Critique de Pirates des Caraïbes 4 : La fontaine de Jouvence

Quatre ans après la fin de la trilogie, Pirates des Caraïbes revient avec une 4ème opus avec une nouveauté derrière la caméra puisque c’est Rob Marshall (Nine, Chicago) qui prend la suite de Gore Verbinski.

Ce 4ème film nous emmène à la recherche de la célèbre et tant convoitée fontaine de jouvence. Mais avant d’y arriver Jack Sparrow croisera la route d’un ancien amour, la piquante Angelica (Penélope Cruz), ainsi que du redoutable Barbe Noire (Ian McShane).

Autant le dire tout de suite c’est un vrai plaisir de retrouver le thème musical et surtout le Capitaine Jack Sparrow et ses grimaces. Si le personnage semble moins inspiré que lors des précédents opus le show Jack Sparrow est toujours présent et on sent que Johnny Depp prend toujours autant de plaisir à jouer ce personnage. Personnage qui a d’ailleurs fait des émules avec Ian Somerhalder et son personnage de Damon dans la série The Vampire Diaries qui reprend clairement des grimaces et des gestuelles identiques à celles du Capitaine.

Si le scénario s’avère assez simpliste il ne s’embarque heureusement pas dans de multiples intrigues comme l’avaient fait les épisodes précédents. L’histoire se concentre alors exclusivement sur la recherche de la fontaine de jouvence, que ce soit du coté de Barbosa ou de Barbe Noire et Jack Sparrow. Seule l’histoire d’amour entre le missionnaire (Sam Claflin) et la sirène (Astrid Berges-Frisbey) sort un peu de la quête principale mais elle est au mieux anecdotique, au pire vide d’intérêt.

Une autre partie décevante du film serait le peu de batailles, qu’elles soient peu présentes sur terre ou inexistantes sur mer. On prend tout de même du plaisir durant le combat à l’épée de Jack Sparrow et de son mystérieux usurpateur d’identité (pour ne pas spoiler 😉 ) faisant suite à une sympathique course poursuite dans les rues entre Jack Sparrow et la garde du roi.

On passera sur la 3D qui est – comme à son habitude – parfaitement inutile. Ainsi que sur le renouveau annoncé par le changement de réalisateur, qui finalement n’a pas eu lieu. Mais on ne va pas vraiment s’en plaindre puisque, malgré quelques longueurs – tout de même moins présentes que dans le 3 – le film remplit son rôle de blockbuster divertissant et drôle et c’est bien là tout ce qu’on lui demande.

Et surtout restez bien après le générique avec une scène annonçant très certainement  un cinquième opus qui, selon les déclarations récentes de Johnny Depp, pourrait se faire sans Jack Sparrow. Mais on ose pas trop y croire.

 

Romain

La Sélec du mercredi – Semaine 41

la selec du mercredi

En ce mercredi 8 octobre 2008, sortent 16 films, soit un record depuis la rentrée et voici donc La de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix.

Cette semaine nous avons encore du lourd question têtes d’affiche et là encore, tous ne seront pas à la hauteur de leurs réputations.

Perso, je retiendrai le Woody Allen annuel car même si ça ne sent pas le grand cru millésimé, ça reste toujours au dessus de la moyenne des sorties hebdomadaires.

  • Vicky Cristina Barcelona
    De Woody Allen et avec Scarlett Johansson, Penelope Cruz, Rebecca Hall
Sinon, Blindness me tente beaucoup aussi, malgré les critiques mitigées et les sources de Raoul, le film m’intrigue :
  • Blindness
    De Fernando Meirelles et avec Julianne Moore, Mark Ruffalo
Les autres classés par genre :
  • Un pop-corn movie (parce qu’ils en sont réduits à ça)
    La Loi et l’ordre
    De Jon Avnet et avec Robert De Niro, Al Pacino
  • Un thriller/horreur
    Eden Lake
    De James Watkins et avec Kelly Reilly, Michael Fassbender 
  • La reprise de la semaine
    Frenzy

    De Alfred Hitchcock et avec Jon Finch, Barry Foster
     
  • Un film coup de coeur (cf. plus bas futur commentaire de Raoul)
  • Un film à éviter (parce que c’est facile de taper sur Vincent)
    Fracassés
    De Franck Llopis et avec Vincent Desagnat, Edouard Montoute
Le reste des sorties du mercredi :
  • Super blonde
    De Fred Wolf et avec Anna Faris, Colin Hanks
  • Khamsa
    De Karim Dridi et avec Marco Cortes, Raymond Adam
  • La Frontière de l’aube
    De Philippe Garrel et avec Louis Garrel, Laura Smet
  • Premières neiges
    De Aida Begic et avec Zana Marjanovic, Jasna Ornela Bery
  • Being W.
    De et avec Karl Zéro et George W. Bush
  • El Otro
    De Ariel Rotter et avec Julio Chavez, Maria Onetto
  • La Danse de l’enchanteresse
    De Adoor Gopalakrishnan et avec Kalamandalam Satyabhama, Sreedevi Rajan
  • Un Monde sans eau ?
    De Udo Maurer
  • Là-bas il fait froid
    De Mansur Tural et avec Farzin Karim Sharos, Ahmet Zirekl
  • L’Assaillant
    De Pablo Fendrik et avec Arturo Goetz, Guillermo Arengo

Et vous ? Qu’allez-vous voir cette semaine ?