Les losers d’Hollywood

Tous les ans, le cinéma américain a son anti-héros, sa faille, son échec, sa purge. Parfois fatale à son héros l’oeuvre qui se croute envoie dans l’enfer californien réalisateur et acteurs. Le passage de bankable à has-been arrive bien -trop- vite, pour le malheur des spectateurs. Tout le monde a droit à un faux pas, non ?

Continuer la lecture de « Les losers d’Hollywood »