Critique du film Thor de Kenneth Branagh

Synopsis : Au royaume d’Asgard, Thor est un guerrier aussi puissant qu’arrogant dont les actes téméraires déclenchent une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il est condamné à vivre parmi les humains. Mais lorsque les forces du mal de son royaume s’apprêtent à se déchaîner sur la Terre, Thor va apprendre à se comporter en véritable héros…

 

Alors que les différents trailers, teaser et photos sortis laissaient entrevoir le pire pour le film, il s’avère que Thor est une bonne surprise.

Il faut savoir que Thor fait partie des Avengers dont les studios Marvel mettent en place, depuis le premier Iron Man, la rencontre de tous les super-héros dans The Avengers en 2012. La tache était donc ardue pour Kenneth Branagh qui réalise là son premier blockbuster. Mais on comprend pourquoi il a été choisi, du fait de ses liens étroits avec l’univers Shakespearien, dont regorge Thor.

Pourtant il réussit plutôt bien son exercice et fait découvrir au monde un personnage peu connu, tout du moins bien moins connu que les Iron Man, Spiderman and co. Il fallait donc en plus de revenir aux origines de ce personnage, sensiblement différent des super-héros classiques, les rendre accessible à tous. Parce que le film c’est ça, les origines de la mythologie de Thor, son bannissement sur Terre par son père.

Kenneth Branagh et les scénaristes ne se sont pas vraiment embêtés avec l’introduction des Avengers, c’est simple mis à part un caméo de Hawkeye le film n’évoque jamais cette alliance de super-héros (même si la présence de l’agent Coulson est assez notable). Comme l’a dit le réalisateur lors de la conférence de presse, il a été embauché pour sa vision de Thor et seulement ça. Evidemment l’aspect Avengers n’est pas totalement oublié donc restez bien jusqu’à la fin pour la petite scène, maintenant habituelle, post-générique.

 

Concernant l’histoire elle peut être séparée en deux segments : la Terre et le Royaume d’Asgard. Deux segments traités de façons différentes, si Asgard est abordé sous un angle plus dramatique, les scènes sur Terre, elles, sont plutôt légères la plupart du temps avec la découverte de ce tout nouveau monde par Thor. Ce mélange drame – comédie est je trouve vraiment réussi et bien géré.

Un bémol tout de même, les combats se déroulant sur Asgard et la planète des géants de glace sont une vraie réussite, celui sur Terre est un peu décevant l’ambiance changeant radicalement de ton un peu abruptement. De ce fait le combat semble un peu bâclé.

Une autre réussite du film sont les acteurs, si des doutes pouvaient exister quant à l’interprétation de Chris Hemsworth du dieu Thor ceux ci s’envolent complètement après quelques minutes du film. L’acteur remplit très bien son rôle du dieu arrogant et plein de muscles. Natalie Portman joue une Jane Foster convaincante même si l’actrice semble en deçà de ses réelles capacités. Une des grandes forces du film c’est l’alchimie entre ces deux acteurs, on voit qu’ils ont pris beaucoup de plaisir à jouer ensemble. Mais je donnerai une mention spéciale à Tom Hiddleston jouant Loki le frère de Thor, habitué aux séries télé cet acteur sublime son personnage.

Si l’aspect esthétique était décrié au vu des premières images et notamment l’utilisation de la 3D celle ci trouve toute son importance dans les scènes se déroulant à Asgard. Alors que je ne suis pas adepte de la 3D, cette dernière est réussie et nous plonge dans le monde de Thor par des plans beaux et vertigineux.

Malgré un rythme pas toujours soutenu c’est un film donc plutôt bien réussi qui permet de découvrir ce personnage qu’est Thor et de s’inscrire dans l’univers que Marvel met en place.

 

Romain

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E23

best of blog cinema

Ce WE post-César et pré-Oscar est donc riche en cinéma, du côté de nos cinéblogueurs la part belle est aussi faite à Rango, The Fighter et Sex Friends, avec Natalie Portman qui est partout en ce moment et certainement Oscarisée pour Black Swan sauf mauvaise surprise.

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E16

best of blog cinema

Le best-of reprend avec la nouvelle année et les voeux de Benoït Poelvoorde, ceux de Marilyn son Poupoupidou, ceux de Danny Boyle et enfin ceux de Natalie Portman, en grande forme !

