Guerre des supports optiques HD : Les chiffres

blu-ray-hd-dvd

Lors du Salon du Cinéma 2008 , j’ai pu assister à une conférence sur la HD, qui a eu lieu dans l’espace pro, intitulée « Les enjeux du DVD-HD » avec Arnaud Brunet (monsieur Blu-ray de chez Sony) et Benoit Labourdette (Quidam production).

Avec les derniers événements qui ont touché ce domaine, c’était donc l’occasion de récupérer quelques chiffres et de faire un état des lieux du déroulement de cette guerre.

Première victime, le représentant du HD-DVD from Toshiba, qui n’est pas venu. Bon, il n’était pas dans le programme officiel, mais il devait passer à cette conférence d’après les deux autres intervenants.

Second point : le monsieur Blu-Ray qui était plutôt à l’aise en défilant son powerpoint et je le comprends, car les chiffres 2007 sont plutôt éloquents :

  • 2/3 des films HD vendus en 2007 sont des Blu-Ray
  • 260 titres disponibles en France en Blu-Ray contre 170 en HD-DVD
  • 350 000 Blu-Ray vendus contre 150 000 HD-DVD
  • En France malgré l’arrivée tardive des lecteurs, il y a eu 22 000 unités vendues, plus les PS3 véritable locomotive du format en attendant des lecteurs Blu-Ray à prix vraiment abordable.
  • et avec 1/6ième des foyers équipés en TVHD et la moitié d’ici 2 ans au rythme de 5 millions de TV/an, l’avenir proche semble radieux.

Et ça c’était sans compter l’annonce par la Warner de l’abandon du format HD-DVD pour se consacrer exclusivement au Blu-Ray.

Continuer la lecture de « Guerre des supports optiques HD : Les chiffres »

Compte-rendu de mon second jour au Salon du Cinéma 2008

salon-du-cinema-2-ban

C’est le jour du Seigneur mais Filmgeek ne chôme pas, voici donc la seconde partie du récit de ma visite du Salon du Cinéma 2008.

Arrivé à 10h, j’ai rejoint le Grand Forum pour la fin de l’intervention d’Hafsia Herzi et Bouraouia Marzouk, actrices du film La graine et le Mulet d’Abdellatif Kechiche, charmantes, je repars avec un sourire et une photo.

Ensuite direction le salon effets spéciaux pour la conférence « Quel avenir pour le cinéma d’animation en France ? » prévue au départ dans l’espace pro avec Roch Lener (Millimages), Marc Du Pontavice (Xilam), Boris Herzog (Attitude Studio), le tout animée par Olivier Catherin (AFCA). Manquait plus qu’Émile Reynaud en fait !

On a enchaîné avec la bonne conf sur les trucages numériques des frères Bastien et Vivien Chauvet de SOUDJAprod et je suis parti avant la fin pour avoir la seconde partie de l’intervention pas terrible de Didier Kiner (Agence du Court-métrage) sur « Comment diffuser son court-métrage« .

Déçu, j’ai été prendre de forces en mangeant un kebab avant de m’attaquer à Alain Filgarz venu nous parler des cascadeurs, de son expérience, son parcours, ses rencontres et de Cinéma tout simplement. Après quelques questions et un compliment du monsieur, j’étais prêt à rencontrer Homer et Marge, enfin, Philippe Peythieu et Véronique Augereau, leurs doubleurs respectifs qui redoubleront, pour ma plus grande joie, la scène culte Spider-Cochon devant la salle bondée.

La journée touche malheureusement à sa fin pour moi, mon salon aussi et pour conclure voici quelques conseils et critiques en vrac :

  • Il faut venir le matin, dès le vendredi ou le jeudi pour les pros, il y a très peu de monde et déjà que les intervenants sont accessibles et disponible en plein rush, là c’est le bonheur pour discuter et débattre.
  • Par contre, faut se faire entendre, car il y a eu pas mal de bruit entre les cascadeurs-ninjas qui tombent des échafaudages la musique à fond pour ne pas s’entendre hurler et les oiseaux exotiques qui s’accouplent, il était souvent difficile d’entendre les conférenciers ou les questions du public
  • Quand je parle du public, je parle de ceux qui ont la chance d’être assis et des malheureux debout dans les allées, car pour beaucoup de rencontres, les salles étaient trop petites et les sièges trop peu nombreux, comme pour la séance sur le ciné d’animation ou celle des SFX par exemple qui étaienst comble.
  • Je trouve aussi que ça manquait d’exclusivité et de props, à part l’armure d’Iron-Man et sa voiture, y avait pas grand chose à se mettre sous la dent pour les fétichistes.
  • Et enfin pour finir sur une note positive : merci à tout le monde, aux organisateurs, à mes accompagnants (Caroline, Marc-Gregor et Aurélien) et aux intervenants pour leur disponibilité et leur temps, deux denrées rares à notre époque.

