interprète du dieu Thor, Chris Hemsworth. Et on peut dire que ce dernier en impose, j’ai honnêtement pris un petit coup à mon ego en le voyant arriver.

Plus sérieusement, nos deux stars ont répondu avec enthousiasme aux questions que les journalistes dans la salle leur ont posé.

Le réalisateur nous a dit tout d’abord qu’il a eu des facilités à aborder Thor et son univers car on y trouve des liens étroits avec Shakespeare, les relations père/fils/frère par exemple où de grands enjeux comme la guerre ou la mort. Il a pu donner une grande intensité dans les émotions d’une famille royale et  amener une grandeur à l’histoire même si cela se situe dans l’espace.

On lui a ensuite demandé si le choix de réaliser Thor est d’abord un choix d’aller vers l’entertainment, le divertissement et d’attirer surtout les adolescents. Il a répondu qu’à 8 ou 9 ans il aimait beaucoup le comicbook Thor car il était très coloré et le personnage de Thor était fascinant dans la mesure où c’était quelqu’un de très fort physiquement mais possédant des failles intérieurement. Il trouve la question intéressante car pour lui divertir c’est la possibilité de provoquer mais aussi d’aller vers quelque chose de très émotionnel. Pour lui il n’y a pas de règle concernant l’âge, sont film s’adresse à tous, à tout âge on est capable de comprendre le coté artistique et divertissant d’un film.

Une question plutôt « amusante » d’un journaliste, compte tenu des événements, qui a demandé si la Terre est un endroit où on y apprend la sagesse comme l’a fait Thor après son bannissement. Kenneth Branagh répond qu’Odin, le père de Thor et Loki semble aimer la Terre et qu’il y a eu d’ailleurs plusieurs aventures et des enfants (!) et que pour lui (Odin) la Terre peut être un endroit de paix un jour, une lueur d’espoir qui va éclairer l’univers.

On sait que Thor est un personnage d’une franchise que Marvel met en place depuis quelques années avec pour point d’orgue le crossover The Avengers en 2012, ainsi Brnnagh s’est vu demander si il avait conscience de tout ça, du merchandising mis en place , si il avait ressenti une certaine pression durant le tournage. Le réalisateur s’est intéressé seulement à Thor et à son histoire, même si il sait qu’il y’a toute une franchise autour il a volontairement laissé de coté merchandising de la franchise. Il y a eu 3 mois de discussions avec le producteur, tout était vraiment clair entre eux, il sait qu’il a été pris pour sa vision de Thor, il n’a pas été controlé, ils l’ont laissé faire à sa manière. Mais Branagh nous dit aussi que pour lui un film ce n’est pas l’oeuvre d’une seule personne mais c’est une collaboration, c’est quelque chose de collectif, il y a toujours des discussions pour faire le meilleur film possible. Il y revient dessus plus tard en disant que c’est incroyable de voir des milliers de noms défilés lors du générique parce qu’il se rappelle que le film a commencé dans une petite pièce entre lui et une autre personne.

Evidemment Chris Hemsworth a eu droit à quelques questions aussi ^^ et notamment sur son ressenti sur travail de Kenneth Branagh durant le tournage. Il a trouvé formidable de travailler avec un réalisateur de cette trempe, d’autant plus qu’il sait comment bien diriger un acteur étant lui même acteur. Il comprend les acteurs et sait comment leur parler, il sait explorer un personnage sans l’enfermer dans une seule émotion. Ils ont discuter de la dimension du personnage, comment l’aborder. Pour lui jouer Thor c’est comme un rêcve de gosse car étant enfant il a toujours rêvé d’être un super héros (qui n’a jamais rêvé de ça ?) et là il a l’occasion de jouer un personnage qui n’est pas vraiment connu de tous, comme peut l’être spiderman ou superman, du coup ça permet de créer quelque chose de vraiment nouveau. Il trouvait ça intéressant d’explorer le coté humain de Thor, le fait d’humaniser un dieu était captivant.

Pour finir, il a également parlé de sa relation avec Natalie Portman durant le film et justement parce que c’était elle les scènes où ils sont ensemble étaient plus facile à jouer. Il a trouvé la dynamique de leur deux personnages intéressante car Thor et Jane y trouvent un réconfort réciproque.

Première bande annonce US de Thor

En 2008, Marvel lançait son studio, grâce aux recettes de ses licences comics (notamment X-Men et Spiderman, dont ils n’avaient pas le contrôle créatif). Forts du carton de Iron Man et d’une certaine rentabilité d’Hulk, le studio se lançait dans un projet de grande ampleur visant à sortir The Avengers en 2012. En sus des personnages issus de Hulk & Iron Man, il était nécessaire de dédier un film à Thor et Captain América. Les deux films sortent l’année prochaine et on peut découvrir aujourd’hui la première vraie bande annonce du superhéros au marteau. Et ça claque plutôt pas mal.