Cineblogywood : la bonne année selon Benoît Poelvoorde

Cinefeed : Poupoupidou le jeu

Filmosphere : 127 Heures, la remise à niveau de Danny Boyle

Filmgeek : La controverse du cul de Natalie Portman

La controverse du cul de Natalie Portman

Sous ce titre racoleur se cache un véritable scandale que Caf a été le premier à révéler au grand jour : la censure, l’obscurantisme, l’extremisme,  le puritanisme et sans doute encore plein de mots en -isme ont encore frappé et cette fois, sur les fesses de Natalie Portman.

Je m’explique, en novembre sortait le trailer red band de Your Highness, fantaisie med-fan avec Danny McBride, James Franco et surtout Natalie Portman donc. Cette bande-annonce non-censurée contenait pas mal de bonnes vannes, un vocabulaire fleuri, mais surtout deux magnifiques plans de Natalie en deux-pièces dont un simple string laissant donc apparaître toutes ses jolies formes. Ce dernier point non négligeable suffit à faire parler du film : opération réussie.

Malheureusement, qui dit red band dit public limité et il fallait donc un truc plus grand public pour viser large et familial, voici donc que débarque sur le net un mois plus tard, un autre montage du trailer, cette fois sans le vocabulaire fleuri mais toujours avec les fameux plans de Natalie. Vraiment ? Et non ! (oui, la ficelle est énorme) Car ces derniers ont été modifiés et la jeune demoiselle porte maintenant un deux-pièces classique, exit le string. Bonjour le scandale !

Pour ma part j’y vois surtout une dérive des progrès du cinéma et en particulier des effets spéciaux ne sont pas que positifs et dont certains abus sont à condamner comme dans l’Affaire Jessica Alba.

Je ne suis pas le seul, la communauté de Caf a vivement réagi et enfin, MonsieurLam a rendu un hommage ému à cette apparition/disparition : http://leculdenatalieportman.com/.

A mon avis, on n’a pas fini d’en entendre parler !

Bon, sinon le film a l’air cool quand-même et je suis curieux de savoir quelle version subsistera pour la sortie en salle. Mais, les marketeux ont déjà un argument de poids pour vendre des palettes de DVD de la version Director’s Cut.

Première bande annonce US de Thor

En 2008, Marvel lançait son studio, grâce aux recettes de ses licences comics (notamment X-Men et Spiderman, dont ils n’avaient pas le contrôle créatif). Forts du carton de Iron Man et d’une certaine rentabilité d’Hulk, le studio se lançait dans un projet de grande ampleur visant à sortir The Avengers en 2012. En sus des personnages issus de Hulk & Iron Man, il était nécessaire de dédier un film à Thor et Captain América. Les deux films sortent l’année prochaine et on peut découvrir aujourd’hui la première vraie bande annonce du superhéros au marteau. Et ça claque plutôt pas mal.

Porté par Chris Hemsworth qu’on a vu quelques minutes dans Star Trek et qui a depuis gagné quelques kilos en muscles (c’est impressionnant d’ailleurs) et épaulé par Natalie Portman, Thor est réalisé par Kenneth Brannagh. Un choix surprenant mais qui rassure puisque l’homme n’est pas réputé pour faire n’importe quoi. Reste que cette bande annonce n’augure pas autre chose qu’un énième blockbuster d’action qui devrait rapporter ses 350 millions de dollars. Espérons que le film soit plus intéressant qu’un Iron Man 2 soporifique.

J’attends beaucoup plus de Captain America.

Armand

The Black Swan, feat The Chemical Brothers à la BO

Le prochain et très attendu film de Darren Aronofsky, The Black Swan, s’est doté d’une BO sympathique, comprenant une série de tracks composés pour l’occasion.
Outre la collaboration habituelle entre le réalisateur et le compositeur Clint Mansell (le score de The Fountain est fantastique), on y retrouve une série de petites perles dont un nouveau track des Chemical Brothers qui peut être partiellement découvert sur youtube:

Le film lui même semble donner dans le thriller fantastique, un genre auquel le réalisateur de Requiem for a Dream ne s’est pas encore frotté. Alors que le projet de reboot de Robocop est passé à la trappe suite à la banqueroute de MGM (restructurée et focalisée sur le remake de l’Aube Rouge et du Hobbit sous la houlette de Peter Jackson), Black Swan reste dans la veine plutôt intimiste d’Aronofsky. Portée par Natalie Portman qu’on retrouvera l’année prochaine dans le blockbuster Thor, The Black Swan est un des films que j’attends avec une impatience grandissante en cette fin d’année.

