Critique du film Marley et Moi

marley et moi

L’Idée Générale : 

Jenny et John viennent tout juste de se marier sous la neige du Michigan et décident de partir s’installer sous le soleil de Floride. Alors que l’envie d’avoir un premier enfant se profile chez Jenny, John espère retarder l’échéance en lui offrant un adorable chiot sur les conseils avisés de son collègue Sébastien, un séducteur profitant pleinement de son célibat. C’est ainsi que Marley, un jeune labrador, prend place au sein du couple. En grandissant, l’animal se révèle aussi craquant que dévastateur et la maison devient un véritable terrain de jeu, où plus rien ne peut échapper à sa voracité. Mais l’envie de fonder une famille ressurgit, et Jenny attend désormais son premier enfant. Au rythme des années et des catastrophes qu’il provoque, Marley sera le témoin d’une famille qui se construit et s’agrandit, devant faire face à des choix de carrière, des périodes de doute et des changements de vie. Pour Jenny et John, même si Marley est le pire chien du monde, cette tornade d’énergie leur témoignera une affection et une fidélité sans limite, pour leur enseigner la plus grande leçon de leur vie.

Le Bon :

Caro : C’est un film un peu atypique, entre la comédie et le drame et le traitement du sujet, que je trouve vraiment original, s’accorde bien à ce revirement d’émotions en cours de film. Certaines séquences avec le chien sont à mourir de rire car pleines de vécu (on a tous eu des situations bizarres avec notre animal domestique un peu fou). Le couple est assez crédible, réaliste même, ce qui fait le lien indispensable entre les genres et les sentiments contraires qui se dégagent du film.

Flo : Depuis la campagne d’affichage américaine un peu cucul qui avait été dégradée par des vilains individus dévoilant la fin du film, je m’étais dit que ce film n’était pas pour moi. En plus je ne suis pas un dog-people, mais un cat-people. Mais bizarrement Marley & moi m’a bien plu, car plus que l’histoire d’un chien trop meugnon, c’est surtout celle d’un homme, Owen Wilson, qui construit sa vie, sentimentale, personnelle, professionnelle, d’abord seul avec plein d’ambitions, puis en couple et enfin très vite en famille, Marley y occupant une place importante.

Le moins bon :

Caro :  Si vous n’avez pas la fibre animalière, vous vous ennuyerez sûrement et la fin vous fera carrément fuir. Pour les autres, la fin vous gonflera aussi en fait. Bref, une fin qui en fait (beaucoup beaucoup) trop et c’est dommage…

Flo : Si on a jamais eu d’animal de compagnie et si on n’est pas réceptif aux charmes d’Owen, Jennifer ou bien du Docteur Glamour, passées les deux-trois scènes de franches comédies, on risque de s’ennuyer ferme.

Le Bilan :

Caro : C’est un film intéressant dans ses choix scénaristiques, mais pas indispensable. A voir surtout pour le casting, qui est sympa, Jennifer touchante en maman fatiguée et Owen craquant en journaliste qui cherche sa voie. Et le chien, on aimerait presque avoir le même, finalement, parce que ses conneries sont très souvent hilarantes !

Flo : C’est donc un film plutôt sensible, déroulant des instants de vie, tantôt amusants tantôt émouvants, qui se laisse regarder non sans déplaisir sans être transcendant.

Retrouvez l’intégralité des photos de la conférence de presse de Marley & Moi, prises par Caro et Max :

La sélec du mercredi #10

En ce mercredi 19 mars 2008 sortent 18 films, soit beaucoup (mais vraiment beaucoup) trop, voici donc la sélec de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix.

  • Action-movie Chorale
    Angles d’attaque
    De Pete Travis et avec Matthew Fox, Forest Whitaker
  • Livre-film
    Il y a longtemps que je t’aime
    De Philippe Claudel et avec Kristin Scott Thomas, Elsa Zylberstein
  • Contrefaçon
    Le Nouveau protocole
    De Thomas Vincent et avec Clovis Cornillac, Marie-Josée Croze
  • Indie Trip
    A bord du Darjeeling Limited
    De Wes Anderson et avec Owen Wilson, Adrien Brody
  • Sortez les mouchoirs
    August Rush
    De Kristen Sheridan et avec Freddie Highmore, Keri Russell
  • MMORPG IRL
    Ben X
    De Nic Balthazar et avec Greg Timmermans, Marijke Pinoy
  • Moutons enragés
    Black Sheep
    De Jonathan King et avec Nathan Meister, Peter Feeney
  • « Le petit film dont on a parler à Cannes » de la semaine
    Les Toilettes du Pape
    De Enrique Fernandes et avec César Troncoso, Virginia Ruíz

Vous n’aurez même pas le temps de voir le reste et c’est à peine si vous en entendrez parler, alors je les cite quand-même histoire d’avoir bonne conscience :

  • Le Retour de Roscoe Jenkins
    De Malcolm D. Lee et avec Martin Lawrence, James Earl Jones
  • Petites éclosions
    De Philippe Jullien
  • L’Eté indien
    De Alain Raoust et avec Johan Leysen, Déborah François
  • L’Occitanienne
    De Jean Périssé et avec Bernard Le Coq, Valentine Teisseire
  • Le Dernier repas
    De Roh Gyeong-tae et avec Baek Hyun-joo, Kim Do-Yeon
  • Couleurs d’orchestre
    De Marie-Claude Treilhou et avec Christophe Eschenbach, Roberto Abbado
  • Géants des profondeurs 3D – une aventure préhistorique
    De Sean MacLeod Phillips et avec Liev Schreiber
  • Les Soeurs de Gion
    De Kenji Mizoguchi et avec Isuzu Yamada, Yoko Unemura
  • La Flèche brisée
    De Delmer Daves et avec James Stewart, Will Geer
  • Au-delà de la haine
    De Olivier Meyrou

Trailer de Tropic Thunder

Voici enfin la bande-annonce du prochain film de Ben Stiller : Tropic Thunder, avec Robert Downey Jr., Jack Black, Nick Nolte et donc Ben Stiller en acteurs perdus dans la jungle pendant le tournage d’un film de guerre qui tourne mal.

La réalité avait d’ailleurs bien failli rattraper la fiction, puisque qu’Owen Wilson était attaché au projet et qu’il a du renoncer suite à une tentative de suicide.

Heureusement, tout à l’air d’être rentrer dans l’ordre et ces premières images laisse entrevoir un film encore bien barré, dans la lignée d’un Zoolande et dans lequel on aura aussinotre lot de guests de luxe dont Tom Cruise, Matthew McConaughey, Tobey Maguire ou bien encore Justin Theroux (aussi scénariste du film).

 

Bande-annonce Tropic Thunder trailer
envoyé par Zeitgeist