Porté par Chris Hemsworth qu’on a vu quelques minutes dans Star Trek et qui a depuis gagné quelques kilos en muscles (c’est impressionnant d’ailleurs) et épaulé par Natalie Portman, Thor est réalisé par Kenneth Brannagh. Un choix surprenant mais qui rassure puisque l’homme n’est pas réputé pour faire n’importe quoi. Reste que cette bande annonce n’augure pas autre chose qu’un énième blockbuster d’action qui devrait rapporter ses 350 millions de dollars. Espérons que le film soit plus intéressant qu’un Iron Man 2 soporifique.

J’attends beaucoup plus de Captain America.

Armand

Chris Evans sera Captain America

Je ne sais pas si vous avez suivi l’actualité récente de Marvel, mais il y avait une certaine effervescence en Californie pour le rôle convoité de Captain America.

Continuer la lecture de « Chris Evans sera Captain America »

Concours Good Morning England : 5×2 places à gagner !

good morning england

StudioCanal et Filmgeek s’associent une nouvelle fois pour vous faire gagner 5×2 places pour le nouveau film de Richard Curtis : Good Morning England dont vous trouverez la critique prochainement sur FG (je peux déjà vous dire que c’est plutôt positif ^^).

Pour ceux au fond qui ne suivent pas et ne voient pas de quel film on parle voici le synopsis :

Carl vient de se faire renvoyer du lycée, et sa mère a décidé qu’il irait réfléchir à son avenir auprès de son parrain, Quentin. Il se trouve que celui-ci est le patron de Radio Rock, une radio pirate qui émet depuis un bateau en mer du Nord peuplé d’un équipage éclectique de DJ’s rock and roll. À leur tête se trouve le Comte, un Américain exubérant, véritable dieu des ondes en synergie totale avec la musique. A ses côtés, ses fidèles animateurs : Dave, ironique, intelligent et d’un humour acéré ; l’adorable Simon, qui cherche l’amour ; l’énigmatique Midnight Mark, séduisant et silencieux ; Wee Small Hours Bob, le DJ des petites heures du matin, accro à la musique folk et à la drogue, Thick Kevin, qui possède l’intelligence la plus microscopique du monde ; On-the-Hour John, le chroniqueur des actualités, et Angus « The Nut » Nutsford, qui est sans doute l’homme le plus agaçant d’Angleterre…
La vie en mer du Nord est riche en événements..

Ajoutez à cela un casting de fous furieux : Philip Seymour Hoffman, Bill Nighy, Rhys Ifans, Nick frost, Kenneth Branagh, etc. arrosé d’une excellente BO et vous obtenez un petit film bien sympa dont voici la bande-annonce :

Pour gagner vos places : rien de plus simple, il suffit de répondre à ces trois questions avant le 8 mai à cette adresse concours.filmgeek@gmail.com

  • Quel morceau de rock présent sur la BO vous accueille à l’entrée du site ?
  • Quel DJ est une bombe sexuelle selon Quentin ?
  • Combien de personnes donneront les bonnes réponses aux deux questions précédentes ?

Vous trouverez toutes les réponses sur le site officiel du film : http://www.goodmorningengland-lefilm.com/

Bonne chance à tous !

PS : Vous pouvez aussi tenter votre chance chez nos amis Mat et Sandra

Thor : des nouvelles du script

thor

Avec Kenneth Branagh aux commandes,  l’adaptation de Thor va être attendue au tournant par les fans, au moins autant que celle de son pote Captain America. Pour le moment pas d’info sur le casting , on sait seulement que Kenneth Branagh y jouera un rôle.

L’histoire se passera dans le monde original de Thor nommé Asgard, continent où demeurent les dieux scandinaves.

Cependant l’action ne se passera pas seulement chez les dieux, mais aussi sur Terre. ISBN.net a réussi à avoir des infos sur l’évolution du script, qui fait désormais apparaître le nom de Don Blake à la fin.

Pour ceux qui ne sont pas familier avec Thor, voici un petit résumé tiré de Wikipédia :

C’est un super-héros particulier dans le sens où il est à la fois dieu (donc très puissant) et homme, sous les traits de son alter-égo, le Dr Donald Blake. C’est son père Odin lui-même qui l’a fait devenir simple mortel, pour lui apprendre l’humilité.

L’avatar humain de Thor est tout d’abord inconscient de sa divinité passée. Il retrouve cependant une partie de sa mémoire et ses pouvoirs divins en découvrant son marteau Mjolnir. Don Blake doit alors concilier son existence de médecin talentueux mais infirme avec celle de héros surpuissant, tout en tentant de conquérir le cœur de son assistante Jane Foster. Il rejoint dans ce contexte l’équipe des vengeurs lors d’une intrigue ourdie par son frère Loki, et en devient le membre le plus puissant après Hulk.

Afin que le personnage s’incorpore bien dans le monde des Avengers (faut bien préparer le film de 2011!), je pense qu’on peut s’attendre à une partie du film sur Terre bien plus importante que le cameo de Samuel L. Jackson dans Iron Man.

thor hammer

(Via)