Armand

Critique du film Brothers de Jim Sheridan

affiche brothers

Remake du film danois Brodre transposé aux USA mais se déroulant toujours en partie en Afghanistan, Brothers, le nouveau film de Jim Sheridan avec Jake Gyllenhaal, Tobey Maguire et Natalie Portman avait tout du film casse-gueule. Mais c’était san compter le talent de directeur d’acteur de Jim qui tient tout le film de bout en bout.

Commençons par l’histoire :

Sam & Grace forment un couple parfait et sont les parents de deux petites filles. Sam est envoyé par l’ONU en mission à l’étranger et confie à Tommy, son frère tout juste sorti de prison, le soin de s’occuper de sa famille. Lorsque Sam est porté disparu et présumé mort, Tommy et Grace se rapprochent…

Voilà, faut reconnaître ça fait un peu cliché et malheureusement ça se confirme jusqu’à la fin : tout est cousu de fil blanc, point de surprise à l’horizon. Ajoutez à cela que Jim Sheridan ne sait pas filmer le peu de scènes d’action, que sont Afghanistan et ses afghans ne sont pas très crédibles et là le film part un sacré handicap.

Et pourtant j’ai aimé. Car l’histoire et le contexte sont des prétextes pour installer la tension du magnifique dernier tiers du film. Que comme son titre l’indique c’est une histoire de frères et que ça m’a particulièrement touché.

Et enfin et surtout parce que les trois acteurs principaux juste pendant tout le film, explosent littéralement devant nous. On est surpris de découvrir Natalie Portman enfin dans un vrai rôle de femme, Tobey dans un rôle d’homme et ça confirme tout le bien que je pense de Jake qui est un excellent acteur tout en retenu.

Les petites filles aussi sont très bonnes, presqu’un peu trop d’ailleurs, mais leurs personnages sont bien écrits et restent toujours justes et crédibles sans jamais passer du côté obscure et exaspérant de « l’enfant-surdoué-qui-comprend-tout-mieux-que-les-adultes ».

Enfin, Jim aurait pu se passer de U2, car même en essayant d’intégrer leur chanson dans l’histoire, elle jure tellement avec l’honnêteté modeste du film que l’on décroche forcément.

Bref, Brothers est un drame humain intense et prenant à découvrir en salle dès demain.

Fatale : Scarlett Johansson en Black Widow

ew-cover-iron-man-2-black-widow-scarlett-johansson

Encore une news de superhéros et autres gus en justaucorps, mais je ne pouvais pas passer à côté des premiers clichés officiels de Scarlett Johansson dans le costume de Black Widow pour Iron Man 2 ! 🙂 Pas la peine de vous dire que la rédaction entière de Filmgeek est en émoi, même Caro veut se faire des bouclettes rousses.

scarjo-black-widow

En bonus, /film, encore et toujours eux, ont chopé un fan art de ce que pourrait donner le petit Ryan Reynolds en costume Green Lantern et mis à part le masque qui lui fait une tête étrange, ça rend plutôt bien.

ryan-reynolds-green-lantern1

Entre ScarJo et Natalie Portman pour les garçons (ou les filles qui aiment les filles) et Robert Downey Jr. ou Ryan Reynolds pour les demoiselles (ou les garçons qui aiment les garçons), on peut dire qu’ils savent y faire question casting sexy pour les adaptations de comics.

Ryan Reynolds en collant vert et Natalie Portman sous le marteau

Bah voilà tout est dans le titre !

ryan-reynolds-green-lantern

Bon plus sérieusement, la semaine dernière Ryan Reynolds a pris la tête le trio composé de Justin Timberlake et Bradley Cooper, en emportant le rôle principal du film Green Lantern réalisé par Martin Campbell.Après Blade Trinity et Wolverine, il enchaîne donc les films de super-héros, un peu comme sa femme Scarlett Johannson avec Iron Man 2 après The Spirit. Par contre ça commence à sentir mauvais pour le film consacré à Deadpool.

natalie_portman-jane-foster

Ensuite c’est le casting de Thor qui se complète, après Chris Hemsworth (le papa Kirk dans Star Trek) dans le rôle principal, c’est au tour de la magnifique Natalie Portman de rejoindre le cast pour le personnage de Jane Foster, infirmière de son état et angle féminin du triangle amoureux entre Thor et son alter-égo humain le Dr Donald Blake.

Bon ça fait du beau monde tout ça, espérons que cela fasse de bons films maintenant !

PS : Bon, ok , les collants de Green Lantern ne sont pas verts mais noirs, mais ça sonnait mieux dans le titre.