Tuesday’s US box office report S01E02

Le dernier report date d’il y a 3 semaines et, entre temps, Avatar est sorti. Box office mojo vient de valider ses chiffres, il est temps d’en parler, à l’occasion de ce deuxième et dernier Report de la saison 1 !

Dans le top 10 après ce week end de Nöel, un mega blockbuster et 3 entrées qui réussissent à exister: Avatar, Sherlock Holmes et Alvin et les Chipmunks 2.

SamWorthingtonAvatar

Continuer la lecture de « Tuesday’s US box office report S01E02 »

Tuesday’s US Box Office Report S01E01

Le plus gros maché ciné occidental est le marché américain et il est toujours intéressant de savoir ce qui s’y passe. Régulièrement, FilmGeek commentera les chiffres du Box-Office US de week-end, les nouvelles entrées, les performances indies ou les petites pépites à scruter/buzzer. Les chiffres proviennent de Box Office Mojo

twilight

Continuer la lecture de « Tuesday’s US Box Office Report S01E01 »

Appetite for destruction: 5 minutes de 2012

2012

On savait que Roland Emmerich aimait tout faire péter. Il est d’ailleurs l’un des seuls réalisateurs en activité (avec Wolfgang Petersen) à avoir réussi l’exploit de faire des films du type Tremblement de Terre ou tout autre film catastrophe des années 70 en gardant l’essence dramatique et le déluge visuel.

Après 10,000 BC l’année dernière, le réalisateur allemand détruit le monde dans 2012. On en avait déjà parlé et on vous propose maintenant 5 minutes assourdissantes, hurlantes, explosantes, destructrices et, euh… WAHOUUUU !
Ca va sûrement pas voler très haut mais ça risque de déménager sévère !

Enjoy !

La découverte OST du jour : Shaken and Stirred (David Arnold)

Shaken and Stirred

David Arnold est un compositeur moins connu que John Williams, mais on lui doit quand même quelques partitions mémorables telles que celles des premiers gros films de Roland Emmerich (Stargate, Independence Day). Depuis 1997, il est en charge de mettre en musique les James Bond après un Goldeneye composé par Eric Serra. David Arnold aime l’électronique et, avec ses potes de Propellerheads, il avait remixé On Her Majesty’s Secret Service pour l’album Decksandrumandrockandroll. Sur l’OST de Tomorrow Never Dies, le track Backseat Driver donnait dans le même style breakbeat symphonique, mélange d’électro et d’orchestre.

Aujourd’hui, grâce à Jiwa et presque par hasard, je suis tombé sur Shaken and Stirred de David Arnold. L’album de 1997, comme son nom l’indique, reprend les grand thèmes des James Bond mais remixés de manière très sympathique. J’aime énormément All Time High. A découvrir de toute urgence.

Le player Jiwa qui va bien :


Armand

2012 nouveau trailer

Quand je serai grand je veux être Michael Bay. Ou Roland Emmerich. Juste pour tout faire sauter, bruler, noyer, broyer, ventiler, disperser…

Au début des années 90, Emmerich se contentait de faire exploser des petites choses dans Universal Soldiers ou Stargate.
Mais c’était pas vraiment marrant. La Fox lui donne ensuite un budget un peu plus gros (mais pas énorme) pour faire sauter New York sans grosse star mais avec plein de trucages et c’est le carton d’Independance Day. Du coup, il refait péter du building dans Godzilla. Mais bon, il veut être reconnu comme réalisateur alors il fait The Patriot. Mais le film ne marche pas trop en salles. Qu’à cela ne tienne, il retourne à la destruction massive en images de synthèse dans Le Jour d’Après. Re-carton. Puis il s’est dit que les CGI de destruction c’était cool, mais que l’animal c’est sympa aussi. Sans aller dans le film de boules, il reste dans les histoires de poils avec 10,000 BC l’année dernière. Rien à foutre du scénar, son but est d’aller aux Oscars du trucage. Bon, pendant que certaines boîtes font de la fourrure y en a bien d’autres qui peuvent faire du feu, de l’eau, de la fumée, non ? Hop, ça s’appelle 2012 ! Et ça sort cette année.

Nouvelle vidéo issue de chez Yahoo:

Remercions Roland Emmerich de nous proposer la destruction du monde par des phénomènes naturels ! C’est vrai que les robots, ça commençait à bien faire.

Ca sort en fin d’année, ça a probablement coûté plus de 125 millions de dollars, c’est probablement très con (Hoho le pitch et la recherche sur le web de 2012), mais on en prendra plein les yeux au ciné. Finalement c’est ptet la nouvelle stratégie anti-piratage des studios ! Voir ce genre de film en Div-X sur un 24 pouces, ça craint !

L’intérieur de Roland Emmerich

emmerich 1

Exceptionnellement, voici un petit article qui sort un peu des sentiers battus de Filmgeek et qui aurait complètement sa place dans Question Maison, si ce n’est que l’heureux propriétaire de la maison que nous allons vous présenter n’être autre que Roland Emmerich, monsieur Independance Day ou 10000.

Il a confié sa déco à Valérie Damidot John Teall, un designer inspiré, avec pour instruction de faire « as nonfrumpy as possible » soit « aussi non-négligé que possible » et c’est plutôt réussi. Continuer la lecture de « L’intérieur de Roland Emmerich »

La sélec du mercredi #9

En ce mercredi 12 mars 2008 sortent 11 films, soit beaucoup trop, voici donc la sélec de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix.

  • Mic Mac Préhistorique :
    10000
    De Roland Emmerich et avec Steven Strait, Camilla Belle
  • 36²=
    MR 73
    De Olivier Marchal et avec Daniel Auteuil, Olivia Bonamy
  • Comédie romantique de trop :
    Modern Love
    De Stéphane Kazandjian et avec Alexandra Lamy, Stéphane Rousseau
  • 10 ans d’attente, ça vaut le coup :
    Julia
    De Erick Zonca et avec Tilda Swinton, Saul Rubinek
  • La graine et le mulet en deux fois moins long :
    Dans la vie
    De Philippe Faucon et avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot
  • Sujet casse-gueule :
    Mon Führer
    De Dani Levy et avec Helge Schneider, Ulrich Mühe
  • Drame dramatique :
    Rendez-vous à Brick Lane
    De Sarah Gavron et avec Tannishtha Chatterjee, Satish Kaushik
  • On the road again :
    Le Voyage de Primo Levi
    De Davide Ferrario et avec Davide Ferrario
  • Le titre le plus pourri de la semaine (dommage le docu à l’air pas mal) :
    Quelle classe, ma classe !
    De Philippe Troyon
  • Home Sweet
    Home
    De Patric Chiha et avec Alain Libolt, Julien Lucas
  • La reprise de la semaine :
    Distant Voices
    De Terence Davies et avec Pete Postlethwaite, Freda Dowie

10000 vaut la moitié de 300

10000

Pour son premier week-end US le dernier film de Roland Emmerich, 10000, a atteint 35,7 millions de dollars, octroyant pour la second année consécutive la tête du premier WE de mars à la Warner Bros mais faisant nettement moins bien que le film 300 qui lui avait totalisé le chiffre record de 70,9 millions de dollars pour son premier week-end.

Toujours est-il que les mecs en slip remplissent toujours les caisses et c’est bien le principal !

Via