A l’année prochaine donc !

Compte-rendu de mon premier jour au Salon du Cinéma 2008

salon-du-cinema-2-ban

Le second Salon du Cinéma a ouvert ses portes ce jeudi, tout d’abord aux professionnels et vendredi pour tout le monde.

Je m’y suis donc rendu aujourd’hui, accompagné de trois amis, afin de découvrir ce qui se veut comme un nouveau rendez-vous incontournable du ciné.

Cette année, le salon se déroule dans le Hall 6 de Paris Expo Porte de Versailles et ce dernier était plutôt vide ce matin, permettant d’arpenter les allées tranquillement, chose qui sera moins aisée dans l’après-midi.

Mais, me direz-vous : qu’y-a-t-il donc à voir là-bas ?

En fait, un peu de tout :

  • des ateliers bruitages et maquillages très réussis et productifs vu le nombre de balafrés déambulant dans les coursives,
  • de nombreuses écoles en promo se battant à coup de plaquettes toutes plus clinquantes les unes que les autres,
  • des boutiques de cinéma, des dégustations de café, de pop-corn, de glace, de location de dvd, etc.
  • des représentants en HD-DVD à l’avenir très sombre,
  • des animaux en vrai et en faux, des cascadeurs en vrai,
  • des projections de courts allongé sur des Fatboys,
  • et surtout des rencontres et conférences plutôt pas mal !

Ainsi, on a pu entendre, entre autres :

  • Guillaume Nicloux à propos de sa filmographie, des adaptations de romans et des séries TV,
  • un monsieur de chez Sony qui ne cachait pas son bonheur en faisant défiler les chiffres du Blu-Ray sur son tableau,
  • des assistants-réalisateurs de renom sur leur métier et passion,
  • la fin de la promo du dernier film de Christophe Barratier accompagné de Nora Arnezeder, future star,
  • et Gabriel Yared qui aime bien s’entendre parler, mais qui compose et joue carrèment bien.

Je reviendrai plus en détails sur certaines interventions car il y a de quoi faire quelques articles complets.

La suite demain, car on y retourne !

Salon du Cinéma 2008

salon-du-cinema-2-ban

Du 18 au 20 janvier 2008 se tiendra la seconde édition du Salon du Cinéma à Paris, Porte de Versailles Hall 6.

D’après les organisateurs Moïse Kissous, Gad Abitbol et Jonathan Bryant, le premier opus fut un succès critique et public : 50 000 visiteurs en 2007, 60 exposants, 80% de taux de satisfaction. A priori notre envoyé spécial était dans les 20 autres %.

Alors pour répondre aux attentes, pas mal de nouveautés seront au programme cette année, autour des thèmes du rire et de la musique au cinéma :

  • un nouvel espace (12 500 m2, contre 8 000 m2 en 2007)
  • de nouveaux événements dont des rencontres et des master class avec Francis Huster, Alain Corneau, Robert Guédiguian, Bertrand Tavernier, Gabriel Yared, l’équipe du film Tu peux garder un secret d’Alexandre Arcady;
  • de nouvelles animations et ateliers : cascades, maquillages, bruitages, etc.;
  • des projections et extraits exclusifs : Iron Man, L’incroyable Hulk, Le monde de Narnia chapitre 2 : Prince Caspian, Benjamin Gates et le livre des secrets, Wall-e, Max & Co, John Rambo et Le Voyage au Centre de la Terre;
  • un Espace Pro avec un forum pro, du consulting, un coin connexion, des ateliers pro et surtout un Lounge-bar !

Le tout parrainé par Vladimir Cosma et Jean-Jacques Annaud, qui je l’espère reviendra sur sa dernière expérience filmique.

Et comme l’année dernière donc, nous y serons afin de vous rapporter l’essence de l’événement.

Voulez-vous en savoir plus ?
http://www.salonducinema.com/