Le script d’Inglorious Bastards de Quentin Tarantino

Inglorious Basterds

Le NYMag ou LatinoReview ont déjà publié leur review du script d’Inglorious Bastards, le prochain film de Quentin Tarantino.

C’est bien beau, mais à part confirmé le fait que cela sera un bon gros film de guerre bien badass, on n’en apprend pas beaucoup et ça ne nous dit pas vraiment ce qu’il y a dedans…

Alors pour vous, petits curieux, Filmgeek vous propose tout simplement le download du script entier, soit 167 pages de bonheur en pdf.

Aux dernières nouvelles, le film devrait durer 6h et sera divisé en 2, Miramax The Weinstein Company devrait le produire et côté casting, on parlerait déjà de Brad Pitt, d’ailleurs récent papa de jumeaux Knox Léon et Vivienne Marcheline avec Angelina Jolie.

Enfin, dans cette version, il n’est plus question d’Inglorious Bastards, mais d’Inglorious Basterds. Volonté artistique ou problème de droits ?

Voici donc l’intégralité du draft datant du 2 Juillet 2008, en consultation sur Filmgeek ou en téléchargement dans la suite.

Continuer la lecture de « Le script d’Inglorious Bastards de Quentin Tarantino »

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine #23

banniere best of filmgeek

Aujourd’hui dimanche, Filmgeek, dans le cadre d’une alliance avec 2 autres de renom (CinéFeed et Cinéblogywood), vous propose une sélection de leurs meilleurs articles de la semaine afin de vous faire découvrir la crème des blogs ciné.

Au menu de cette semaine : du porno, de la proximité et un Baytman.

PS : FilmGeek soutient The Movie Blog dans son action, car beaucoup trop de blogs et sites ne linkent pas leurs sources et car le France n’échappent pas à ce phénomène malheureux, avec Allociné ou DVDrama par exemple. Alors oui, ils citent de temps en temps les sources, mais sans aucun lien dans les crédits.

Le générique de Star Wars par Saul Bass et Pulp Fiction en typographie

Ce soir Filmgeek a sélectionné deux petites perles vidéo* qui tournent sur le net : deux remixes ou « what if ?« , deux visions de classiques.

« What if ?« , What if Saul Bass avait réalisé le générique de Star Wars ? Le résultat aurait sûrement ressemblé à ça :


What if
Pulp Fiction avait été tourné sans acteur mais seulement avec du texte ?
Voici la fameuse scène du « What does Marsellus Wallace Look Like » dans Pulp Fiction, entièrement réalisée en typographie par Jarrat Moody :

* Eh non, vidéo est un adjectif invariable comme sympa et ne prends donc pas de « s » au pluriel. Exemple : Soyez sympas, rembobinez !. Oups ! Va falloir refaire quelques affiches.

Tarantino Vidéo Connection

tarantino

Ces derniers temps, Quentin Tarantino a fait pas mal parler de lui, pas tant pour ses futurs films ou projets dont Inglorious Bastards, Vegas Brothers ou un éventuel remake de Faster, Pussycat ! Kill ! Kill ! avec Kim Kardashian, Eva Mendes et Britney Spears, mais surtout avec ces quelques vidéos :

Continuer la lecture de « Tarantino Vidéo Connection »

La liste des films avec le plus grand nombre de FUCK

FUCKMoviePoster


Voici une liste classant les films selon le nombre de fois que le mot fuck y est prononcé et quand on connaît les tendances de certains réalisateurs très portés sur le mot et qui ne sont même pas dans le top10, on peut conclure que les premiers du top doivent avoir un vocabulaire très fleuri :

  1. Fuck (2005) – 824 fuck dans un documentaire de 93 minutes, soit une moyenne de 8,86 fuck par minute.
  2. Nil by Mouth (1997) – 428
  3. Casino (1995) – 398
  4. Alpha Dog (2007) – 367
  5. Twin Town (1997) – 318
  6. Summer of Sam (1999) – 315
  7. Running Scared (2006) – 315
  8. Martin Lawrence Live: Runteldat (2002) – 311
  9. Menace II Society (1993) – 300
  10. Goodfellas (1990) – 300
  11. Narc (2002) – 297
  12. Harsh Times (2006) 296
  13. Another Day in Paradise (1998) – 291
  14. Made (2001) – 291
  15. Dirty (2005) – 280
  16. Jarhead (2005) – 278
  17. Bully (2001) – 274
  18. State Property 2 (2005) – 271
  19. Reservoir Dogs (1992) – 269
  20. Pulp Fiction (1994) – 265
  21. The Big Lebowski (1998) – 260
  22. Jay and Silent Bob Strike Back (2001) – 248
  23. Dead Presidents (1995) – 247
  24. The Boondock Saints (1999) – 239
  25. The Departed (2006) – 237
  26. Empire (2002) – 236
  27. True Romance (1993) – 234
  28. State of Grace (1990) – 230
  29. My Name Is Joe (1998) 230
  30. Gridlock’d (1997) 227
  31. The Devil’s Rejects (2005) – 224
  32. Eddie Murphy Raw (1987) – 223
  33. Suicide Kings (1997) – 222
  34. Black and White (1999) – 215
  35. American History X (1998) – 214
  36. The Original Kings of Comedy (2000) 213
  37. Layer Cake (2005) 210
  38. Scarface (1983) 207
  39. Spun (2002) 203
  40. A Bronx Tale (1993) 200
  41. Foolish (1999) 200
  42. 8 Mile (2002) 200
  43. DysFunktional Family (2003) 200
  44. I Got the Hook Up (1998) 197
  45. Born on the Fourth of July (1989) – 196
  46. Overnight (2003) – 191
  47. Magnolia (1999) – 190
  48. Monster (2003) – 187
  49. Hustle and Flow (2005) – 186
  50. Get Rich or Die Tryin’ (2005) 185
  51. Formula 51 (2001) – 180
  52. Flawless (1999) – 178
  53. Superbad (2007) – 176


Via
et Via

Reservoir Colors chez La Fraise

Le fameux site La Fraise n’est pas mort et dans un joli sursaut cinéphilique il ressort le motif Reservoir Colors (vite épuisé en Tshirt) sur un très joli sweat capuche noir d’une valeur de 35€ (fdpin grâce au code LFCADEAU) :

hoodie_reservoir-colors_com

Inutile de dire qu’il est déjà commandé, parce que pas le temps d’attendre le père-noël et parce qu’il est déjà presque en rupture.

Voilà donc de quoi ne pas rester en chien lors d’une prochaine émeute ou avant-première, c’est QT qui va être content.

Bras arrachés sur le Boulevard de la Mort

death-proof

Pour la sortie au Pays-Bas du DVD de Death Proof (Boulevard de la Mort en VF) de Quentin Tarantino, l’agence New Message à déposé le-dit DVD devant différents cinémas d’Amsterdam, tenus par des bras arrachés.

Continuer la lecture de « Bras arrachés sur le Boulevard de la Mort »